Le collaborative learning au coeur de l’organisation apprenante

par seoadmin

Collaborative learning : comment répond-il aux enjeux de la formation en e elarning ? Le mercredi 23 mars 2022 avait lieu la conférence menée par 360Learning (éditeur de logiciels learning) dans le cadre du salon RH : solutions ressources humaines à Paris expo, porte de Versailles. 360Learning nous a présenté sa vision du collaborative learning. La rédaction de myRHline était aussi présente à la conférence animée par Margot Caitucoli, Customer Success Manager chez 360Learning et Rémy Caquineau, Chargé d’action pour la MAIF, lors d’une conférence au salon Learning Technologies le jeudi 19 mai 2022.

Alors êtes-vous prêt à devenir une organisation apprenante ?

 

Collaborative learning : qu’est ce que c’est ?

Définition du collaborative learning

Le collaborative learning c’est réussir à faire une adéquation entre une offre de contenu et des besoins réels de métiers. C’est très compliqué car la connexion entre les équipes formation et les équipes métiers qui ont besoin de ces formations n’est pas évidente. Alors, comment faire en sorte que les équipes formation collaborent avec les équipes métiers ?

Le collaborative learning pour sortir de l’approche traditionnelle descendante. Cette approche descendante est rigide et déconnectée des enjeux quotidien du terrain. Aujourd’hui, il faut capter les besoins et y répondre en mettant en relation les individus qui savent avec ceux qui ont besoin de savoir. D’où le collaborative learning. La technologie permet d’industrialiser ce schéma pour le rendre réel et à grande échelle. Ce transfert de compétences est indispensable pour faire monter en compétences les collaborateurs. Si l’expertise est amenée au reste de l’organisation de manière continue, cela permet de capitaliser les compétences et expertises. Les clients et les partenaires de l’entreprise, eux aussi, ont besoin d’être formés. Finalement, c’est applicable sur l’ensemble de l’entreprise dans les cas d’usage de formation auprès de tout son écosystème.

 

Développer les compétences

Le développement des compétences est un enjeu majeur et intéressant car depuis la pandémie c’est devenu le premier sujet de préoccupation des DRH, juste devant la flexibilité du travail, qui en 2021, était le grand sujet d’actualité.

  • Les organisations sont dans une transformation permanente. Par exemple, Lego, il y a 20 ans était au bord de la faillite, ils se sont donc réinventés et n’ont plus vendus que mais aussi des boites pour assembler des objets. L’écosystème digital c’est l’enjeu de transformation. Mais comment développer ces compétences en interne ?
  • Les nouvelles habitudes de consommation des contenus / nouveaux modes de consommation des médias. La facilité qu’a une personne à aller chercher un contenu de formation est une capacité immense. Il faut challenger les contenus de formation car en termes d’expérience et d’outils il y a beaucoup de compétitivité.
  • La culture hybride, la culture d’entreprise : enjeu dans l’expérience des employés car tous les sujets et en particulier celui de la formation. Le collaborative learning y est important.

 

Quels bénéfices ?

Il est possible d’avoir de grands bénéfices avec une petite partie de ses employés qui détiennent l’expertise et le savoir-faire de l’entreprise. C’est ce qu’on appelle le collaborative learning. En effet, s’il est possible de mettre à contribution la partie des employés qui est experte au reste de l’entreprise 3 bénéfices sont tirés :

  • Les offres de formation changent de semaine en semaine pour mettre à disposition l’expertise au reste de l’entreprise : c’est adapter les offres de formation de manière rapide et agile qui permet d’être performant. 
  • L’impact de mes formations : en quoi elles sont utiles dans mon métier ? Il est demandé aux employés leur feedback sur les formations qu’ils suivent et 95% en sont satisfaits.
  • Le taux de complétion : plus de 90% de taux de complétion donc les gens suivent vraiment les formations car elles sont efficaces.

 

conférence Collaborative learning salle homme et femme devant ecran

 

Les enjeux du collaborative learning

Créer des formations adaptées aux exigences du contexte business

À l’heure où l’apprentissage continu est un élément clé de la réussite et de la performance des entreprises, intégrer le pouvoir du collaborative learning au cœur du processus permet de créer des formations en entreprise, adaptées à chaque contexte business.

En effet, le collaborative learning permet de créer des formations adaptées à un contexte business en perpétuelle évolution et aux besoins des collaborateurs. Les apprenants sont placés au cœur de la formation et leur expérience d’apprentissage améliorée. Ce levier d’engagement répond donc aux besoins de formation des équipes, sans créer de charge administrative supplémentaire.

 

Les 3 enjeux du projet

  • Digitalisation
  • Développement de l’employabilité des collaborateurs 
  • Réduction des frais globaux

Le premier enjeu est la digitalisation de la formation (retrouvez le guide RH digitalisation formation 2022). En effet, Rémy Caquineau a souligné l’intérêt de la MAIF à former les collaborateurs au digital et ainsi les préparer aux certificats digitaux et les familiariser avec des sujets sociétaux et RSE, tels que le sexisme en entreprise par exemple. 

Puis, la digitalisation de la formation permet d’assurer l’employabilité des talents dans la période compliquée de crise sanitaire que nous avons traversée. Enfin, un autre enjeu du projet était de réussir à toucher le maximum d’individus, avec un minimum de frais. 

 

L’implémentation du collaborative learning

Afin de déployer efficacement la plateforme de collaborative learning, 360Learning et la MAIF ont procédé à une implémentation progressive respectant plusieurs étapes :

  • Embarquer l’équipe formation : notamment en adaptant la formation en fonction des feedbacks et des résultats des apprenants pour préparer au mieux des parcours individualisés
  • Lancer un premier parcours Blended, pour 300 collaborateurs
  • Digitaliser l’accès à la certification avec la modalité Cooc
  • Ouverture d’un catalogue de formations stratégiques en libre accès

 

Le LMS de 360Learning :

Le LMS est pensé pour l’apprentissage collaboratif

  • La capacité à créer et co-créer
  • L’expérience utilisateur = engagement : boucle entre apprenants et experts
  • Couvrir l’ensemble de l’entreprise : tous les cas d‘usage.

 

Les impacts du collaborative learning

Les bénéfices du collaborative learning chez la MAIF

En 2017 :

  • Acculturation digitale des 8 000 collaborateurs – accréditation validée : aidée par 360Learning pour préparer cette transformation digitale en formant les formateurs d’abord en présentiel puis en distanciel 
  • 96% de taux de complétion

Aujourd’hui :

  • 94% de taux de complétion
  • 6000 heures de formation digitale en moyenne par mois
  • Délai de création des formations opérationnelles à destination du métier divisé par 5
  • 97% pertinence des contenus poussés aux apprenants. La plateforme de collaborative learning analyse des métriques prenant en compte les feedbacks des apprenants (notes, verbatim…) pour ainsi adapter au mieux le parcours d’apprentissage à chaque collaborateur 

 

Collaborative learning, les clés du succès

  • Réunir toutes les modalités pédagogiques au même endroit
  • Proposer différents dispositifs de formation en fonction des typologies de contenus
  • Impliquer tous les acteurs du kick-off, du projet jusqu’au lancement (grâce à des rôles spécifiques sur la plateforme)
  • Proposer un catalogue, en libre service, personnalisé selon chaque apprenant : les modules sont dédiés aux rôles et aux métiers des collaborateurs. De plus, certains parcours sont personnalisés selon les feedbacks des apprenants.
  • Rendre les apprenants acteurs de leurs parcours de formation. En engageant et donnant de la liberté et de l’autonomie aux apprenants, ils deviennent acteurs de leur apprentissage. Les fonctionnalités de collaborative learning permettent également aux utilisateurs de se faire des feedbacks entre eux, et non uniquement aux managers.

 

Les challenges à relever

Les challenges de la MAIF sont les suivants :

  • Augmenter les offres de formation en distanciel (passer de 6% à 30%)
  • Penser la formation en distanciel par défaut (sauf preuve d’une valeur ajoutée de la formation en présentiel)
  • Objectif d’ultra personnalisation, pour parler à tous les apprenants et ainsi les engager dans le processus et les rendre acteurs de leurs parcours de formation
  • Organisation interne : s’appuyer sur des experts du réseau MAIF afin d‘animer un maximum de formation, notamment pour l’accompagnement des formateurs

 

 

Iris Poulain et Serena Lousebus

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire