Et si vous arriviez enfin à accorder le digital et l’écologie ?

par La rédaction

La question du réchauffement climatique est devenue l’affaire de tous. Les entreprises se mobilisent de plus en plus pour réduire leurs impacts environnementaux et favoriser les initiatives éco-responsables. L’usage des outils numériques est très nocif pour la planète et on ne s’en rend pas forcément compte. Heureusement, il y a aujourd’hui des solutions pour parvenir à concilier digital et écologie.
 

Se tourner vers des prestataires éco-responsables pour le digital

Un datacenter consomme en moyenne autant qu’une ville de 50 000 habitants. Face à cette consommation très importante en énergie, il convient d’adopter les bons comportements. En effet, lorsque vous lancez votre activité ou créez un site internet, vous pouvez faire appel à un prestataire web éco-responsable. Ce dernier va mettre en place une éco-conception du web dans votre entreprise. Ainsi, il convient d’utiliser des hébergeurs écologiques par exemple ou qui compensent leurs émissions carbone en investissant dans des projets pour l’environnement.
 

Limiter le nombre de recherches

Plus de 140 millions de requêtes Google sont effectuées chaque heure dans le monde. Une recherche Google consomme d’ailleurs près de 7g de C02. Il est possible de limiter son nombre de recherches tout simplement en prenant le temps de bien formuler et préciser sa requête. Quelques secondes de perdues mais un geste pour l’écologie facile à réaliser. De plus, en enregistrant vos sites préférés dans les favoris, vous évitez les recherches inutiles. Enfin, d’autres moteurs de recherche que Google plantent des arbres ou participent financièrement à des projets environnementaux grâce à vos recherches.
 

Stocker autrement les données numériques

Plus de 10 milliards d’emails s’échangent chaque heure dans le monde. C’est quasiment autant de données qui sont stockées sur votre ordinateur. Au-delà de la simple suppression des emails, il convient de stocker les données différemment. En effet, il est possible de stocker le maximum de données sur un disque dur externe par exemple. Ou encore utiliser un prestataire Cloud qui compense les émissions de CO2. Concernant, les emails, il faut bien entendu limiter le nombre d’envois, mais aussi réduire la taille des pièces jointes. De plus, si vous ne lisez plus les newsletters, désabonnez- vous (sauf s’il s’agit de la newsletter myRHline).
 

Utiliser les équipements digitaux de façon éco-responsable

Bien entendu, l’équipement digital (ordinateur, portable, tablette) est fragile. Il convient de le faire durer le plus longtemps possible. Lorsque l’heure de changer d’équipement intervient, il est préférable de se tourner vers des produits reconditionnés, moins énergivores. Enfin, les ordinateurs de bureau restent souvent allumés sans raison. Il faut donc veiller à l’éteindre régulièrement pour éviter la surchauffe inutile. De plus, il est possible de configurer vos appareils en mode économie d’énergie. Des gestes qui sont simples mais qui permettent d’allier le digital et l’écologie.
 
Diane DUC

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire