Comment développer les Soft Skills en entreprise ?

par La rédaction

Et si on parlait de developpement des soft skills ? Soft Skills, qualités humaines, qualités interpersonnelles sont autant d’appellations pour désigner un ensemble permettant de définir humainement un individu au-delà de ses capacités et son bagage au sein de la sphère professionnelle. Si les entreprises mettent le paquet pour s’assurer que les candidats retenus soient en accord avec les valeurs de l’organisation et les impératifs du poste à pourvoir, se pose la question des collaborateurs qui, eux aussi sont amenés à faire appel à leurs compétences dans le cadre de leurs missions, de changements structurels ou organisationnels, de promotions interne, à titre d’exemple.

Évaluer pour développer les Softs Skills

Dans le cadre d’entretiens, les recruteurs ont compris que le cadre formel et le format de l’entretien ne permettait pas de révéler la personnalité des candidats. Pour palier à cette difficulté, les entreprises multiplient les rounds d’interviews et n’hésitent pas à faire appel à des sociétés spécialisées pour soumettre les talents à des tests psychométriques. Pour autant, ces outils ont leur limite notamment parce qu’ils sont parfois générateurs de stress et ne reflètent pas la réalité du poste ou de l’entreprise de manière générale. L’humain étant désormais au cœur de l’organisation, les recruteurs sont plus à même de sortir du strict contexte professionnel pour organiser des job-dating, des parcours réalisés sur un ou plusieurs jours et sur de multiples sessions.
Pour les collaborateurs en place, l’évaluation peut aller du très simple à la plus coriace des situations. Les afterworks étant relativement bien installés dans les entreprises modernes, les comportements des collaborateurs peuvent rapidement s’observer. Le travail d’équipe, les réunions ou encore la simple pause déjeuner peuvent également constituer des indicateurs plus ou moins révélateurs.
Néanmoins, il en va de la santé de l’entreprise et du climat social que de mettre en place des outils concrets et dépourvus de toute subjectivité, les individus n’ayant pas le même référentiel valeur, culture et vécu. Pour se faire, le service des ressources humaines met en place des outils ludiques incitant les collaborateurs à répondre le plus honnêtement possible, sans bonnes ou mauvaises réponses à des Quizz en ligne, tests de personnalités ou autres jeux.

 

Définir les besoins et mettre en place des formations adaptées

Avec la digitalisation des outils de performance, il est désormais facile de détecter les besoins de formation en matière de Soft Skills. Les outils d’évaluation de la performance ou servant la reconnaissance professionnelle peuvent par exemple, indiquer si un manager est capable de fournir un feedback régulièrement et donc d’être à l’écoute et communiquer autour des réalisations de ses équipes. Savoir convaincre ou fédérer, communiquer oralement et publiquement sont autant de Soft Skills incontournables dans les moyennes et grandes entreprises.
Le besoin de collaborer non plus au sein d’un même service, mais à l’international requiert une flexibilité, une capacité d’adaptation, une facilité à se coordonner, etc. Les outils collaboratifs, outils de gestion du temps ou encore les réseaux interprofessionnels requièrent une certaine organisation, réactivité, capacité à jongler entre les sujets ou répondre de façon construite dans l’urgence. Il est donc possible aussi bien pour le collaborateur, les managers et les RH de se rendre compte des possibles difficultés au sein des équipes et définir en conséquence les besoins en formation.
La plupart des entreprises font appel à des intervenants externes pour conduire des formations en conduite du changement et organisent des événements kickoffs dans le but de ressouder les équipes, ainsi qu’améliorer l’écoute par exemple. Il est cependant moins évident d’agir individuellement, certains Soft Skills étant étroitement liés à la sphère privée.
C’est notamment le cas du leadership qui fait appel à certains traits de caractères, il en va de même pour la prise de parole en public par exemple. À ce titre, les entreprises ont tout intérêt à faire appel à ces experts en Soft Skills sous forme de coaching personnalisé et créer un programme en présentiel ou e-learning, des séances d’hypnoses sont aussi en vogue dans l’optique de résoudre d’éventuels lacunes en Soft Skills parfois liés à des blocages psychologiques.

 

Nihad H.C

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire