Apprentissage interactif, comment l’améliorer ?

par rh_dev

La formation est un moment d’enrichissement. Se former, c’est développer des compétences et des connaissances qui contribuent à l’épanouissement professionnel. Apprendre dans un nouveau domaine ou se perfectionner dans son domaine d’expertise peut aussi être dans un objectif de plaisir personnel. Le programme choisi peut ainsi permettre de trouver aisément un emploi, d’être promu vers un nouveau poste ou de changer de métier. Il est donc nécessaire d’être au clair sur ses besoins. Selon le mode de vie et l’emploi du temps de chaque personne, le type de formation ne doit surtout pas être négligé. Effectivement, avec l’ère du numérique les formations en visioconférence telles que Google Meet ou Zoom sont de plus en plus appréciées et efficaces.

 

La formation dépend de l’apprenant, en présentiel l’apprenant préfère les échanges de vive voix, ou à distance pour lui permettre de se former depuis le lieu de son choix. Le Blended learning peut être aussi utilisé en formation, il est mixé entre l’E-learning et le présentiel. C’est un dispositif qui propose différents modes de formation afin d’offrir un moyen de formation et d’apprentissage complet. Divers labels, normes et certifications existent pour garantir le sérieux d’un organisme de formation.  L’organisme et le formateur doivent répondre à toutes les attentes des apprenants et être à l’écoute de leurs besoins, mais également les accompagner dans leurs démarches.

 

L’organisation d’un organisme de formation n’est donc pas chose facile. Depuis toujours, le marché de la formation continue compte de nombreuses contraintes administratives et réglementaires. En effet, la qualité des formations est rapidement devenue une priorité. Tous les organismes et centres de formation doivent respecter et fournir un certain nombre de documents à leurs stagiaires. Une bonne gestion administrative demande beaucoup de temps et de ressources humaines.

 

Apprentissage interactif : Le distanciel mis en avant

70 % des formations sont aujourd’hui dispensées en face-à-face, et ce chiffre est encore plus élevé pour les organismes de formation professionnelle. Toutefois, plus l’organisation est grande, plus les processus sont complexes. Il y a de nombreux défis auxquels les organisations sont confrontées lorsqu’elles gèrent un organisme de formation. L’amélioration et la productivité administrative font partie des défis en particulier. Par conséquent, si les conseils suivants peuvent être utiles à tous les centres de formation, ils seront surtout utiles aux grands organismes de formation. Ils dispensent une part importante de formations animées par un formateur en présentiel ou en distanciel.

 

De nombreux modules de formation numériques sont constitués de simples présentations PowerPoint reconverties. Pourtant, les diapositives que les formateurs élaborent en vue de dispenser des formations en présentiel ne sont pas destinées à être utilisées comme outils pédagogiques dans le cadre d’auto formations individuelles. Certains concepteurs de formations numériques essayent de rendre l’e-learning interactif en cachant par exemple des éléments, qu’ils révèlent ensuite à l’apprenant lorsqu’il progresse dans le module. Il est plus efficace d’apporter aux apprenants les connaissances précises dont ils ont besoin. Il est aujourd’hui très courant de délivrer des modules d’e-learning sur des appareils mobiles, en sachant que la durée d’attention des apprenants est extrêmement courte. Ainsi, il semble plus efficace de séparer la formation en plusieurs petites parties, qui permettent aux apprenants de les consulter plus facilement et rapidement.

 

Apprentissage et manque d’interactivité à distance

La formation est également devenue au sein des entreprises un intérêt à ne pas négliger en termes d’évolution, et permet aux salariés d’optimiser leurs compétences. Bien se former est capital pour s’adapter au marché du travail ou encore envisager une reconversion dans un autre secteur.

Un des principaux défis actuels de la formation à distance, est de pouvoir développer des interactions sociales, afin de favoriser l’apprentissage.

 

L’apprentissage interactif va permettre au collaborateur de retenir les informations plus facilement et donc de monter en compétences rapidement. L’attention du collaborateur est décuplée grâce à la gamification et à l’interaction au sein des modules e-learning. De ce fait, il retient plus facilement les informations. C’est un fait, la mise en application directe des connaissances facilite la montée en compétences.

Les échanges entre formateurs et formés peuvent être denses même à distance. Lorsque le formateur participe activement aux échanges, qu’il témoigne d’empathie, qu’il apporte un soutien affectif, des conseils et des ressources utilisables, il peut stimuler l’engagement des participants. L’interactivité entre le formateur et les apprenants permet de se considérer comme en présentiel. Ainsi, de nombreux organismes de formation s’équipent aujourd’hui d’écrans interactifs pour la formation pour créer un environnement d’apprentissage dynamique où les formateurs sont proches de leurs élèves.

Elliot BOUCHER
Co-funder Edusign

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire