Une application pour apprendre aux RH à savoir licencier un salarié !

par La rédaction

L’idée peut paraître étonnante voir même inhumaine. Et pourtant, une start-up californienne a eu l’idée de développer une application basée sur la réalité virtuelle afin d’apprendre aux professionnels RH à licencier un salarié. Néanmoins, ce salarié virtuel possède une intelligence émotionnelle lui permettant de réagir face à vos paroles. L’application propose également d’autres actions possibles pour ce personnage 3D. Explications.
 

Une application pour s’entraîner à l’exercice difficile du licenciement

Face à vous, un salarié se nommant Barry. De profil plutôt âgé, il s’apprête à recevoir les motifs de son licenciement. C’est l’idée lancée par la start-up californienne Talespin spécialisée dans la réalité virtuelle à destination des entreprises. Elle propose aux professionnels des ressources humaines de s’exercer à l’exercice difficile du licenciement. Heureusement, le salarié est doté une intelligence émotionnelle élevée et répondra différemment suivant la manière dont vous présentez la chose. Il faut donc faire preuve d’empathie et choisir les bons mots pour empêcher un conflit. D’ailleurs, comme dans la réalité, un licenciement raté pourrait avoir des conséquences sur le plan financier voir même judiciaire de l’entreprise.
L’application est d’ailleurs très poussée puisque le salarié dispose d’une reconnaissance vocale, d’une compréhension du langage commun, et du contexte. Ces émotions se modifient d’ailleurs directement en fonction de votre discours. Il peut également vous rentrer dedans et vous dire vos 4 vérités. Un moyen pour les RH de gérer une situation complexe avec des mécanismes bien précis.
 

D’autres fonctionnalités possibles pour les RH

Si l’exercice du licenciement d’un salarié est novateur, il est possible d’utiliser Barry pour d’autres fonctionnalités. En effet, il peut être utilisé pour former aux techniques de vente ou à la négociation. Barry est également capable d’apprendre à un commercial à répondre aux questions d’un client ou encore savoir parler en groupe ou intervenir dans une réunion.
Si l’application a de quoi détonner au premier abord, elle est en revanche un moyen efficace de développer les soft skills. Ce ne sont plus des compétences techniques que l’on recherche mais bien une intelligence émotionnelle et des qualités humaines. Néanmoins, l’application pourrait émettre l’effet inverse en désensibilisant totalement les RH à licencier un salarié. Une chose est sûre, le jeu n’a pas fini de faire parler de lui.
 
Diane DUC
 
 

Articles RH relatifs

1 commentaire

Barry : les remerciés te remercient ! – Weekly HR septembre 5, 2019 - 6:40

[…] à des répercussions juridiques et financières, les RH peuvent maintenant s’entraîner. MyRHline nous présente Barry, un salarié virtuel qui, grâce à la reconnaissance vocale et sa compréhension du contexte, est […]

Répondre

Laisser un commentaire