Agir pour préparer salariés et entreprises aux évolutions des métiers et développer l’employabilité

par La rédaction

BPI group, cabinet RH de conseil en management, publie un Livre blanc intitulé : « L’université d’entreprise dans une économie en mutation : quels leviers pour les entreprises face à leurs enjeux de transformation ? ».

En français et en anglais, cet ouvrage s’adresse aussi bien aux entreprises (dirigeants, responsables d’universités d’entreprises) qu’aux acteurs politiques. Dans le contexte actuel, il veut également être un message en direction des candidats à la prochaine élection présidentielle.

Il a comme objectif de proposer des solutions pour répondre à l’enjeu majeur de la transformation des métiers et des compétences, qui concerne plusieurs millions de personnes. Cet ouvrage est le fruit d'un travail de synthèse des échanges et des réflexions de dirigeants, praticiens et experts RH présents lors de l’évènement U-Spring  qui s’est déroulé le 7 avril dernier et qui était placé sous le haut patronage de la ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social. Il sera remis en avant-première le 8 septembre 2016, à Myriam El Khomri qui en a rédigé l’éditorial.

 

Universités d’entreprise, de quoi parle-t-on ?

Elles sont une centaine en France pour près de 4000 dans le monde. Généralistes ou spécialisées, campus, académies, écoles, universités…, leurs formes, statuts, organisations sont multiples tout comme leurs promesses. Leur but ultime est cependant une meilleure adéquation entre l’offre et la demande en matière d’emploi.

Quelle que soit leur forme, les universités d’entreprise ont pour rôle d’accompagner les transformations des métiers et des entreprises, celles des personnes également, dans le but de contribuer à une employabilité durable, tout en prenant en compte les nouvelles pratiques d’apprentissage, tel est le constat partagé par l’ensemble des participants à l’évènement U-Spring.

 

Le nouveau visage des universités d’entreprise

Parce que nous devons faire évoluer en profondeur les réponses à apporter à la nécessaire transformation des métiers et des compétences, les universités d’entreprise en sont un des vecteurs stratégiques.

Le Livre blanc présente tout d’abord les 3 facteurs d’évolution du modèle des universités : le digital qui révolutionne la culture de l’apprenance, la glocalisation qui nécessite de concilier cultures locales et globales pour croître internationalement, et enfin les opportunités du nouveau cadre législatif français pour la formation professionnelle. Les nouvelles ambitions des universités sont ensuite posées, à savoir anticiper et accompagner les transformations des métiers et compétences, en évitant les ruptures sociales.

Si la formation est devenue un droit et un outil majeur de la sécurisation des parcours, les experts soulignent, dans cet ouvrage, le trop peu de mobilisation des salariés dans les actions de formation, ce qui a pour effet de ralentir leur adaptation aux nouveaux besoins du marché du travail.

Comment modifier les comportements pour passer d’une formation « consommation » à une formation « choisie » et intégrée à un parcours professionnel? Comment les nouvelles formes de pédagogie peuvent-elles contribuer à ce changement ? Qui sont les formateurs de demain à même de transmettre les expertises clés et de développer le savoir devenir de tous les collaborateurs et non plus des seuls managers ?

Tels sont les thèmes abordés dans ce Livre blanc par les experts qui y apportent réponses et propositions concrètes.

 

Les 6 défis des universités d’entreprise mis en évidence dans le Livre blanc

Les nouvelles ambitions des universités d’entreprise vont dans le sens d’une plus grande responsabilité sociale et sociétale, les poussant à jouer un rôle d’intérêt collectif pour développer l’employabilité, source de performance.

Cette évolution entraîne 6 défis majeurs à relever pour les universités d’entreprise tels :

  • L’université d’entreprise doit-elle s’adresser à tous ou rester centrée sur les managers ?
  • Comment développer les compétences et l’employabilité ? Quelle place accorder à la certification ?
  • Quel est le bon usage du digital : le présentiel est-il mort ?
  • Comment mobiliser les salariés dans les actions de formation ?
  • Quel est le rôle attendu du Chief Learning Officer ?
  • Gouvernance et équilibre économique : comment assurer la pérennité de la structure ?

 

Les solutions opérationnelles proposées

Les experts de BPI group proposent en conclusion des préconisations opérationnelles pour permettre aux universités de jouer pleinement leur rôle stratégique : anticiper les changements et assurer l’adaptation des compétences dans l’intérêt de l’employabilité des personnes et de la performance de l’entreprise.

À titre d’exemple :

  • Mettre en place un écosystème apprenant sur le territoire ;
  • Accompagner des salariés dans l’utilisation de leurs droits à la formation pour garantir l'égalité des droits et prévenir la fracture sociale ;
  • Amplifier le partage des savoirs et l’ancrage des apprentissages en s’appuyant sur un effet halo ;
  • Démontrer la performance économique de l’université d’entreprise en évaluant la valeur de la formation par la mesure de l'employabilité des salariés, etc.

Des tendances clés en matière d’apprentissage

En synthèse, le Livre blanc met en évidence les tendances clés en matière de formation, issues des meilleures pratiques d’une cinquantaine d’universités d’entreprise qui ont participé au trophée U-Spring 2016 : Air Liquide, Axa, Berlitz, Bouygues Telecom, Capgemini, Carglass, Coface, Engie, Gendarmerie Nationale, Generali, Lacoste, Lectra, Le LabRH, McDonald’s, Open Classroom, Orange, PepsiCo, Groupe Poult, PSA Peugeot-Citroen, Renault, Safran, Samsung, Snef, Société Générale, Total, Unibail-Rodamco, notamment.

Notre objectif est de diffuser leurs enseignements et innovations auprès de toutes les entreprises concernées.

 

 

À propos de U-SPRING

Conçue par BPI Group, partenaire fondateur et Leaders League, organisateur, la 1re édition de   U-Spring le printemps des  universités d’entreprise s’est tenue le 7 avril à Paris. Elle a rassemblé près de 550 décideurs, DRH, responsables de la formation, du Learning & Development, directeurs d’universités d’entreprise, ainsi que des représentants de plusieurs ministères, dont le ministère du Travail, le ministère de la Défense, la DGEFP. De nombreuses conférences, ateliers participatifs et études de cas ont permis d’explorer les meilleures pratiques en matière de formation et de corporate learning : nouvelles formes de pédagogie, révolution digitale, formation distancielle, business models et certification des universités d’entreprise.

 

À propos de BPI group

Créé en 1984, BPI group est un cabinet de conseil en management, spécialiste de l’accompagnement RH des transformations. Expert reconnu sur les enjeux de l’emploi en France, BPI group met en mouvement les dirigeants, managers, salariés autour des projets d’évolution des entreprises, et sur les territoires. Ses domaines d’actions pour y parvenir : l’identification & le développement des potentiels, l’apprentissage & la culture du changement, les modes d’organisation & le bien-être au travail, le management des mobilités internes & externes et la médiation territoriale & le développement de l’emploi. Les 700 consultants de BPI group interviennent ainsi tant en conseil aux personnes qu’en conseil aux organisations avec un souci constant de l’innovation continue dans la recherche de solutions.

BPI group développe un ancrage territorial, auprès de ses clients avec 26 bureaux en France. Le Groupe accompagne par ailleurs le déploiement de projets de ses clients à l’international. Le Groupe est détenu depuis 2012 par le fonds d’investissement Perceva.

 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire