Formation digitale : quel est le meilleur moyen pour retenir et attirer vos talents ?

Le désengagement des talents est un véritable défi pour les entreprises. À la recherche de sens, de reconnaissance et de liberté, de nombreux collaborateurs sont peu à peu désengagés et finissent par démissionner. Pour répondre à cette problématique, la formation apparaît comme la solution. Mais, avec quels outils ? Pour quel impact ? Julien Huelvan, CEO et cofondateur de Beedeez nous en dit plus dans le webinaire du mercredi 11 mai 2022.

 

À l’origine du désengagement des talents

Un contexte de mutations sociales, économiques et technologiques

Il y a encore quelques années, exercer un métier stable et être bien rémunéré était considéré comme un privilège. Cependant, la société et le marché de l’emploi sont en pleine mutation (bouleversements technologiques, crise sanitaire, sociale, écologique, géopolitique…).  Le désengagement des talents est une problématique dont les entreprises s’emparent petit à petit.

En effet, les professionnels des ressources humaines font face à une pénurie des talents et les recruteurs ne sont plus dans la même position confortable qu’auparavant. Tandis que les Etats-Unis connaissent un phénomène de Grande Démission, en France certains secteurs (restauration, hôtellerie, tourisme, santé) éprouvent des tensions de recrutement et doivent lutter contre le désengagement des talents.

 

De nouvelles attentes 

En effet, la crise sanitaire a mis en exergue l’évolution des attentes des collaborateurs. Ils sont désormais à la recherche de sens, de liberté et de reconnaissance, ce qui s’illustre notamment par la prise en compte de facteurs liés à la santé psychologique et la conciliation vie professionnelle et privée (semaine de 4 jours, mode de travail hybride…) dans le cas d’un changement de poste par exemple.

Les entreprises doivent donc relever deux défis principaux : le désengagement des talents et la difficulté à recruter.

 

Faire évoluer la formation digitale : une nécessité

Vers un renouveau de la formation

La somme des connaissances mondiales double toutes les 12 heures (source : IBM) et près de la moitié des professionnels de la formation prévoient une augmentation de leur budget. Car l’apprentissage devient effectivement un levier de fidélisation et un outil de lutte contre le désengagement des talents. Le problème est que la formation telle que nous l’avons connue, uniforme et non personnalisée, n’est plus adaptée ni aux besoins des entreprises, ni aux besoins des collaborateurs. Parce que chaque métier est ancré dans un contexte spécifique, chaque métier a besoin de sa formation spécifique, mise à jour régulièrement. Le modèle top down, dans lequel le service de formation centralise et délivre la connaissance à son entreprise, atteint ses limites. Le taux d’engagement est donc en chute libre, notamment à cause de modules inadaptés aux envies et aux besoins des apprenants.

 

5 clés pour éviter le désengagement des talents 

  • Faire adhérer la culture d’entreprise au salarié
  • Redynamiser la marque employeur 
  • Favoriser l’apprentissage pour développer l’employabilité du collaborateur
  • Capitaliser sur les connaissances internes 
  • Repenser le modèle de formation pour lutter contre le désengagement des talents 

 

 

Le social learning pour lutter contre le désengagement des talents

Le Social Learning signifie la “capacité pour un groupe de personnes d’apprendre ensemble et de co-construire un savoir”, selon Beedeez. Il permet de lutter contre le désengagement massif des talents.

Lors de la soirée de lancement du mardi 10 mai 2022, Julien Huelvan, CEO et cofondateur de Beedeez a présenté la nouvelle version de sa plateforme de Social Learning.

 

Les 4 axes de la solution Beedeez 

  • Le mobile learning (car c’est un canal privilégié pour la création et le partage de connaissances)
  • Les fonctionnalités d’un LMS
  • Les mécanismes clés d’une LXP 
  • La puissance des learning communities pour lutter contre le désengagement des talents (des communautés d’apprenants qui ont la possibilité d’interagir, partager des connaissances, découvrir qui a appris quoi, créer des modules vivant…)

Parmi ses nouvelles fonctionnalités, la plateforme de social learning Beedeez permet notamment aux utilisateurs d’émarger directement depuis l’application. Ainsi les responsables des ressources humaines ont une vision globale du taux de participation et de complétion des apprenants aux modules. De plus, des parcours d’onboarding offrent aux nouveaux arrivants la possibilité de se présenter, de visiter les profils des précédents collaborateurs arrivés et d’interagir avec eux s’ils le souhaitent. L’objectif est d’éviter le désengagement des talents, dès leur arrivée. Les learning communities permettent également d’engager les talents, car ils peuvent notamment créer des capsules et des chaînes de savoirs.

 

Chiffres clés Beedeez 

  • Plus d’un million d’utilisateurs actifs
  • Plus de 5,5 millions de capsules terminées 
  • 90% de taux de complétion
  • + de 50 collaborateurs chez Beedeez
  • + de 150 clients dans plus de 40 pays

 

Les KPI’s autour de l’engagement

  • 100% d’utilisateurs actifs chez Antemeta
  • 80% des auteurs de contenus en dehors du service de formation chez Leroy Merlin
  • 90% de taux de complétion chez Extia
  • +1 500 000 capsules terminées chez RATP
  • + 2000 collaborateurs formés chez Promod
  • 96% de taux de réussite chez ECE Paris

 

 

Laurène Boussé

Articles RH en relation

Innovation en formation : le e learning multi joueur

Accompagner les parents salariés : un levier QVT d’attractivité, d’engagement et d’inclusion

Intelligence émotionnelle : leader des autres, leader de soi