« Des applis, prédictives et prescriptrices »

par La rédaction

 

Nouvelle application formation,  solution prédictive et prescriptrice, module paie attendu en 2016, etc… HR Tech World Congress a été l’occasion d’interroger Workday, le géant américain des SIRH, sur sa stratégie et ses dernières innovations. Rencontre avec Thierry Mathoulin, directeur France de Workday. 

Comment se positionne Workday aujourd’hui sur le marché des SIRH ?
 

Thierry Mathoulin : dès le départ en 2005, Workday a fait le pari de proposer des solutions globales. En effet, les entreprises ont des problématiques complexes qui nécessitent d’avoir une vision globale. C’est pourquoi, nous proposons notamment un SIRH comprenant la gestion administrative, la planification des effectifs, la gestion des temps et des activités, la rémunération, la gestion des talents et depuis avril dernier, la gestion du recrutement. Le tout en mode SaaS.

Quelle est la philosophie de Workday ? 

Thierry Mathoulin : Innovation et simplicité. Nous nous faisons les avocats de la simplicité. Plus les solutions sont simples et ergonomiques, plus le taux d’engagement des utilisateurs est fort. Pour être aujourd’hui le référentiel du marché, on a besoin de l’engagement d’un maximum de collaborateurs dans le système d’information. Les solutions doivent être simples, innovantes et intuitives. Actuellement, le taux d’acceptation de nos solutions en entreprise est de 90%. 98% de nos clients les recommanderaient à leurs pairs. 

Justement en terme d’innovation, quelles sont vos dernières nouveautés ? 

Thierry Mathoulin : Notre gamme Insight Apps permet aux professionnels RH de mesurer le capital humain de manière prédictive. Par exemple de mieux anticiper les risques de départ de salariés performants, en se basant sur des indicateurs comme l’ancienneté dans l’entreprise ou le rythme des augmentations salariales. En plus d’être prédictive, cette application est enrichie de fonctionnalités prescriptrices. 

Qu’entendez-vous là ? 

Thierry Mathoulin : Autrement dit, elle donne aux professionnels RH des recommandations personnalisées afin de retenir des talents à risques. Par exemple, l’application suggère les postes qu’ils pourraient occuper dans les mois à venir. 

Vous investissez également le secteur de la formation. Quelle est votre stratégie sur le sujet ? 

Thierry Mathoulin : Nous avons tenu compte des besoins opérationnels de nos clients pour développer Workday Learning, une application mobile dédiée à la gestion de la formation. En plus de proposer une large palette de contenus pédagogiques, elle offre une dimension collaborative unique. L’objectif est que les collaborateurs contribuent au contenu en partageant, en recommandant, en consultant des formats de formations. Pour cela, nous nous sommes inspirés des réseaux sociaux et de leurs boutons « j’aime », « je recommande ». En fonction du profil de l’utilisateur, l’application est aussi en mesure de lui proposer un contenu adapté. Là encore, prédiction et prescription sont à l’honneur. 

Comment Workday aborde le chantier de la paie ? 

Thierry Mathoulin : Notre module paie sera disponible courant mars avril 2016 en France, dans le cloud, le « vrai » cloud. En France, le chantier est énorme car la réglementation est en constante évolution. Avec notamment la future retenue à la source. Je vous promets une équation économique intéressante. 

 

Recueillis par Sylvie Laidet

 

 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire