Comment bien recruter un alternant ?

par margaux fusilier

Recruter un alternant ?

Le marché de l’alternance bat son plein, environ 50% des offres d’alternance sont diffusées entre mai et juillet (source : GoldenBees). Cependant il reste difficile de connaître tous ses aspects. Quelles sont les normes à respecter ? Comment choisir son contrat ? Quelles sont les différentes aides de l’État ? Combien cela coûte ? Les questions fusent mais vous n’avez pas les réponses à celles-ci. Nous vous avons fait des recherches pour vous. 

Mais avant tout faisons un retour sur les chiffres du marché de l’alternance.

Selon le Ministère du travail, de l’emploi et de l’insertion les chiffres, 732 000 contrats d’apprentissage ont été signés en 2021 dans le public et dans le privé. Si on zoome sur le secteur privé, c’est une augmentation de 39%  par rapport à 2020.

En 2021, 120 600 contrats de professionnalisation ont été signés. On remarque d’ailleurs une augmentation de ce chiffre de +7% sur un an. 

Des chiffres encourageants pour l’année 2022.  Si vous aussi vous souhaiter recruter un alternant cette année, voici le guide pratique pour bien recruter un alternant !

 

Recruter un alternant : connaître les coûts et les aides

Avant d’entamer un processus de recrutement quel qu’il soit ,il est nécessaire de connaître les coûts qu’il risque d’engendrer dans le futur et quelles sont les aides disponibles.

 

Comment évaluer le coût ?

Lorsqu’une entreprise souhaite recruter un alternant, la problématique du coût peut être un frein. Pour avoir une vision simplifiée de celui-ci, rien de plus simple vous pouvez vous rendre sur le simulateur de coût accessible sur le Portail de l’Alternance. En fonction des différentes données tel que le niveau de formation visé par l’alternant, son âge, la durée du contrat, votre région d’activité, etc, l’algorithme vous donnera :

  • le coût salarial englobant le salaire brut, les éventuelles exonérations et cotisations
  • et les aides financières attribués par l’État

 

Récapitulatif des aides pour recruter un alternant

Le gouvernement a mis en place lors de l’été 2020 un plan de relance pour contrer les retombées négatives du Covid-19 nommé “1 jeune 1 solution”. Cette solution aide les jeunes dans leurs recherches d’emplois et leur offre une issue professionnelle.

Plus de 9 milliards d’euros ont été investis pour inciter les entreprises à recruter des alternants grâce aux aides exceptionnelles.

 

Les aides à l’apprentissage :

Aide exceptionnelle à l’embauche d’apprentis Aide unique à l’embauche d’apprentis
5 000 € pour un mineur et 8 000 € pour un majeur

 

→ Pour un contrat conclu avant le 31 décembre 2022 

→ Pour la première année de chaque contrat d’apprentissage préparant à un diplôme jusqu’au master (bac + 5 – niveau 7 du RNCP) 

→ Pour tous les employeurs du secteur privé 

4 125 € pour la 1 ère année d’exécution, 2 000 € pour la 2e année et 1 200 € pour la 3e année

Prend le relai de l’aide exceptionnelle à la fin de la 1ère année pour les employeurs éligibles

 

→ Pour les employeurs de moins de 250 salariés qui concluent un contrat en apprentissage pour la préparation d’un diplôme ou d’un titre à finalité professionnelle de niveau inférieur ou égal au bac (bac+2 en outre-mer)

 

Les aides au contrat de professionnalisation :

Aide exceptionnelle à l’embauche 
• Diplôme ou titre de niveau 7 max, CQP ou contrat expérimental 

• Versée par l’Agence des services et de paiement (ASP) 

• 5 000 € pour un mineur et 8 000 € pour un majeur de moins de 30 ans

 

3 aides sont versées par Pôle emploi pour les entreprises souhaitant recruter un alternant : 

Aide en faveur de l’embauche des demandeurs d’emploi de longue durée  Aide forfaitaire à l’employeur  Aide à l’embauche des demandeurs d’emploi âgés de 45 ans et plus
• Pour les demandeurs d’emploi inscrits en catégorie 1, 2, 3, 6, 7 ou 8 et immédiatement disponibles pendant 12 mois sur les 15 derniers mois 

• Jusqu’au 31 décembre 2022 

• Complémentaire à l’aide exceptionnelle sur l’âge de l’alternant

• pour les demandeurs d’emploi entre 26 ans et 44 ans 

• 2 000 euros maximum

• 2 000 euros maximum

Pour plus d’informations sur les aides pour recruter un alternant vous pouvez vous rendre sur la FAQ plan de relance Alternance du gouvernement

 

Recruter un alternant : choisir le bon contrat

Contrat d’alternance ou de professionnalisation ? Savez-vous les différencier? 

Les deux sont des contrats de travail à durée limitée ou à durée indéterminée entre un salarié et un employeur. Celui de professionnalisation permet quant à lui l’acquisition dans le cadre de la formation continue d’une qualification professionnelle reconnue par l’État et/ou la branche professionnelle.

Ils encadrent des besoins spécifiques de formation professionnelle et ne s’adressent pas aux mêmes publics même si les différentes réformes les ont progressivement rapprochés.

Tous les deux permettent de recruter un alternant cependant ils se différencient sur 6 points : 

Apprentissage  Professionnalisation
Qualification Certifications RNCP (diplôme ou titre) Certifications RNCP

CQP

Qualification reconnue convention collective

Contrat 6 mois à 3 ans 6 à 12 (possibilité d’extension à 3 ans)
Âge 16 à 29 ans révolus 16 à 25 ans

Sans limite d’âge pour les demandeurs d’emploi et titulaires de certains minimas sociaux

Durée de la formation Au minimum 25% de la durée totale du contrat 150 minimum et comprise entre 15% et 25% de la durée totale du contrat
Rémunération 27% à 100% du Smic selon l’âge et l’année de contrat (ou SMC si plus favorable pour les 21 ans et plus) 55% à 100% du Smic selon l’âge et l’année de contrat (ou 85% de la rémunération prévue par l’accord de branche si plus favorable)
Tutorat Maître d’apprentissage (2 apprentis + 1 redoublant) Expérience 2 ans ou 1 an si titulaire de la qualification Tuteur (3 alternants) Expérience de 2 ans 

 

Définir vos besoins en amont

Avant de recruter un alternant, l’entreprise doit d’abord définir ses besoins et donc déterminer le profil du poste qui sera confié au futur alternant. 

 

Les acteurs conseils pour recruter un alternant

Pour vous aider à recruter un alternant, vous pouvez prendre en compte les conseils des différents acteurs experts dans ce domaine tels que :

  • Les chambres consulaires (chambre de métiers, de commerce et d’agriculture),
  • Le Conseil Régional,
  • Les OPCO, Opérateurs de compétences
  • Les Centres de Formation d’Apprentis (CFA) ou organismes de formation agréés

D’autres acteurs comme Pôle emploi, Les DREETS, les Missions Locales et le Réseau des Carif-Oref peuvent être d’une grande aide. À ces acteurs s’ajoutent des outils numériques tels que La bonne alternance, 1jeune1solution ou encore beta.gouv. 

 

Définir le poste proposé

La description du poste visant à recruter un alternant devra être conforme aux conditions de formation définies par les Ministères de l’Éducation Nationale et de l’Agriculture.

Dans la description du poste, les entreprises devront signaler :

  • L’intitulé du poste,
  • Le niveau de qualification exigé,
  • Le descriptif des activités confiées à l’alternant,
  • La position de l’alternant dans l’organigramme,
  • Les compétences nécessaires au poste,
  • Le lieu de travail,
  • Les conditions de rémunération,
  • Les coordonnées du destinataire des candidatures.

 

Recruter un alternant : les étapes essentielles

Recruter un alternant représente de nombreux avantages pour l’entreprise comme celui de former son futur salarié. Pour cela il est important de prendre en compte certaines étapes lors du recrutement. 

 

Sourcing : recruter votre perle rare

Le sourcing digital est la première solution de recrutement utilisée par les entreprises pour recruter un alternant. 

Rien de plus simple que de poster une annonce séduisante pour attirer le maximum de candidats sur internet. Jobboards (Monster Indeed, L’Étudiant, etc), organisme de formation, réseaux sociaux (LinkedIn, Instagram, etc) ou journaux locaux, en quelques clics vous pouvez mettre en ligne votre offre d’emploi.

À la suite de ce sourcing digital il est important d’organiser une réunion en visioconférence ou en physique pour avoir une première impression du candidat et de ses motivations. 

 

Recruter un alternant : préparer la mise en place 

Recruter votre alternant : check ! Il est maintenant temps de préparer la mise en place de l’alternance et de procéder aux démarches administratives en vigueur pour formaliser et valider son recrutement. Pour cela, l’employeur doit consulter son OPCO et rédiger son contrat d’alternance en suivant les formulaires CERFA FA13 pour l’apprentissage ou CERFA 12434 pour la professionnalisation

L’OPCO a 20 jours pour statuer sur la prise en charge financière de la formation en alternance visée par le contrat. Ce temps de validation est à compter de la réception de l’ensemble des documents constituant le dossier d’enregistrement. L’absence de réponse de l’OPCO vaut décision implicite de rejet de prise en charge du dossier.

 

Recruter un alternant : désigner un tuteur

Pour recruter un alternant dans les règles de l’art, l’employeur doit désigner un tuteur qui sera le référent chargé de la liaison avec le CFA chargé de la formation. On parle de “maître d’apprentissage” dans le cadre d’un contrat d’apprentissage et d’un tuteur en professionnalisation. 

Pour rappel le rôle de l’employeur est de favoriser l’insertion professionnelle de l’alternant dans l’entreprise, de lui donner les moyens nécessaires à la formation pratique et de permettre au tuteur ou au maître d’apprentissage d’assurer l’accompagnement de l’alternant.

La désignation d’un maître d’apprentissage est obligatoire en apprentissage et certaines obligations sont à prévoir concernant cette fonction :

  • Être titulaire d’un diplôme ou titre du même domaine que celui visé par l’apprenti et d’un niveau au moins équivalent, et justifier d’une année d’exercice minimum dans l’activité visée
  • Justifier de deux années d’exercice dans un poste en rapport avec la qualification préparée par l’apprenti

Dans le cas de la professionnalisation, la désignation d’un tuteur n’est pas obligatoire mais reste encouragée. Cependant il doit quant à lui justifier de 2 années d’expérience professionnelle en rapport avec le diplôme ou le titre préparé par l’alternant.

 

Alors êtes-vous prêt à recruter un alternant cette année ?

Margaux Fusilier