Prise de fonction d’Anne-Sophie AVÉ, nouveau directeur des ressources humaines du ministère de la Défense

par La rédaction
297 vues

 

Nommée au poste de directeur des ressources humaines du ministère de la Défense (DRH-MD) suite au décret paru au Journal officiel le 17 décembre 2015, l’administrateur civil hors classe Anne-Sophie AVÉ prendra officiellement ses fonctions le lundi 11 janvier 2016. 

Diplômée de l’Ecole supérieure de commerce de Toulouse en 1991, Anne-Sophie AVÉ démarre sa carrière en qualité de consultant RH à l’Institut de formation professionnelle appliquée (IFPA). En 1997, elle prend la tête de la direction commerciale d’Addeo, société de conception de logiciels où elle développe le pilotage fonctionnel des grands comptes. 

Ancienne élève de l’Ecole nationale d’administration (promotion Romain Gary), elle devient, en 2005, chef de la mission Europe et International à la Direction des transports maritimes, routiers et fluviaux au ministère des Transports. En 2007, elle est nommée délégué général d’Armateurs de France, organisation professionnelle des entreprises françaises de transport et de services maritimes, au sein de laquelle elle pilote le dialogue social et représente les armateurs français au sein des instances françaises, européennes et internationales. 

Depuis 2012, Anne Sophie AVÉ était conseiller social du ministre de la Défense. Elle a notamment travaillé sur la rénovation de la gouvernance « RH » du ministère, sur la gestion sociale des restructurations de défense et défendu les intérêts des personnels civils et militaires du ministère en interministériel. 

Rattachée au secrétariat général pour l’administration (SGA), la DRH-MD élabore la politique générale de ressources humaines du ministère de la Défense pour l’ensemble du personnel militaire et civil, et met en œuvre le dialogue social et la concertation. Dans un contexte de rénovation de la gouvernance RH, la DRH-MD exerce depuis 2015 une autorité fonctionnelle renforcée en coordonnant les services gestionnaires de personnel – armées, directions et services – afin d’améliorer la performance collective et d’assurer la maîtrise de la masse salariale.