Quand les pandémies révèlent les comportements collaborateurs déviants

La menace de la maladie, le confinement, le déconfinement ou encore la période d’incertitude qui plane encore en France ont eu pour effet de révéler l’émergence de nouvelles problématiques psychologiques, même chez des personnes qui ne présentaient pas de terrain favorable. Le point sur ces comportements collaborateurs déviants, comment les identifier et les appréhender avec Céline Grand, psychologue et consultante RH Grands Comptes chez Pearson TalentLens.

La pandémie révèle de nouveaux comportements collaborateurs déviants

L’époque que nous traversons n’a rien d’habituel ni de rassurant. Elle rassemble un élément de maladie, de contagion potentielle, des conditions d’isolement et des échanges sociaux limités. Autant d’éléments qui accentuent l’anxiété et révèlent des problématiques comportementales. Le phénomène n’est pas nouveau : l’épidémie de SRAS causée par le coronavirus SARS-CoV en 2003 avait déjà provoqué des comportements collaborateurs déviants. L’exemple le plus probant s’était observé au sein du personnel soignant d’établissements à Pékin. Celui-ci était non seulement beaucoup plus stressé, mais avait aussi développé de nouvelles addictions, favorisées par l’accès facilité aux médicaments.

Perte de repère, source d’épuisement, voire de dépression… Les conditions de vie et de travail des derniers mois mettent en exergue des comportements collaborateurs déviants qui étaient potentiellement préexistants, mais que l’entreprise n’avait pas pu identifier avant. Ces comportements impactent la sphère relationnelle de manière générale. Ils touchent autant les collègues, les collaborateurs, la hiérarchie, l’entourage à 360 degrés. Être enfermé est une situation extrêmement déroutante, qui peut amener les gens à dérailler.

Un contexte qui accélère l’apparition de risques psychosociaux

Dans ces conditions dégradées dues à un stress accru, on peut voir apparaître des addictions qui n’étaient pas présentes auparavant : médicaments, drogues et alcool. D’autres typologies de problématiques apparaissent. La violence gagne du terrain, comme on a pu observer avec la recrudescence des violences conjugales. Toutes ces manifestations de comportements collaborateurs déviants peuvent aller jusqu’à prendre la forme de gestes violents ou de fautes graves sur le lieu de travail.

D’autres signes d’angoisse profonde peuvent apparaître, notamment chez des personnes d’ordinaire enclines au perfectionnisme ou à un besoin de contrôle. Ces derniers peuvent développer une forme d’extrême vigilance, accompagnée d’un manque de confiance exacerbé envers les collaborateurs, jusqu’à la paranoïa. Certains salariés, affolés par la maladie et le risque de contagion, peuvent développer un comportement hypocondriaque extrême qui les pousse à s’isoler totalement, avec toutes les conséquences psychologiques que cela implique.

Comment l’entreprise peut-elle répondre à ces comportements collaborateurs déviants ?

Il est souvent de la responsabilité des RH de donner l’impulsion pour identifier ces profils et réagir de la façon adéquate. Ce sont eux qui ont la responsabilité de recruter les salariés, de les faire évoluer et de s’assurer de leur bien-être. Dans ce cadre, des outils d’évaluation comme le test TD-12 développé par Pearson Talentlens permettent de détecter les comportements collaborateurs déviants, dans un contexte professionnel.

Utilisé conjointement à d’autres tests de personnalité et entretiens, il permet d’ouvrir un dialogue avec le candidat ou le salarié pour évaluer des hypothèses comportementales mises en lumière avec l’outil. Avec ce type de test, les professionnels des ressources humaines ont la responsabilité d’aborder les échanges avec le candidat ou le salarié de manière bienveillante et constructive. C’est pour cette raison qu’une formation préalable à l’utilisation de l’outil est nécessaire.

Notre prochain webinaire sur le sujet :

Jeudi 19 novembre à 14h30, webinaire Pearson TalentLens sur la thématique : « Covid-19 : révélatrice de comportements déviants chez vos collaborateurs ? ».

Pour s’inscrire : c’est ici

Rendez-vous sur notre site et suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Site web Pearson TalentLens

Page LinkedIn Pearson TalentLens 

Page YouTube Pearson TalentLens

Page Facebook Pearson TalentLens

Compte Twitter Pearson TalentLens

Articles RH en relation

On vous dit tout sur la GEPP, le nouvel outil de gestion des emplois.

La quête de sens des jeunes français : Enquête Diplomeo

Transformez vos pratiques RH avec le modèle prédictif de Central Test