Management : de quoi les Français ont envie ?

 

Participatif, , persuasif, paternaliste, etc… tous les styles de management sont dans la nature mais tous ne font pas l’unanimité auprès des Français. Pour connaître leur management rêvé, la plateforme digitale pour l’emploi Qapa.fr* a interrogé plus de 15 000 salariés sur leurs souhaits et leur réalité sur le terrain. Alors bien managés les Français ?

 

Souhait N°1 : halte à l’encadrement ! Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 98 % des femmes et de 99% des hommes estiment ne pas avoir besoin d’encadrement. Et seul un tiers d’entre eux avouent tout de même avoir besoin d’un accompagnement. Suffisamment autonomes pour bosser seuls de manière efficace et productive, les Français refusent d’être encadrés mais « drivés » oui.

 

Souhait N°2 : la carotte plutôt que le bâton. Les sanctions ? Même pas peur. Ainsi, seulement 2% des femmes et 4% des hommes se disent motivés par la crainte. On s’en doutait mais ça va mieux en le disant, la quasi totalité des Français travaille mieux si leur manager fait preuve de gratitude et sait les remercier. La reconnaissance et le respect au sein de l’entreprise sont les premières sources de motivation, hommes et femmes confondus. La gestion de projet arrive en deuxième place avec davantage de besoin chez les hommes (30%) que chez les femmes (23%). Le plaisir d’être au travail est également plus important que le salaire.

 

Souhait N°3 : De nouveaux modes de management à prévoir : on vient de le voir, le management à papa qui sanctionne et « fouette » en cas de sortie de route, ne fait plus recette auprès des Français. Ce qu’ils veulent ? Un management participatif et des managers ouverts. Toutefois, selon les sexes les avis divergent quelque peu. Les hommes ont davantage besoin (43%) d’un management délégatif que les femmes (32%). De leur côté, les femmes aiment les managers persuasifs et paternalistes, ce qui n’est pas le cas des hommes (1%). Comme pour la question relative à l’encadrement, une poignée de Gaulois irréductibles (4%) avouent préférer le style directif.

 

Reste à confronter les souhaits des salariés français à leur réalité de terrain : par quel type de managers sont-ils « drivés » ? Et là, bonne surprise, 45% des femmes et 40% des hommes son comblés puisque leurs managers ont un style basé sur la participation avec leurs équipes. Les managers qui consultent leurs troupes (mais qui décident seuls) sont également très présents. Les managers autoritaires et fermes sont plus nombreux si l’on en croit les hommes (20%) que les femmes (12%). Enfin, les managers persuasifs arrivent en dernière position.  

 

Sylvie Laidet

 

* Sondage « Les salariés subissent-ils encore la carotte ou le bâton ? » mené du 15 au 29 février auprès de 17 685 personnes sur Facebook

 

 

Articles RH en relation

Olivier Dussopt, nouveau ministre du Travail

Comment gérer la formation des élus CSE dans l’entreprise ?

Bilan social individuel : un outil RH stratégique