Orientation des jeunes : « Définir une trajectoire professionnelle cohérente et un objectif réaliste »

par La rédaction

La Mission Locale Pays de Saint-Malo s’occupe depuis plus de 25 ans de l’orientation professionnelle des jeunes, et utilise dans ce but plusieurs tests. Michaël Corlou, son directeur, parle des enjeux, des résultats obtenus et des retours des personnes accompagnées.
 
Comme toutes les missions locales créée à la suite du rapport Schwartz en 1982, la mission locale du pays de Saint-Malo s’occupe de l’insertion professionnelle et de l’accès à l’autonomie sociale des jeunes de 16 à 25 ans. Elle s’intègre dans un réseau régional de 17 missions locales réparties sur toute la Bretagne. La particularité de la mission locale est d’être administrée par des acteurs à la fois nationaux (ministère du travail) mais aussi locaux (commune, EPCI, départements, régions) ce qui lui permet de déployer localement une offre de service la plus adaptée possible aux besoins des jeunes du territoire. Créée en 1991, la mission locale de Saint-Malo accompagne aujourd’hui plus de 2 500 jeunes par année.
 
Des solutions d’évaluation au service d’un meilleur diagnostic et d’une compréhension plus fine d’eux-mêmes pour les jeunes
Nous utilisons plusieurs solutions d’évaluation : batteries factorielles, personnalité (PfPI), intérêts pro­fessionnels, motivations et valeurs. Ce choix s’explique par notre modèle d’accompagnement qui comprend notamment une sphère centrée sur le jeune et ses caractéristiques. Cela nous permet de faire un meilleur diagnostic et aux jeunes de mieux se connaître.
 
Une intégration fluide dans les processus d’accompagnement
Il existe une telle hétérogénéité au niveau du parcours des jeunes que ces solutions d’évaluation peuvent intervenir à n’importe quel moment des processus d’accompagnement. Néanmoins, certaines démarches – comme la validation préalable à l’entrée en formation ou l’orientation professionnelle par exemple – vont de pair avec l’utilisation de tests spécifiques, leur administration se fait généralement sous forme collective. Les restitutions aux jeunes se font en revanche de manière individuelle par un psychologue de la structure.
 
Un apport inestimable
Pour moi, l’apport de ces solutions est inestimable. Elles permettent, au-delà du simple entretien individuel, d’avoir avec beaucoup plus de précisions des informations sur le jeune et ses caractéristiques. L’objectif étant d’éviter des problématiques d’orientation dans notre activité de conseil. De plus, nous pouvons expliquer aux jeunes, sur la base d’éléments concrets, pourquoi tel ou tel choix engagera plus ou moins de ressources. Nous pouvons ainsi discuter autour d’une trajectoire professionnelle cohérente par rapport à un objectif réaliste. C’est finalement bien plus concret pour le jeune et cela lui permet de se projeter avec plus de facilité.
 
Des jeunes très satisfaits
De manière générale les jeunes sont très satisfaits d’obtenir une description de ce qu’ils sont. Ils comprennent mieux leur histoire personnelle et peuvent expliquer pourquoi ils ont rencontré parfois des échecs et parfois des réussites. Dans le même temps, cela leur apporte quelque chose de très important : le vocabulaire et la capacité à se décrire à se comprendre.
 
Par Michaël Corlou, Directeur de la Mission Locale Pays de Saint-Malo
 
LA MISSION LOCALE PAYS DE SAINT-MALO
Métier : Insertion professionnelle et autonomie sociale des jeunes de 16 à 25 ans, diagnostic et préconisation sur les parcours.
Création : 1991
Chiffres clés : 2500 jeunes accompagnés, 18 salariés, 18% de jeunes accédant à la formation, 25% de jeunes accédant à l’emploi, 700 jeunes en programme d’ac­compagnement renforcé

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire