Communication RH innovante, lancez-vous sur Clubhouse !

par La rédaction

Depuis le début de l’année, le réseau auditif Clubhouse crée l’effervescence chez les spécialistes en communication digitale. Mélange addictif de conférences évènement et de directs en radio pourrait bien réinventer la communication RH. Ce nouveau réseau social d’entreprise en devenir présente des opportunités à saisir pour innover la diffusion de la marque employeur. myRHline a interrogé deux professionnels qui ont fait l’expérience de conférences axées RH sur Clubhouse en faisant leur nouveau terrain de jeu.

La promesse d’un réseau social d’entreprise engageant

En quelques swipes on accède à des conférences, certaines récurrentes et hebdomadaires. Telle une réelle grille de programmation radiophonique, les émissions s’enchaînent au cours de la journée. Les participants peuvent y lever la main et “monter sur scène” pour y poser des questions et participer au débat. Attention, rejoindre le réseau, actuellement réservé aux utilisateurs d’IPhone, se fait uniquement sur invitation.

Nicolas Pasetti, CEO de l’agence E-Team, a découvert Clubhouse sur la recommandation d’un expert en growth marketing. Après un temps d’adaptation, il a co-fondé la room “HR Family” avec l’agence Golden Bees. “On voulait retrouver des idées des points de vue des sensibilités différentes. C’est réussi, le format de Clubhouse permet vraiment aux personnes de se livrer de dire ce qu’ils pensent vraiment sans retenue”, explique Nicolas Pasetti.

“J’aime beaucoup les podcasts, mais avec Clubhouse on rajoute le côté interaction. Le format est plus vivant qu’un webinar, en quelque sorte l’audio se télescope avec l’échange”, explique Delphine Cochet, CEO et co-fondatrice Ma Bonne Fée, qui y a d’emblée créé sa propre room intitulée “Club RH”. L’entrepreneure poursuit : “Au départ, je percevais Clubhouse comme un très bon outil B2B, mais depuis peu, j’ai l’impression que ça devient B2C. […] Je vois également de plus en plus de rooms sur le recrutement”, raconte-t-elle.

Le timing est idéal pour lancer sa communication RH sur ce réseau social d’entreprise en devenir. Delphine Cochet abonde dans ce sens : “C’est le moment d’être parmi les early adopters en créant une communauté sans avoir grand chose à perdre, ne serait-ce que du temps. Il s’agit de s’y challenger sur une manière innovante de prendre la parole. Aujourd’hui, j’en fais aujourd’hui un vrai outil de communication”. Même son de cloche du côté de Nicolas Pasetti qui y voit l’occasion de mieux connaître sa cible. “Découvrir les vraies motivations des clients ou des partenaires permet aux entreprises d’appâter aussi bien leurs services, leurs produits que leurs discours. Et le client final s’y retrouvera également, car il aura une proposition encore plus en adéquation avec ses attentes”. Et si les RH s’en emparaient pour se rapprocher des candidats ?

Un format intimiste au service de la communication RH

Se positionner sur Clubhouse est l’occasion pour la communication RH de faire preuve d’une volonté d’innover. Même s’il traite surtout de sujets liés à l’écosystème des startups et innovation, Clubhouse soulève immédiatement un enjeu de transformation digitale.

“Le réseau est d’autant plus ouvert à tout type de boîte, c’est une belle opportunité pour donner un coup de jeune à sa marque employeur et montrer ce qu’on met en place. C’était le cas d’un de mes derniers invités, le laboratoire pharmaceutique Sandoz. Il en revient aussi aux entreprises de s’ouvrir sur ce qui se passe, essayer d’être agile, même dans des structures compliquées, et de tenter des choses à la manière des startups. Ce qui implique des décisions rapides et une part d’agilité pour tester des nouveaux moyens de communication, même si c’est temporaire. Il faut saisir l’opportunité et être dans ce fameux mode test and learn”, résume Delphine Cochet.

Déployer sa communication RH sur Clubhouse

“La fonction RH est très “secrète”, mais je trouve qu’il y a de plus en plus de profils qui veulent partager des bonnes pratiques. Sur Clubhouse, je trouve que les échanges sont beaucoup plus libérés, que ce soit en termes de marque employeur ou de recrutement”, décrit Delphine Cochet.

Comment y véhiculer sa marque employeur au service de la communication RH ? “Je trouverais pertinent pour une marque d’ouvrir une heure d’échange sans pression. Une session questions-réponses destinée à ceux qui souhaitent postuler à l’entreprise. Ça peut être l’occasion de se faire remarquer par des candidats et de montrer des process de recrutement plus modernes et ouverts, plus proches des futurs collaborateurs en somme”, propose Delphine Cochet.

“La QVT fait partie des sujets importants qui finalement sont relégués à la cerise sur le gâteau. L’idée est d’en faire un sujet d’actualité très fort sur un moyen moderne. C’est une tendance de fond indissociable de l’actualité des entreprises”, affirme Delphine Cochet. “Forcément l’appétence est corrélée, ceux qui y sont attirés par ces sujets tendances traités sur un outil tendance sont déjà dans une démarche de questionnement et dans la recherche de nouveauté et d’innovation,” analyse-t-elle.

Faire ses premiers pas sur Clubhouse

  • Donnez-vous du temps. Du fait d’être parmi les early adopters d’un réseau social d’entreprise en devenir, il faudra s’attacher à le déchiffrer, en comprendre les rouages et adapter sa stratégie en fonction.
  • Maîtriser la gestion et la modération de sa room pour fidéliser son audience.
  • Choisir le représentant : “il faut une personne qui incarne les valeurs de la société aux commandes de cet outil, car il ne faut pas le prendre comme canal de vente, mais de diffusion d’image”, conseille Nicolas Pasetti
  • Le mode test and learn prime, selon Delphine Cochet.
  • Adopter une démarche dans l’apprentissage est clé : “vouloir s’en servir pour s’améliorer, je pense que c’est vraiment la bonne pratique qui amène également à une communication bienveillante !” assure Nicolas Pasetti.

Maï Trebuil

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire