Le Groupe SGS France forme des savoir-faire pénuriques pour recruter

par La rédaction

Arcueil, 16 mai 2011. SGS, leader mondial de l’inspection, du contrôle, de l’analyse et de la certification, expert dans plus d’une dizaine de domaines : agriculture, pharmacie, biens de consommations, automobile … recherche des profils et talents particuliers, possédant souvent un degré de technicité spécifique. Une denrée rare sur le marché du travail. Pour palier cette carence, SGS mise sur ses formations, ressources et process internes. Explication via 3 activités pour lesquelles SGS a formé ses futurs collaborateurs à ses savoir-faire.

 

Question fréquente pour beaucoup d’entreprises et « casse-tête » pour les Chargés de Recrutement : comment trouver des profils et talents adaptés aux postes nécessitant une aptitude technique particulière ? Le Groupe SGS France, 2 500 collaborateurs en France, exerçant ses expertises sur plus d’une dizaine de secteurs d’activité, à pris le problème à bras le corps et mis en place des process et formations internes pour apprendre à ses futurs collaborateurs ses métiers de pointe.
 

Dans l’univers de la pétrochimie

Dans la filiale SGS Qualitest Industrie – branche qui gère entre autre la partie Contrôles Non Destructifs – les profils très recherchés sont des techniciens formés et certifiés – or ils sont peu nombreux sur le marché. Pour répondre à ses besoins en recrutement le DRH de cette filiale a donc décidé de mettre en place une formation spécifique pour les demandeurs d’emplois. Ceux-ci s’engagent dans une formation en alternance de 12 à 15 mois (600h de formation). A l’issue de cette formation, les candidats sont embauchés directement en CDI.
 
Tout au long de la formation ils ont la possibilité d’obtenir plusieurs certifications métiers (COFREND) et peuvent réaliser plusieurs types de contrôle en fonction des certifications obtenues. Ils interviennent en priorité sur le marché du nucléaire, mais réalisent également des contrôles dans les raffineries pétrochimiques, la chaudronnerie…
 
« Nous avons déjà formés 90 candidats depuis 2008. La dernière promotion a été recrutée fin mars 2011. Nous avons encore 4 places disponibles : des Bac+2/3 maintenance industrielle, chaudronnerie… », confie Laurent Pinède, DRH, SGS Qualitest Industrie, Groupe SGS France.
 
Pour augmenter encore leurs chances, en complément de la formation, Laurent Pinède et ses équipes sont également très présents sur les salons et forums, appuient les relations écoles-entreprises et poussent la cooptation.
 

Dans l’Automobile…

Ce sont les contrôleurs techniques qui manquent à l’appel. Ici encore SGS a décidé de passer à l’action et de former les postulants directement.
 
Soit via leur centre de formation dédié, situé au Mans où les candidats bénéficient de 175 heures de formations.
 
Soit par le biais de partenariats avec les centres de formation pour adultes style AFPA, (19 à ce jour, répartis sur toute la France), et les lycées. Pour ces candidats, 900 heures seront nécessaires pour décrocher le titre de CTA.
 
SGS a déjà formé 200 contrôleurs en 2010 et envisage d’en former environ 150 en 2011. Et même si de gros volume d’évolution ne sont pas attendus dans les années futures, le contrôle technique des deux roues va connaître un fort potentiel de nouvelles demandes. En effet, il faut être Contrôleur Technique Automobile pour pouvoir suivre la formation «  deux roues ».
 
« En complément de la formation, la recherche active de CV reste primordiale. SGS Automotive a donc créé un site dédié : www.devenircontroleur.fr à partir duquel les équipes RH récupèrent les CV qui seront ensuite mis sur l’intranet des réseaux de CTA SGS. Ils sont mis en ligne selon deux catégories : ceux à former et ceux qui ont de l’expérience », explique Françoise Rembotte, DRH, SGS Automotive, Groupe SGS France.
 
 

Dans le secteur des Biens de Consommation

SGS recherche des techniciens de Mesures physiques. Leur rôle : effectuer des tests de performances sur des produits tels que les meubles, jouets, la puériculture, mécanique, … Même si cela à l’air moins « technique », il se trouve que des candidats ayant déjà occupés ce type de poste sont rares sur le marché.
 
« Nous avons donc étendu nos recherches aux jeunes diplômés que nous formons à nos prestations, et aux normes spécifiques à chaque produits, normes qui peuvent être réglementaires ou définies suivant les cahiers des charges établis avec nos clients. A ce jour, nous avons des difficultés à recruter ce type de profil, nous ne recevons pas abondance de CV. Pourtant, bien formés et avec quelques années d’expérience ils peuvent évoluer sur des postes d’experts », conclut Florence Charles, DRH, Biens de consommation, Groupe SGS France.

 

 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire