Les congés payés n-1 : il faut impérativement les solder !

par La rédaction

Il ne reste plus que quelques jours à l’ensemble des collaborateurs pour solder les congés de l’année dernière, les congés payés n-1 sinon ces derniers seront définitivement perdus (sauf cas particulier). Explications !

 

Obligation de communiquer sur les congés payés n-1

Tous les employeurs ont l’obligation de communiquer sur les congés payés de l’année dernière qu’il convient de solder avant le 31 mai ou 30 juin de l’année N. En effet, tout dépend de la période d’acquisition !

Il est donc conseiller de transmettre à chaque collaborateur son solde de congé payé N-1 pour éviter les mauvaises surprises un peu plus tard.

Par ailleurs, il convient de préciser que l’employeur n’a aucune obligation de rémunérer les congés qui n’ont pas été soldés.

 

congés payés n-1 : des possibilités de report

Il existe quand même quelques exceptions permettant aux collaborateurs de reporter ses congés payés de l’année dernière. C’est notamment le cas lorsqu’il est en arrêt maladie de longue durée, en congé maternité ou en raison d’une absence due à un accident de travail.

Néanmoins, il est toujours possible de se mettre d’accord à l’amiable pour reporter les congés payés de l’année dernière notamment lorsque le collaborateur n’a pas pu les prendre en raison de l’activité du service ou lorsque l’un des collègues est absent depuis un long moment.

D’ailleurs, certaines entreprises disposent d’un compte épargne-temps permettant aux collaborateurs de poser la 5ème de semaine de congés payés. La solution du CET s’avèrent intéressante pour les salariés qui souhaitent capitaliser et se constituer une épargne ou utiliser leur congés en vue d’un congé sabbatique par exemple.

 

Yasmine BELHO

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire