Les soft skills n’ont jamais eu autant la cote chez les recruteurs !

par La rédaction

Les soft skills désignent les compétences comportementales des candidats. Cadremploi a ainsi réalisé une étude sur l’importance donnée par les recruteurs à ce type de compétences par rapport aux compétences techniques et aux diplômes. De plus, l’étude s’est intéressée aux softs skills les plus recherchés par les recruteurs. Le constat est simple : les recruteurs s’appuient de plus en plus sur les soft skills pour réaliser leur recrutement.

Soft skills et recrutement s’accordent bien

Tout d’abord, il faut savoir que les cadres sont devenus très à l’aise avec cette notion de soft skills. En effet, 84% d’entre eux reconnaissent être à l’aise avec cette notion de compétences comportementales. La plupart du temps ils sont sensibilisés grâce à des articles ou par le biais de leur entreprise.
Depuis quelques années, les soft skills deviennent un critère déterminant dans le recrutement. Environ 62% des recruteurs sont prêts à recruter un candidat principalement sur ses compétences comportementales. Cela est encore plus vrai pour le secteur du marketing digital puisque 72% des recruteurs de ce secteur sont prêts à s’appuyer sur les soft skills pour embaucher.
Les soft skills sont mis en avant sur les CV des candidats mais se déclarent surtout lors des entretiens. En effet, les entretiens vidéo ou physiques permettent au recruteur de se faire un avis sur les compétences psychologiques du candidat. L’objectif est donc de voir les qualités qui vont faire que le salarié sera capable d’évoluer dans son environnement.

Une mise en application dans l’environnement de travail

L’environnement de travail joue un rôle majeur dans l’identification des atouts comportementaux. C’est en tout cas ce que soulignent 9 cadres sur 10 selon l’étude. L’entourage du salarié ainsi que les feedback réguliers permettent également de mettre en exergue les qualités comportementales d’une personne. De plus, il semble que les soft skills aient rattrapé les hard skills (compétences techniques). 54% des cadres sollicitent autant les soft skills que les hard skills.
Les qualités les plus recherchées aujourd’hui par les recruteurs sont avant tout l’écoute (62% des sondés), l’autonomie (58%) et la faculté de travailler en équipe (58%). Les managers attendent également de leurs collaborateurs une certaine fiabilité en plus des trois qualités précédentes.
Néanmoins, les entreprises ne valorisent pas encore assez les soft skills chez leurs salariés. En effet, 7 cadres sur 10 jugent leurs compétences personnelles sous sollicitées ou non reconnues par leur employeur. Vous l’aurez compris le recrutement passe de plus en plus par les soft skills mais il faut encore faire un effort sur leur reconnaissance en interne.

Timothée DECAUDIN

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire