Portraits de DRH : Valerie Dinahet – DRH chez Steris et Amaury Sarazin DAF en charge des RH et des moyens généraux chez Santéclair

par La rédaction

 

Lors du TOP DRH de Deauville, nous avions la chance de rencontrer Valerie Dinahet (DRH France chez Steris SAS), mais aussi Amaury Sarazin (DAF en charge des RH et des moyens généraux chez Santéclair) pour une entrevue sur leurs missions, projets, actualités… Nous vous laissons découvrir la suite !

 

Valerie Dinahet – DRH France depuis 1 an et demi chez Steris SAS
Dans la fonction RH depuis plus de 10 ans

Pouvez-vous nous présenter en quelques mots votre société ?
Deux activités distinctes dans ma société : la première concerne le développement, la fabrication et la vente de produits de solutions pour blocs opératoires destinés aux hôpitaux et cliniques privées. La deuxième concerne la décontamination de salles blanches à destination de certaines sociétés pharmaceutiques
 

Quelles activités caractérisent le mieux votre métier ?
Gérer de l’entrée à la sortie les collaborateurs, être HR business support et Partner pour l’ensemble des business que l’on doit accompagner dans leurs différents objectifs stratégiques
 

Quelles sont les qualités nécessaires pour être un bon professionnel RH ?
Je dirais qu’elles sont multiples : l’adaptabilité, la communication donc le sens du relationnel, une vision à court moyen et long terme, cette capacité d’avoir bien compris les enjeux stratégiques de l’entreprise en vue de redescendre à un niveau opérationnel des missions, activités et tâches qu’il va falloir réaliser pour répondre a nos objectifs d’entreprise.

Quels sont vos projets RH à venir ?
Accompagner le développement de l’entreprise de manière générale et notamment sur la partie SIRH, intégration de nouveaux talents, et surtout l’accompagnement de managers dans leur fonction de manager, qui pour moi, sont les premiers RH sur le terrain. La fonction RH est une fonction partagée.

Que pensez-vous du lynchage du DRH d’Air France ?
Je rejoindrai certains de mes homologues, en disant que les personnes qui ont été amenées à dévêtir ce DRH se sont trompées de cible. Véritablement je pense que les tensions et les conflits sociaux deviennent de plus en plus importants. C’est un exemple d’échec au niveau de l’accompagnement syndical. Je pense qu’aujourd’hui on oublie les valeurs basiques dans le monde professionnel dans lequel nous sommes, les plus importantes qui sont le respect et la dignité.

 

Amaury Sarazin – DAF en charge des RH et des moyens généraux chez Santéclair depuis 8 ans
 

Pouvez-vous nous présenter en quelques mots votre société ?
Le gros du métier c’est négocier des accords avec des professionnels de santé où la sécu intervient peu et où les mutuelles prennent le relais donc nos clients sont les mutuelles. On apporte du service pour leur propre client, on accompagne le client dans le choix du professionnel de santé.
 

Quelles activités caractérisent le mieux votre métier ?
Au quotidien il y a deux choses : l’administration du personnel, on les écoute pas mal dans leurs problèmes, on essaie de les comprendre, et puis surtout les IRP donc les relations avec les représentants du personnel, ca prend beaucoup de temps.
 

Quelles sont les qualités nécessaires pour être un bon professionnel RH ?
Etre au cœur du métier er de l’activité, bien comprendre les enjeux pour essayer d’apporter des solutions RH qui soient adaptées à ce qu’est l’entreprise et ce qu’elle veut devenir, être en anticipation. Suivre, adhérer et accompagner la stratégie.
 

Quels sont vos projets RH à venir ?
On a eu un fort développement de collaborateurs donc je pense qu’on va être très vite dépassé par rapport à ce qu’on faisait à la mano. C’est pourquoi je suis ici, au Top DRH, pour me renseigner sur les logiciels SIRH, je vais faire une étude de marché.

Que pensez-vous du lynchage du DRH d’Air France ?
C’est important d’avoir des partenaires sociaux pour faire bouger les choses. Nous par exemple on essaie d’être proche, on est une PME et on a encore l’information qui remonte. Je suis attentif à ça, j’y passe du temps, je capte l’humeur et l’ambiance de l’entreprise.
Je pense qu’Air France a besoin de faire un plan de restructuration des coûts, je ne suis pas sûr que d’avoir des partenaires sociaux internes à l’entreprise qui vivent le sujet et qui sont la depuis longtemps soit la meilleure solution. 

 

 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire