Article sponsorisé

La prime Macron renouvelée pour 2021

par La rédaction

La prime exceptionnelle de pouvoir d’achat, dite « prime Macron », est reconduite pour 2021. Le gouvernement l’a annoncé le 15 mars dernier, dans le cadre de la conférence sur le dialogue social organisée avec les partenaires sociaux. 

Pourquoi la prime Macron ?

La prime Macron a été créée en 2019 suite aux manifestations des gilets jaunes (loi n°2018-1213 du 24 décembre 2018 portant mesures d’urgence économiques et sociales) puis reconduite en 2020 (loi n° 2019-1446 du 24 décembre 2019).

Si les textes législatifs précisant les modalités et conditions de cette prime n’ont pas été publiés, le ministère du Travail a néanmoins annoncé qu’elle concernera les salariés percevant jusqu’à 3 SMIC.

Pour 2021, le gouvernement a proposé la reconduction de cette prime aux partenaires sociaux.

Ce dispositif est facultatif pour les entreprises. Il leur permet de verser une prime exonérée d’impôts et de cotisations sociales à leurs salariés, dans la limite d’un certain plafond :

  • 1 000 euros par salarié
  • Ou 2 000 euros
  • Si l’entreprise est couverte par un accord d’intéressement
  • Ou pour les entreprises engagées dans une démarche de valorisation des travailleurs de la « deuxième ligne »

Prime Macron 2021 : Les salariés de la « deuxième ligne » priorisés

Si l’objectif général est d’améliorer le pouvoir d’achat de tous les salariés, cette nouvelle mouture 2021 s’adresse tout particulièrement à ces salariés de la « deuxième ligne ». Pour résumer, ceux qui ont continué de travailler pendant les différents confinements, et dont les conditions de travail et d’emploi sont souvent inférieures à celles du reste des salariés du secteur privé. Sont ainsi concernés 4,6 millions de professionnels, parmi lesquels :

  • Agriculteurs, éleveurs, sylviculteurs, bûcherons
  • Maraîchers, jardiniers, viticulteurs
  • Ouvriers non qualifiés du gros œuvre du bâtiment, des travaux publics, du béton et de l’extraction
  • Ouvriers qualifiés des travaux publics, du béton et de l’extraction
  • Ouvriers qualifiés du gros œuvre du bâtiment
  • Ouvriers non qualifiés du second œuvre du bâtiment
  • Ouvriers qualifiés du second œuvre du bâtiment
  • Ouvriers non qualifiés des industries agro-alimentaires
  • Ouvriers non qualifiés de la manutention
  • Ouvriers qualifiés de la manutention
  • Conducteurs de véhicules
  • Caissiers, employés de libre-service
  • Vendeurs en produits alimentaires
  • Bouchers, charcutiers, boulangers
  • Aides à domicile et aides ménagères
  • Agents de gardiennage et de sécurité
  • Agents d’entretien

Une étude publiée par la Dares au mois de mai 2021 met en lumière six leviers d’actions pour la revalorisation de ces métiers : salaires et rémunérations ; conditions d’emploi (type de contrat) ; conditions de travail (exposition aux risques ou contraintes physiques) ; horaires et conciliation vie familiale-vie professionnelle ; formation et trajectoires professionnelles ; dialogue social.

La « prime Macron 2021» représente dès lors un levier d’action à court terme sur la rémunération, en attendant les revalorisations menés individuellement par les 17 branches professionnelles.

En outre, l’exonération s’appliquera rétroactivement aux primes versées à partir du dépôt du projet de loi qui intégrera ces mesures.

Les enjeux d’une bonne gestion RH de la paie résident dans l’importance de respecter la loi et de produire des documents conformes à la législation.

Les formations en paie d’Elegia vous permettront, quel que soit votre niveau, d’appuyer vos connaissances fondamentales en gestion de paie et ainsi d’appréhender les paies spécifiques.

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire