Avenir du travail : Josh Bersin déclare les LXP meilleurs outils de formation en entreprise

Selon une récente étude de Josh Bersin, datant du 28 juillet 2021, les LXP ou Learning Experience Platform sont de plus en plus au cœur des stratégies d’accessibilité et d’adéquation des apprentissages des entreprises du monde entier pour leurs employés. Ce consultant et analyste est connu pour révéler les tendances notamment dans les domaines du recrutement, de la gestion du personnel ou encore du leadership et de la technologie. Alors le LXP est-il l’avenir de la formation entreprise ?

Quelle est la différence entre les LMS et les LXP ?

A la différence des LMS, les LXP sont centrés sur l’apprenant. L’expérience est mobile et intuitive. Pas de rétention d’information. Tout est accessible facilement. L’apprenant peut apprendre de n’importe où, via son mobile, sa tablette ou son ordinateur. Dans un LXP, ce sont les apprenants qui font remonter les contenus qui feront ensuite autorité pour la communauté, alors qu’un LMS administre des règles d’affaires. Les LXP vont donc plus loin et délivrent une expérience personnalisée.

Pour résumer :

  • Les LMS donnent le contrôle à l’administrateur
  • Les LXP le confient à l’apprenant

Pourquoi cette montée des LXP ? 

Tout d’abord la montée du LXP est dû à la facilité de partage de contenu offerte par cet outil. Rien n’est plus facile aujourd’hui de partager en quelques clics photos, vidéos, documents, liens, contenus, etc. Il faut dire aussi que les formations en entreprise ont le vent en poupe. On estime que plus de 240 millions d’euros sont dépensés chaque année dans le monde entier, soit 1 175 euros par employé et par an. Qui dit croissance dit innovation. De plus en plus de solutions, outils et plateformes apparaissent sur le marché, avec des offres de cours et de contenus en ligne toujours plus innovants. Les LMS (Learning Management Solution) sont petit à petit délaissés par les entreprises au profit des LXP. En effet les LMS ont du mal à suivre le rythme.

Josh Bersin explique après avoir suivi plusieurs multinationales ayant choisi la plateforme LXP de montée en compétences de Degreed : 

« Nous n’avions aucun moyen de catégoriser ou de cataloguer tout ce contenu, et la plupart des LMS sont difficiles à utiliser. Des entreprises pionnières ont donc créé des portails intelligents qui permettent d’organiser facilement l’apprentissage. Ces offres ont souvent été surnommées les “Netflix de l’apprentissage” ou “Spotify de la formation”, et une nouvelle ère a débuté. » 

Le mouvement du bien-être au travail en est-il la raison ?

Le bien-être au travail a pris de plus en plus d’importance dans les objectifs des entreprises. Aménagement des horaires et bureaux, formation ludique et collaborative ou encore création de cours de sport collectif : les idées ne manquent pas aux entreprises pour améliorer le bien-être de leurs collaborateurs. Les LXP sont au cœur de la démarche entrepris par les organisations qui prêtent attention à ce critère. Ils sont donc devenus un élément central des stratégies d’apprentissage des entreprises, même si d’autres outils sont également utilisés.

« Les entreprises accordent une attention croissante à l’expérience, au bien-être et au développement personnel de leurs collaborateurs, et de plus en plus d’efforts sont déployés pour faciliter un apprentissage accessible et pertinent. Les LXP sont désormais au cœur de cette croisade », souligne le rapport. 

Avis d’expert

Laurent Butel, Directeur France chez Degreed est persuadé que les LXP sont devenues un élément central des stratégies de formation des entreprises :

 « Alors qu’une LMS ne sert que de point de contrôle pour gérer les cours et formations proposés, une LXP permet aux organisations de mettre en œuvre un apprentissage stratégique à grande échelle, couvrant les domaines les plus utiles en fonction de leurs objectifs de croissance. En France, nous constatons que de plus en plus d’entreprises s’engagent à construire une culture d’apprentissage démocratique qui donne la priorité à l’apprenant, et cela n’est possible qu’avec un système LXP capable de faciliter, enregistrer et évaluer tout cet apprentissage et de le relier aux compétences pertinentes pour le poste. »

Margaux Fusilier

Articles RH en relation

La faute professionnelle simple, grave ou lourde : différences et conséquences sur le contrat de travail

Étude RH : Professionnels RH comment allez-vous ?

Contrôle des accords d’épargne salariale : du nouveau à compter du 1er septembre 2021