Une augmentation du Smic de 0,99 % au 1er janvier 2021

par La rédaction

Le salaire minimum interprofessionnel de croissance (Smic) va a été revalorisé de 0,99 % en 2021, contre 1,2 % au 1er janvier 2020.

Un nouveau montant du Smic brut horaire

Le SMIC bénéficie en 2021 d’une augmentation un peu moins importante que celle de l’année 2020. Le Gouvernement a également annoncé qu’il n’y aurait pas d’aide spéciale liée à la crise sanitaire.

Le nouveau montant du Smic brut horaire sera donc porté à 10,25 € au 1er janvier 2021 (contre 10,15 € depuis le 1er janvier 2020) soit 1 554,58 € mensuels sur la base de la durée légale du travail de 35 heures hebdomadaires. Pour sa part, le minimum garanti s’établit à 3,65 € au 1er janvier 2021. D’autres changements ont été prévus par le gouvernement pour cette nouvelle année.

La revalorisation annuelle du Smic est liée à l’évolution de l’inflation et des salaires pour les ménages les plus modestes. Ce nouveau montant s’applique :

  • En métropole ;
  • En Guadeloupe ;
  • En Guyane ;
  • En Martinique :
  • À la Réunion ;
  • À Saint-Barthélemy ;
  • À Saint-Martin ;
  • À Saint-Pierre-et-Miquelon.

De son côté, Mayotte voit le montant fixe du brut horaire fixé à 7,74€/heure.

L’évolution de l’augmentation du Smic mensuel depuis 2013

Voici les valeurs du Smic mensuel net depuis 2013, sur la base d’une activité à temps plein de 35h.

Années Valeurs
2013 1 120,43 €
2014 1 128,70 €
2015 1 135,99 €
2016 1 141,61 €
2017 1 151,50 €
2018 (de janvier à septembre) 1 173,60 €
2018 (d’octobre à décembre) 1 187,83 €
2019 1 204,20 €
2020 1 218,60 €
2021 1 230,61 €

Un salaire minimum perçu par 13 % des salariés du privé

Selon la définition présente sur le site du Gouvernement, le salaire minimum de croissance (SMIC) est le salaire horaire en dessous duquel il est interdit de rémunérer un salarié et ce, quelle que soit la forme de sa rémunération (au temps, au rendement, à la tâche, à la pièce, à la commission ou au pourboire). Le SMIC assure aux salariés dont les salaires sont les plus faibles la garantie de leur pouvoir d’achat et une participation au développement économique de la Nation.

Tout salarié du secteur privé âgé d’au moins 18 ans doit percevoir un salaire égal ou supérieur au Smic. Ce sont ainsi 13 % des salariés du secteur privé, soit 2,25 millions de personnes, qui sont directement concernés par cette hausse du salaire minimum.

Les salariés du secteur public employés dans des conditions de droit privé bénéficient également du salaire minimum de croissance.

De leur côté, les salariés dont l’horaire de travail n’est pas contrôlable, comme certains VRP, ne sont pas soumis au Smic.

Enfin, il est possible d’appliquer un taux réduit du Smic dans certaines conditions :

  • Les apprentis et les jeunes salariés en contrat de professionnalisation, en fonction de leur âge et de la durée du contrat ;
  • Les jeunes salariés âgés de moins de 18 ans qui ont moins de 6 mois de pratique professionnelle dans la branche d’activité.

Comment le Smic est-il revalorisé ?

Le Smic est revalorisé chaque 1er janvier selon l’évolution de l’indice mensuel des prix à la consommation hors tabac des ménages. Cette revalorisation vise à garantir le pouvoir d’achat des salariés dont les rémunérations sont les plus faibles.

Enfin, le Smic est différent du minimum garanti, ce dernier étant simplement un élément servant à l’évaluation des avantages en nature dans certains cas, des frais professionnels, d’allocations d’aide sociale…

Clément KOLODZIEJCZAK

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire