Constituer un vivier de talents pour anticiper la reprise des recrutements

par La rédaction

Les chiffres de l’emploi à l’issue de cette crise sont moroses : 843 000 demandeurs d’emploi supplémentaires entre mars et avril soit une augmentation de 22,6 %. Ces chiffres dénotent une baisse d’activité caractéristique des crises économiques. Mais les chiffres de l’intérim montrent une reprise sur certains secteurs qui laisse présager la reprise de l’ensemble du marché de l’emploi par la suite. C’est aussi ce que constate Étienne Colella, Président de PIXID, qui conseille aux entreprises de constituer des viviers de talents, meilleur moyen pour elles de se tenir prêtes pour cette reprise afin d’attirer les bonnes compétences et les meilleurs profils, notamment sur les métiers en tension. Par où commencer dans cette démarche ? Étienne Colella livre des clés de réflexion.

Pour constituer un vivier de talents, commencer par regarder à l’interne…

Où sont passés tous ces CVs de candidatures spontanées, les profils éliminés en phase de recrutement ? Trop nombreuses sont les entreprises qui repartent à zéro à chaque ouverture de poste, sans se replonger sur des profils de candidats qui les connaissent et qu’ils connaissent déjà. Ce candidat était trop junior pour ce poste, il sera peut-être parfait pour un futur poste qui demande moins d’expérience. Ces profils ont d’ailleurs d’autant plus de valeur que ces personnes ont fait l’effort de venir vers l’entreprise. Premier enjeu donc : être équipé pour répertorier et exploiter au même endroit tous les profils, quelle que soit la façon dont ils sont entrés en contact avec l’équipe RH ou les managers.

Optimiser la constitution d’un vivier de talent à l’interne implique aussi de mobiliser la totalité des collaborateurs. Certains profils sont transmis directement à des salariés par leurs connaissances par exemple. Dans ce contexte, la mise en place de systèmes de cooptation permet de motiver la recommandation de profils de talents grâce à un système de prime.

… Pour ensuite vous tourner vers l’externe.

Postuler en ligne est devenu un réflexe, si bien que les profils candidats sont légion. Seul souci : ils ne sont pas tous au même endroit. Pour répondre à ce besoin d’être vu par un maximum de talents, certaines solutions permettent le multiposting. Le partenaire de PIXID Broadbean par exemple, peut poster des annonces simultanément sur environ 4 000 sites tels que des jobboards, des sites de recrutement de niche, des sites de recrutement généralistes, des écoles ou encore les réseaux sociaux.

Les réseaux sociaux sont d’ailleurs une autre source externe pour constituer un vivier de talents. LinkedIn facilite par exemple la cooptation, permet une mise en relation facilitée et favorise le développement de la marque employeur. Facebook, qui propose une section offres d’emplois, Instagram ou encore Snapchat sont autant d’autres points de contact qui permettent aux employeurs de dénicher les talents avec créativité. Avec tant de canaux facilement mobilisables, il est ensuite nécessaire de centraliser les retours et la gestion des candidatures sur une interface unique.

Vous avez dit élémentaire ?

Si pour certaines entreprises ce genre de pratique est déjà dans les mœurs, nombreuses sont celles qui n’ont pas encore pris le pli de l’anticipation. Constituer un vivier de talents comprend des enjeux de taille, comme celui de sa mise à jour en temps réel, mais surtout celui de faire appel aux bonnes technologies pour faciliter la recherche et le traitement des profils. Les vagues de recrutement peuvent être conséquentes comme avec cet acteur majeur de l’énergie en France qui prévoit le recrutement de plus de 1 500 alternants et contrats de professionnalisation dès la rentrée. Face à ce défi, l’utilisation de PIXID va lui permettre de gérer la diffusion des annonces, la centralisation des candidatures, le suivi des candidats et la gestion administrative des documents. Malgré le contexte actuel difficile, la reprise doit s’anticiper sous peine d’être débordé.


 

Avec la contrainte du travail à distance imposée par la crise sanitaire se pose par ailleurs la question d’assurer la reprise des recrutements de façon dématérialisée et celle de faire appel aux bonnes solutions pour l’accompagner. Sur ce sujet, rendez-vous le jeudi 18 juin à 14h pour le webinar myRHline animé par les équipes PIXID “Recruter vite, bien et à distance : le nouvel enjeu RH post COVID-19” 

 
Melanie LE GUEN

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire