Le maintien du moral des collaborateurs, challenge actuel n°1 des managers – Nouvelle enquête européenne du recruteur Robert Half

Avant que la reprise ne se confirme, les managers européens sont confrontés à de nombreux challenges dans la gestion de leurs équipes. La nouvelle enquête menée par le cabinet de recrutement Robert Half révèle que le maintien du moral de leurs collaborateurs est leur priorité n°1, suivie par la fidélisation des meilleurs éléments et une communication ouverte et transparente. En France, la gestion de la charge de travail fait aussi partie du trio de tête de ces challenges.

 
 
LA priorité des managers : maintenir le moral de leurs collaborateurs
Les plus de 2 600 managers interrogés lors de cette nouvelle enquête partagent largement cette priorité. Les Irlandais (25%), les Espagnols et Autrichiens (23%) sont les plus convaincus. Alors que de nombreux efforts ont été fournis en plein cœur de la crise par les collaborateurs, leurs managers ne peuvent pas encore les récompenser comme ils pourraient le souhaiter : le moral de chacun est donc devenu un très grand challenge.
Ces mêmes managers ont également comme ‘top priorité’ de conserver leurs meilleurs éléments. Alors que des velléités de changer de poste se font sentir (une précédente enquête de Robert Half en témoignait, en mars dernier, 45% des salariés français envisageaient de changer de poste dans les prochains mois), cette préoccupation managériale est majeure au Luxembourg (27%) ainsi qu’aux Pays-Bas (21%).
Quant au troisième challenge managériale du moment, il s’agirait de la communication interne, placée sous le signe de l’ouverture et de la transparence, surtout en République Tchèque (20%) ainsi qu’en Allemagne (17%).
  
 
 Zoom sur la France
Pour les managers de l’hexagone, les grands challenges sont par ordre de priorité :
1) le moral des équipes (16%)
2) la fidélisation des meilleurs collaborateurs (14%)
3) la gestion de la charge de travail de (13%)
3) l’augmentation des salaires (10%)
4) une communication ouverte et transparente (9%)
5) l’accès à la formation ET le recrutement de nouveaux collaborateurs (7%)
6) l’attribution de projets stimulants ou de nouvelles responsabilités (6%)
Olivier Gélis, Directeur Général de Robert Half International France : « Comme le contexte économique tarde à montrer des signes durables de reprise, les entreprises continuent à afficher une extrême prudence. Dans le même temps, certains collaborateurs ont de plus en plus de mal à supporter l’augmentation de leur charge de travail et la dégradation de leur ambiance de travail. En ces temps incertains, les managers doivent veiller au maintien du moral de leurs équipes notamment pour fidéliser les meilleurs éléments. C’est un des exercices les plus difficiles, surtout lorsqu’ils ne peuvent pas recruter pour soulager leurs équipes. Les managers doivent être extrêmement proches de leurs collaborateurs, tant par une communication ouverte et honnête basée sur un échange, que par un retour dans l’opérationnel pour montrer l’exemple. »
 
 
Et les propres challenges des managers, quels sont-ils ?
Vis-à-vis de leurs équipes, les managers ont indiqué à Robert Half avoir devant eux un certain nombre de challenges. Et vis-à-vis d’eux-mêmes également ! A savoir, par ordre de priorité :
1)  une meilleure gestion du temps et des priorités (pour 49% des Irlandais, 48% des Suisses)
2)  plus de communication interne (pour 46% des Autrichiens et des Tchèques, 45% des Irlandais)
3)  la gestion des connaissances (pour 42% des Irlandais, 37% des Autrichiens et des Tchèques)
4)  une gestion des coûts drastique (pour 54% des Espagnols et 48% des Irlandais).
  
 
Zoom sur la France
Les points d’amélioration des managers de l’hexagone sont par ordre de priorité :
1) la gestion du temps et des priorités (40%)
2) la gestion du stress (33 %)
3) plus de communication interne (31%)
4) l’obtention d’une formation (27%)
5) les relations humaines (par des actions de team-building, par exemple) (25%)
6) l’optimisation des coûts (22%)
A propos de cette enquête
Le Groupe Robert Half a mené cette enquête en février et mars 2010 auprès de plus de 3 000 Responsables Ressources Humaines et/ou Financiers dans 13 pays (dont Allemagne, Autriche, Belgique, Brésil, Dubaï, Espagne, France, Italie, Irlande, Luxembourg, Pays-Bas,  République Tchèque, Suisse) sur la base d’un échantillon représentatif d’entreprises.
Enquête complète disponible pour les journalistes sur simple demande.
 
 
A propos du groupe Robert Half :
– Fondé en 1948,
– Leader mondial du recrutement temporaire et permanent spécialisé,
– Coté à la Bourse de New York,
– Implanté en France depuis 1989,
– Intervient sur tous les métiers de la finance, de la comptabilité, de la banque, de l’assurance, du juridique et fiscal ainsi que de l’assistanat et du secrétariat,
– Présent à Paris, La Défense, Versailles, Saint-Denis, Massy, Lyon, Nantes, Lille et Aix-en-Provence,
– Compte plus de 360 bureaux dans le monde (Etats-Unis, Canada, Europe, Australie, Asie, Nouvelle-Zélande)
Robert Half International a été élue entreprise où il fait bon travailler par Best Workplaces édition 2008.
Son site Internet : www.roberthalf.fr

Articles RH en relation

Bilan social individuel : un outil RH stratégique

Gâchis des compétences et management vertical : le couac

3 salariés sur 5 prêts à adopter la semaine de 4 jours