Top Employers 2021 : la liste des entreprises françaises dévoilée

par La rédaction
.

Depuis le 26 janvier, 94 entreprises françaises sont désormais “Top Employers 2021”, une certification menée par le Top Employers Institute, qui récompense chaque année l’excellence des ressources humaines des organisations participantes. Cette année, 200 entreprises avaient candidaté.

Quelles sont les entreprises “Top Employers 2021” en France et comment ces entreprises ont-elles été notées ?

94 entreprises parmi lesquelles Abbott France, Alstom, Canon, Faurecia, Groupama Assurance Mutuelles, ING en France, Monoprix, Natixis, Randstad, Capgemini, Primark, Sanofi, SNCF,  Saint Gobain en France, Suez France,  Nespresso France … ont été félicitées pour la pertinence de leur RH. Emploi, intégration, télétravail, rémunération, diversité, flex office, management à distance, etc…, chaque thème a été étudié avec soin par l’Institut afin de distinguer les meilleures pratiques.

Pour cela, les entreprises ont dû répondre à l’enquête “HR Best Practices Survey”. Le questionnaire couvrait 600 pratiques en matière de stratégie RH, leadership, digital RH et design organisationnel, parcours du collaborateur et culture d’entreprise. Un processus de vérification approfondi a ensuite été mis en place par le Top Employers Institute, afin de garantir l’objectivité et la véracité des informations.

Comment participer ? Les organisations doivent employer 250 collaborateurs dans le pays ou 2 500 collaborateurs à l’international, et avoir instauré “des pratiques RH formalisées avancées”. Le coût de participation pour les organisations en 2021 est de 18 400 € : cela comprend l’accès à l’enquête, l’audit complet par les équipes Top Employers et la restitution des résultats finaux permettant aux entreprises de connaître leurs points forts et leurs points d’amélioration.

Les 5 priorités RH des Top Employers 2021

Voici les Top priorités identifiées par les participants cette année :

1 – Le changement culturel et la transformation de l’entreprise. Inutile de préciser à quel point les entreprises ont dû faire preuve de souplesse pour affronter les nouveaux défis de 2021, dont le management à distance.

2 – La formation et le développement des compétences.  “Plusieurs initiatives ont eu lieu comme des collectes de fonds, la participation à des conférences ou le mécénat de compétences, ce qui répond parfaitement aux exigences des nouvelles générations” constate Laura De Mori, Responsable Certification Europe du Sud-Est, Moyen Orient, Afrique et Amériques.

3 – L’engagement des collaborateurs. L’objectif est de renforcer le sentiment d’appartenance et d’enrichir l’expérience des collaborateurs pour compenser le manque de relationnel pendant le confinement.

4 – Le développement du leadership. Pour motiver les équipes, les inspirer, les embarquer dans des projets sur le long terme, mais aussi pour favoriser l’innovation.

5 – La stratégie RH. D’une fonction support les DRH se positionnent durablement en une fonction stratégique.

Viennent ensuite

  • l’importance de la marque employeur et la reconnaissance des collaborateurs
  • la planification stratégique des ressources humaines
  • le recrutement
  • la gestion des carrières
  • la diversité

Le Top Employers Institute a jugé cette certification d’autant plus utile en cette période troublée : “Nous avons senti le besoin de partager les bonnes pratiques pour passer cette situation délicate. Nous avons donc organisé une quinzaine d’événements digitaux en 2020 afin que les entreprises échangent entre elles sur les meilleures pratiques leur permettant de garantir la continuité de leur activité, l’intégrité physique et psychologique des salariés, et de réfléchir à l’évolution des modes de travail compte tenu du contexteconfie Vincent Binetruy, Directeur France du Top Employers Institute. Avant de préciser que “l’objectif des participants est de situer leurs programmes RH par rapport à d’autres structures et de s’ouvrir aux meilleures pratiques”.

Philippine Sander

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire