Prévention covid-19 en entreprise : remplacement du protocole sanitaire par un guide repère

par Laurène Boussé

Prévention Covid-19 en entreprise : quels sont les gestes barrières à appliquer ? Le protocole sanitaire est remplacé par un guide repère. En effet, le 14 mars 2022 marque la fin de l’obligation du port du masque en intérieur (sauf dans les transports en commun et les établissements de santé) et du pass vaccinal. 

Du côté des entreprises, le protocole sanitaire est levé et remplacé par un guide repère des mesures de prévention des risques de contamination au covid-19. 

Quels sont les points principaux à retenir ? Gestes barrières, port du masque, vaccination, cas contacts ….On fait le point sur les règles de prévention Covid-19 à appliquer dans l’entreprise depuis le 14 mars 2022. 

 

 

Prévention du Covid-19 en entreprise : où en est-on ? 

Continuité des gestes barrières dans l’entreprise

Même si le virus circule moins actuellement, l’employeur doit continuer à assurer la prévention Covid-19 de ses collaborateurs par l’application des recommandations sanitaires habituelles : 

  • Mesures d’hygiène : lavage des mains, gel hydroalcoolique à disposition, éviter de se serrer la main, tousser dans son coude…
  • Aération régulière des locaux 
  • Prévention Covid-19 des risques de contamination manu-portée : nettoyage régulier des objets, points de contacts et équipements partagés avec des produits désinfectants (norme NF-14476) : poignées de porte, interrupteurs, boutons d’ascenseur, rampes d’escalier, claviers, casques audio…

 

Prévention Covid-19 : la fin d’obligation du port du masque

Le port du masque n’est plus obligatoire dans les locaux de travail  y compris dans les espaces partagés, sauf dispositions particulières pour certains secteurs (notamment le transport et les établissements de santé). 

Le masque reste toutefois recommandé pour les personnes à risques ou fragiles et leurs aidants (malades chroniques, personnes immunodéprimées et âgées…) ainsi que pour les cas positifs jusqu’à 7 jours après la sortie d’isolement. 

 

Une vaccination qui reste fortement recommandée 

Un schéma vaccinal à jour reste vivement recommandé pour tous les salariés afin d’optimiser la prévention du Covid-19.

La vaccination demeure également obligatoire pour les personnels des établissements de soins, médico-sociaux et sociaux, sauf contre-indications médicales ou certificat de rétablissement. 

Le ministère du travail rappelle que la vaccination peut se faire par les services de santé au travail. Pour plus d’informations à ce sujet, une page questions-réponses “vaccination par les services de santé au travail” est accessible sur le site du ministère. 

 

 

Comment gérer les cas contacts et les cas positifs ? 

Prévention Covid-19 : si le salarié présente des symptômes 

En premier lieu, le salarié qui manifeste des symptômes doit réaliser un test antigénique ou RT-PCR le plus rapidement possible (quel que soit son statut vaccinal ou ses antécédents d’infection). 

En attendant le résultat, il doit se mettre à l’isolement et télétravailler si son poste le lui permet, pour respecter les mesures de prévention Covid-19. 

 

Salarié testé positif 

Les règles à suivre pour favoriser la prévention au Covid-19 dépendent du schéma vaccinal de l’employé concerné.  

Schéma vaccinal complet : 

  • Isolement pendant 7 jours à compter de la date d’apparition des symptômes ou de la date de prélèvement du test. 
  • Sortie de l’isolement possible après 5 jours si le salarié n’a pas de symptôme depuis 48 heures et s‘il réalise un nouveau test négatif. 

Schéma vaccinal incomplet ou absence de vaccination

  • Isolement pendant 10 jours à compter de la date d’apparition des symptômes ou de la date de prélèvement du test. 
  • Sortie de l’isolement possible au bout de 7 jours si la personne n’a pas de symptôme depuis 48 heures et si un nouveau test est négatif. 

 

Salarié cas contact 

Depuis le 21 mars 2022 l’isolement des cas contacts n’est plus nécessaire, qu’ils soient vaccinés ou non.  La personne concernée doit réaliser un test à J+2Si ce dernier est positif, elle s’isole selon les règles de prévention Covid-19.  Si le résultat est négatif, le salarié doit surveiller ses symptômes et appliquer strictement les gestes barrières.

À noter qu’un test antigénique ou auto test positif doit obligatoirement être confirmé par un test RT-PCR (avec isolement dans l’attente du résultat) pour respecter les mesures de prévention Covid-19. 

 

Céline Le Friant 

 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire