KRONOS publie une enquête relative à l'absentéisme dans le monde

par La rédaction

Une nouvelle enquête commandée par The Workforce Institute de  Kronos Inc. et menée par Harris Interactive dans plusieurs pays du monde, révèle que les employés en Australie, au Canada, en Chine, en France, en Grande-Bretagne, en Inde, au Mexique et aux États-Unis, ont tous fait, à des degrés divers, “le travail buissonnier”.  Cette enquête s’est penchée également sur la manière dont est perçu l’absentéisme, de quelle manière il affecte les employés présents et ce que les employeurs peuvent entreprendre pour mieux gérer ce problème.

 

Kronos a également créé une vidéo sur la question de l’absentéisme dans le monde : lien vers la vidéo 
 
En 2010 en France, le taux  d’absentéisme a baissé de – 4% ou 14,5 jours d’absence en moyenne contre 17,8 jours en 2009 (source : Alma Consulting –baromètre de l’absentéisme 2010) néanmoins 1% d’absentéisme coûte toujours environ 1% de sa masse salariale à l’entreprise. Ce qui génère des pertes astronomiques et qui justifie que les entreprises se préoccupent de plus en plus de ce problème.   

Synthèse / Faits significatifs

– Un nombre important d’employés dans le monde admet avoir déjà prétexté être souffrant pour justifier une absence au travail alors qu’ils n’étaient pas réellement malades. La Chine est loin devant tous les autres pays sondés avec 71% des répondants qui ont confié avoir déjà utilisé ce stratagème. La France, quant à elle se positionne première de la classe avec seulement 16% des employés interrogés qui se livreraient à cette pratique. Voici ce qu’il en est des autres pays sondés – dans l’ordre décroissant : l’Inde avec 62%, 58% en Australie, 52% au Canada ainsi qu’aux Etats-Unis, 43% en Grande-Bretagne et enfin 38% au Mexique.
 
– Lorsque les sondés sont interrogés sur les raisons qui motivent ce comportement, la réponse à une majorité écrasante dans chaque pays est le stress et le besoin d’un jour de repos pour 71% au Canada, 62% aux États-Unis, 60% en Chine, 57% en Grande-Bretagne, 53% en France, 51% en Australie, 46% au Mexique et 44% en Inde. Les autres raisons invoquées sont : la nécessité de garder un enfant malade, une charge de travail trop lourde, et ne pas avoir suffisamment de congés payés.
 
– Et comment ces employés passent-ils cette journée non-travaillée ? Les deux activités préférées dans tous les pays exceptés en Inde et au Mexique sont de rester à la maison à regarder la télévision et rester au lit. En Inde et au Mexique, rester à la maison à regarder la télévision reste le premier choix, mais se retrouver entre parents et amis constitue le second.
 
– Lorsqu’on leur demande ce que leurs employeurs pourraient mettre en œuvre pour empêcher ce type d’absences, la première réponse pour tous les pays sauf la France serait d’offrir aux employés la possibilité d’effectuer des horaires flexibles. En France, les salariés aimeraient pouvoir prendre leurs vendredis pendant les mois d’été – ces jours seraient récupérés au cours de la semaine – c’est ce qui auraient selon eux le plus grand impact.
Le travail à domicile et la possibilité de prendre des congés sans solde, ont également été bien classés par les employés à travers le monde.
 
– Un pourcentage élevé de salariés en Chine –  45% – estime que l’augmentation du nombre de jours de congés payés ferait également la différence. Les canadiens le pensent aussi à 38%, les américains à 34%, les anglais à 32%, les australiens à 25%, les Indiens à 24% et enfin les mexicains (avec 12%) et les français ne sont que 15% à considérer cette option – ce qui s’explique par le fait que ces deux pays bénéficient du plus grand nombre de jours de congés payés dans le monde.
 
– La majorité des employés dans tous les pays sont d’accord pour dire qu’ils sont négativement impactés en cas d’absence imprévue de leurs collègues, le principal motif de cet impact négatif étant qu’ils récupèrent le travail ou dans certains cas les horaires de l’employé absent. La deuxième raison invoquée dans tous les pays – sauf au Mexique et en France – est l’augmentation du stress. Les salariés français craignent surtout les conséquences possibles sur le fonctionnement habituel de l’entreprise et de voir des tâches négligées ou carrément oubliées.
 
– A la question de savoir si leurs employeurs utilisent un système automatisé pour assurer le suivi des absences, au Canada, en Chine et en Inde la majorité – 53, 56, et 53% respectivement – des employés répondent oui. En France, 42% des employés répondent également positivement alors que 25% ne savent pas. Dans tous les autres pays, la majorité répond non, ou qu’ils ne savent pas.
 

Liens utiles :

– A propos d’Harris Interactive
– Pour visionner la vidéo sur l’absentéisme dans le monde : vidéo
– Pour voir la dernière illustration du Time Well Spent sur le sujet : http://www.kronos.com/timewellspent/

 

 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire