Combien coûte une campagne de sourcing candidat ?

par La rédaction

Sourcing candidat : vous voulez vraiment le recruter ce commercial !! Ca fait 3 mois que vous le cherchez. Toutes vos pistes sont tombées à l’eau et le directeur commercial commence à s’impatienter. Mais là c’est décidé, vous mettez le paquet !

Et mettre le paquet, c’est s’assurer qu’aucun CV ne vous échappe, que tout le monde saura bientôt que vous recrutez. C’est simple, il suffit d’utiliser tous les principaux portails d’emploi et réseaux sociaux. Alors au boulot!

Sourcing candidat : Diffusons les annonces

Les candidats en recherche ou en veille active se rendent en général sur un ou deux joboards.
Le problème c’est qu’il existe une dizaine de portails très consultés (Entre les portails généralistes, les régionaux, les thématiques…).
Et les candidats sont comme vous: Ils ont leur joboard préféré. Ils le trouvent plus convivial, plus efficace, plus riche… et bien sûr, aucun portail ne remporte l’unanimité. Chacun a ses détracteurs et ses aficionados.
En choisir un aux dépens des autres, c’est donc se priver de tous les candidats potentiels qui ne l’auront pas choisi. 
Donc pour mettre toutes les chances de votre côté, il va vous falloir investir:
MONSTER, KELJOB, REGIONJOB sont absolument indispensables quel que soit le profil recherché, pour avoir une chance d’être visible. Vous ne pouvez vous priver d’aucun de ces trois-là.
Par ailleurs, si vous cherchez un cadre, vous ne pourrez faire l’impasse sur CADREMPLOI ou CADRESONLINE (en plus de l’APEC qui est Gratuit).
Enfin, de nombreux autres joboards existent en fonction des secteurs d’activité (JOBINTREE, DISTRIJOB, E-RECRUT, les jeudi.com…). Il est important d’ajouter le portail spécifique à votre cœur de métier.
Avec ça, on peut dire que question annonces, vous avez fait le nécessaire. En dessous de ça, vous avez une vraie chance de continuer de passer à côté de la perle rare. 

Budget annonces : de 700 à 2 000 euros HT

– Si c’est votre seul recrutement du trimestre et que vous devez payer le prix catalogue, ce sera le coup de massue : Pas moins de 2000 euros HT pour tout le dispositif !
– Si vous faites des recrutements réguliers et que vous avez (bien) négocié des packs d’annonces, diffuser sur cinq de ces joboards majeurs vous reviendra autour de 1500 euros HT.
– Si vous recrutez plusieurs dizaines de profils par mois et que vous bénéficiez d’une offre de gros volumes auprès de ces portails, vous devriez ramener ce budget autour de 700 euros HT.
Mais attention, à moins que vous ne vous appeliez L’OREAL ou  DANONE, n’espérez pas crouler sous les candidatures intéressantes.
Avec un tel dispositif vous recevrez de quelques dizaines à plus d’une centaine de CVs.
Encore vous faudra –t-il faire le tri, et vous verrez qu’à ce jeu-là les perdants sont légions, et les gagnants assez rares.
Bien entendu cela dépendra du profil recherché, de votre enseigne, de la qualité de votre annonce, du salaire proposé… mais globalement, si après un tel dispositif vous identifiez 7 ou 8 candidats qui méritent d’être rencontrés, estimez-vous heureux(se) !
Car pour 90% des CVs que vous recevrez, ce sera probablement la réponse négative immédiate. A ce sujet, si vous n’avez pas pour habitude de traiter rapidement et qualitativement vos réponses négatives, sachez qu’il existe une solution simple, gratuite, et très valorisante de le faire.
Mais alors comment augmenter vos chances de recruter au-delà des annonces?
La réponse s’appelle CVthèque.
 

Sourcing candidat : Exploiter les CVthèques

On estime à 7 000 000 le nombre de CVs ou de profils différents auxquels on peut accéder à travers les différents joboards et réseaux sociaux.
C’est quand même plus d’un quart de la population active totale !
Je vous propose donc de partir du principe que votre candidat potentiel fait partie de ce quart de la population active qui est (ou a été récemment) à l’écoute du marché.
En effet, à moins de tripler son salaire, vous aurez du mal à débaucher les ¾ des actifs qui ne se sont jamais manifesté sur le marché de l’emploi. Ils font partie de l’immense majorité des actifs qui sont très bien là où ils sont, au point de ne même pas vouloir mettre le nez à la fenêtre de l’emploi.
Donc disons que votre mouton à 5 pattes fait partie de ces 7 000 000 de CVs.
C’est déjà une bonne nouvelle… sauf que pour aller le chercher là dedans ça va être l’aiguille dans la meule de foin, les yeux bandés et les mains dans le dos.
D’abord parce que pour avoir accès à ces CVthèques il vous en coûtera autour de 900 euros HT par CVthèque et par mois. Autant dire que si vous voulez tous les CVs, il va falloir faire un chèque de 5000 euros HT minimum pour pouvoir chercher pendant 30 jours.
Ensuite parce que chercher des CVs c’est comme enfiler des perles. Les 100 premières, c’est rigolo. Les 100 suivantes c’est un peu barbant. Les 100 d’après c’est vraiment rasoir.
Passons également sur les heures entières que vous allez passer à ouvrir/fermer des centaines de CVs, en vous disant que vous avez mieux à faire.
Enfin, une fois que vous aurez identifié les 50-100 CVs que vous souhaitez appeler, vous allez laisser autant de messages sur les messageries de vos candidats… Sauf que ces candidats n’ont pas postulé à une annonce. Ils ont simplement mis leur CV en ligne. Rien ne dit donc, qu’ils cherchent toujours et que votre enseigne/poste les intéresse.
Et il va vous arriver ce qui arrive à tous ceux qui ne sont ni LVMH ni COCA COLA :
90% de vos candidats cibles ne vous rappelleront même pas ! Je sais, c’est frustrant. Mais c’est comme ça.
 
Bilan des courses du sourcing candidat :
Vous avez dépensé 4000 ou 5000 euros HT pour accéder aux CVthèques.
Vous avez perdu des paquets d’heures à trier des CVs… et d’autres paquets d’heures à les appeler…Et pourtant, si vous arrivez à rencontrer 8 ou 10 candidats de plus que vos retours d’annonces, ce sera là encore, une prouesse.

Recrutement : Et les méthodes originales ?

Mais si c’est si long, si coûteux, si difficile par le biais des annonces et des CVthèques…
Pourquoi ne pas tenter toutes les innovations dont les news letter RH et autres communiqués de presse se font échos ? Les réseaux sociaux ? Les speed dating RH ? Les serious game recrutement ? Les visio recrutements ?
Si seulement il y avait une solution miracle… Chez ODYSSEE RH nous avons tout testé : Les campagnes de cooptation, les offres d’emploi en vidéo, la publicité sur Google et facebook… Disons-le tout de suite, si certains systèmes viennent parfois compléter intelligemment les joboards, la plupart de ces innovations sont moins efficaces qu’elles ne le disent. A vrai dire elles relèvent davantage de la marque employeur que de l’efficacité du sourcing candidat.

Une conclusion s’impose :

Soit vous avez le bonheur de disposer de postes très attractifs, soit vous êtes quotidiennement confronté à des difficultés pour trouver vos perles rares.
Comme vous l’avez compris, votre meilleure chance de trouver est de multiplier les dispositifs d’annonces, de CVthèques…
Soit vous le ferez personnellement et il vous en coûtera entre 4000 et 7000 euros HT pour un dispositif complet sans aucune garantie de succès…
Soit vous passerez par un professionnel du sourcing candidat et du recrutement comme ODYSSEE RH. Nous mettrons en place tous ces dispositifs à votre place, nous les financerons à votre place et vous paierez uniquement en cas d’embauche, une somme allant de 10 à 15% du salaire annuel du collaborateur.
Vous accédez à tous les CVs du marché, vous gagnez du temps, vous ne payez qu’en cas d’embauche, vous faites des économies sur votre budget de sourcing candidat… c’est à se demander pourquoi vous continuez de faire votre sourcing vous-même.
A bientôt,

Pour découvrir ODYSSEE RH cliquez ici.

Vous souhaitez lancer une recherche de candidats ou avoir plus d’information ?
Appelez-nous au 01 756 60 05 45 ou contactez-nous à contact@odyssee-rh.fr

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire