Replay Webinar : pourquoi les soft skills sont-ils si importants dans un monde digitalisé ?

par La rédaction

Les compétences ne se limitent pas aux compétences techniques, mais aussi aux compétences dites comportementales, ou comme on les appelle communément : soft skills. Pourquoi les soft skills ont-ils pris le devant de la scène dans le monde de l’entreprise ? Pourquoi soft skills et digitalisation de l’entreprise et de ses métiers sont-ils si étroitement liés ? Julien Bouret, co-auteur des livres Soft Skills et Réflexe Soft Skills publiés chez Dunod, accompagne au développement des soft skills en entreprise. Vincent Hammoudi quant à lui accompagne les grandes entreprises dans leurs challenges d’upskilling et reskilling sur openclassroom. Ils livrent leur point de vue.

 

Repenser le rapport entre soft skills et hard skills

Depuis ces dernières années, la question de la complémentarité des compétences est mise en lumière. En effet, que sont les compétences techniques seules, si l’on ne détient pas la confiance pour les mettre en application ? De même comment travailler efficacement sans capacité de concentration ou de gestion de l’émotion ? L’humain a donc une grosse part à jouer dans la mobilisation technique, mais cette réalité n’est valorisée que depuis récemment. Par le passé, de nombreuses entreprises pensaient par exemple que le management était purement technique.

Les compétences comportementales améliorent l’expérience du quotidien. Autant sur le plan personnel avec par exemple la gestion du stress, la capacité à m’organiser, la capacité à se concentrer… Que sur le plan interpersonnel avec la communication, la capacité de coopération, la capacité d’écoute ou encore l’empathie. Parmi les autres compétences primordiales dans l’enjeu soft skills et digitalisation, on trouve par ailleurs l’adaptabilité à l’environnement présent et futur, la créativité, l’innovation, la capacité de projection et d’anticipation… Autant d’aptitudes qui aident à traverser les enjeux de transformation d’aujourd’hui de demain.

Soft skills et digitalisation : un état d’esprit

Avec la digitalisation, un nouvel état d’esprit est entré en jeu. Les nouvelles technologies amènent à s’adapter, tester, faire des erreurs ou faire face à la frustration. Dans ce contexte, réévaluer son rapport à l’échec, par exemple, est primordial. Soft skills et digitalisation sont donc à la base de la construction d’une nouvelle culture d’entreprise, tournée vers l’agilité et porteuse d’une nouvelle approche du travail. Dans ce contexte, il s’agit par exemple de comprendre que le stress n’est pas un moteur de performance durable et qu’il faut changer son regard sur l’efficacité.

Soft skills et digitalisation forment un duo vertueux dans un contexte d’évolution des métiers. Les compétences techniques évoluent vite, le défi réside plus en la capacité de remettre son métier en question en permanence que de connaître la théorie sur le bout des doigts. Dans ce contexte de digitalisation, l’humain n’a jamais été autant exposé à de l’information, les soft skills lui donnent la capacité de naviguer de façon saine et efficace pour en tirer le meilleur. Ce webinar est l’occasion de détailler les soft skills les plus attendus dans cette ère digitale.

 
La rédaction de myRHline

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire