L’immersive learning : la nouvelle ère de la formation ?

par La rédaction

Ce n’est pas nouveau : la digitalisation est entrée dans les formations et fait désormais partie intégrante des moyens utilisés par les RH comme par les formateurs indépendants et autres entreprises de formation et de consulting. De nouveaux outils sont ainsi apparus, permettant aux apprenants de vivre des moments encore plus riches pour un apprentissage optimisé.
A premier rang des nouveaux moyens mis en œuvre, l’immersive learning ou apprentissage immersif en français. Un moyen qui vise à créer des simulations à taille humaine, faisant usage de la réalité virtuelle, plongeant les apprenants dans des situations factuelles sans pour autant présenter de contraintes en termes de structures, de temps et de risques.
 
Des faits intéressants concernant la formation au sens « classique »
Sur la base d’une infographie publiée par Uptale, spécialiste de la RV et de l’immersive learning, certains points sont intéressants à mettre en avant.
 

  1. La majeure partie des acquis liés à une formation, sont oubliés par les apprenants au bout d’un mois, soit 90%. A cela s’ajoutent le manque de temps, le nombre de mails à gérer chaque jour et autres tâches qui rendent le temps à consacrer à la formation bien maigre ;
  2. Aujourd’hui, la majeure partie des formations sont encore dispensées en présentiel (de l’ordre de 9 formations sur 10 en moyenne). Au même moment, la durée d’attention de l’adulte n’est que de 7 à 10 minutes, rendant la tâche des formateurs bien difficile. Sur la toile, l’e-learning – par le biais des MOOCs notamment – n’atteint pas l’élan qu’on lui prévoyait, avec un taux de complétion de 15% seulement. En présentiel comme en ligne, il est donc extrêmement compliqué de garder les apprenants attentifs et éveillés.

 
Stimuler, innover et rendre les formations (enfin) efficaces ?
La réalité virtuelle, si elle entre aujourd’hui dans les bureaux des entreprises, n’est pas une technologie nouvelle. Développée dans les années 50, elle a été adaptée et perfectionnée pour aujourd’hui se démocratiser. Les casques de réalité virtuelle se retrouvent aujourd’hui même sur les listes de cadeaux de Noël, à des prix abordables.
L’immersive learning vise à créer une situation d’apprentissage qui évolue autour de deux éléments importants et intéressants : la simulation et le contrôle par le biais de la réalité virtuelle.
Sur la base de la même infographie d’Uptale, on apprend que les caractéristiques de l’immersive learning sont :

  • L’aspect ludique, fun de la formation
  • Le storytelling : on raconte une histoire qui a un début, un milieu et une fin
  • Des modules courts
  • La possibilité pour l’apprenant de se mouvoir dans un monde virtuel
  • La gamification, le jeu
  • Le droit à l’erreur
  • La stimulation des sens
  • L’expérimentation : on apprend en pratiquant

 
Quels avantages pour les entreprises ?
Si l’investissement dans l’appareillage et les modules de formation a un coût, il reste moindre par rapport aux coûts logistiques liés à une formation en présentiel. Le taux d’attention, quant à lui, reste optimal, au même titre que l’engagement des participants qui est de cinq fois supérieur à tout autre média.
La question, pour les entreprises, est de savoir si l’immersive learning répond à tous les besoins de formation. La réponse est… oui et non. L’immersive learning permet de participer à des jeux de rôle dans lesquels le collaborateur se met dans la peau d’un héros, résout des problèmes, se voit confronté à des situations difficiles et des embuscades, doit prendre des décisions… L’immersive learning permet également de donner accès aux endroits les plus reculés, à l’arrière de la scène, à des visites pédagogiques qui requerraient des moyens financiers en situation réelle. Il permet également de participer à des exercices de sécurité, des démonstrations au cours desquelles le risque est omniprésent.
 
Marylin GUILLAUME

Articles RH relatifs

1 commentaire

Immersive learning et la formation professionnelle, la revue by TIPS septembre 15, 2019 - 12:29

[…] MyRHLine : “L’immersive learning, la nouvelle ère de la formation ?”  […]

Répondre

Laisser un commentaire