Plan senior, la France avance

par La rédaction

Il y a un an, les entreprises de plus de 50 salariés ont dû faire face à l’obligation de signer ou d’élaborer un plan d’actions en faveur du maintien dans l’emploi et du recrutement des seniors. En ce début d’année 2011, My RH Line dresse un premier bilan sur la mise en place des différents dispositifs.

 
Lors du Conseil des Ministres du 22 septembre dernier, Laurent Wauquiez, alors Secrétaire d’Etat à l’emploi, a présenté une communication relative au bilan de la politique de l’emploi des seniors.
Lors de son intervention, il a indiqué que le taux d’emploi des 55-60 ans avait atteint 60% au 2e trimestre 2010, cela n’était jamais arrivé jusqu’alors. Laurent Wauqiez a insisté sur le fait que la France se plaçait ainsi et enfin dans la moyenne européenne. (48,2% en 2000, 54,6% en 2007).
 
Depuis 3 ans, le Gouvernement mène une action renforcée en faveur de l’emploi des seniors. Il a tout d’abord mis fin à la culture des pré-retraites, puis a encouragé la prolongation d’activité en levant les contraintes sur le cumul emploi-retraite et la surcote.
 
En parallèle, le Gouvernement a fait en sorte que les employeurs modifient leur comportement.
 
Au début du dernier trimestre 2010, plus de 80 accords de branche et 33 900 accords d’entreprises avaient déjà été négociés ; la quasi-totalité des salariés des entreprises de plus de 50 salariés sont désormais couverts.
 
Cette mobilisation se poursuit. C’est pourquoi l’article 32 du projet de loi portant réforme des retraites prévoit de mettre en place un dispositif simple et opérationnel d’aide à l’embauche pour les demandeurs d’emploi de plus 55 ans.

Etat des lieux

Différentes études (1) ont été menées au cours de l’année 2010 afin de suivre l’évolution et les effets des différents plans d’action en faveur de l’emploi des seniors.
 
Il ressort globalement de ces études qu’une large majorité des entreprises (env. 80%) s’est engagée dans la voie de la gestion des seniors, misant majoritairement sur le maintien dans l’emploi plutôt que sur le recrutement.
 
Les résultats de ces différentes études montrent également, comme l’indique Sylvain Grevedon, directeur chez Mercuri Urval « que les entreprises bougent et y mettent de la bonne volonté. Elles ont pris conscience que le sujet est d’importance. A l’heure où le marché du recrutement devient de plus en plus concurrentiel, elles commencent à réaliser qu’elles n’ont pas intérêt à exclure les seniors. »
 
Il apparaît que la majorité des entreprises ayant mis en place leur plan senior, ont ou vont déployer des outils existants comme l’entretien annuel, le bilan de compétences, les dispositifs de formation, de tutorat, transmission. Ces deux derniers points semblent d’ailleurs être les clés de la réussite du maintien dans l’emploi des seniors dans les entreprises.
« D’une manière générale, les entreprises essaient de trouver des solutions pour garder plus longtemps dans l’emploi les seniors », explique Brigitte Ustal Piriou, en charge de la commission sur les seniors à l’association nationale des DRH – ANDRH. « Cette tendance existait déjà avant la loi, mais cette dernière a obligé les entreprises à formaliser. Cela leur donne des indicateurs de mesure, et leur permet de suivre leurs actions et de vérifier qu’elles sont en accord avec la loi. »
 
Pour conclure et ouvrir sur l’année 2011, Jacques Kossowski député-maire de Courbevoie, affirme que  « Les recruteurs doivent oublier les stéréotypes infondés selon lesquels, à partir de cinquante ans, le salarié serait réfractaire au changement, contre-productif et coûteux. Il est aujourd’hui impératif de passer d’une culture de la mise à l’écart précoce à une culture du vieillissement actif ». Ce dernier est auteur d’un rapport pour le ministre du Travail « Y a-t-il une vie professionnelle après 45 ans ? » et fondateur du blog de référence www.quinquasplus.com.
Sylvain Grevedon, du cabinet Mercuri Urval precise quant à lui “que ce ne sont sûrement pas les seniors d’aujourd’hui qui bénéficeront de ces plans mais ceux de demain, qui ont une quarantaine d’années aujourd’hui.»
 
Anne-Sophie Duguay
 
(1) : – “Situation des séniors sur le marché du travail et politiques d’entreprises en faveur de l’emploi des séniors”, menée par leService études, statistiques et évaluations de la DIRECCTE de Champagne-Ardenne, le 26/11/2010
       – Gestion des âges – Pratiques des entreprises en matière de gestion des seniors – Etude Andrh – Inergie, Juin 2010
       – Etude Mercuri Urval
       – Analyse des plans et accords seniors en Ile de France, décembre 2010

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire