Offboarding et onboarding en confinement, les entreprises s’organisent

par La rédaction

Avec le confinement, la vie ne s’est pas arrêtée pour toutes les entreprises. Le télétravail a changé beaucoup de modalités pour certains. Parmi les nouveaux enjeux d’adaptation : le offboarding et onboarding en confinement. Quelles sont les problématiques auxquelles font face les entreprises ? Comment apporter des pistes de réponses ?

Deux processus internes à adresser en priorité. 

L’offboarding et onboarding en confinement sont une problématique qui est apparue simultanément aux enjeux d’adaptation au télétravail. La priorité était de s’assurer de l’équipement et de l’accès aux ressources nécessaires au travail pour chaque employé. Dans un second temps sont apparus les enjeux d’accueillir les nouveaux collaborateurs et accompagner le départ de ceux en fin de contrat. Situation qui appelle de nombreuses entreprises à s’adapter. Isabelle Chopat, responsable des ressources humaines chez Capfi, explique “Nous avons vu le départ d’un collaborateur qui travaillait avec nous depuis presque quatre ans. C’est étrange dire au revoir en visioconférence, le dernier jour nous lui avons fait une surprise lors de dernier point d’équipe, c’était un moment riche en… fous rires et en émotion. Il reviendra bien sûr, quand les conditions le permettront, faire son pot de départ”. De nombreuses  entreprises sont démunies face aux processus d’offboarding à appliquer en situation de “tout télétravail” obligatoire.

Coté onboarding en confinement, c’est la même histoire. Les accueils en entreprise étant impossibles, c’est le digital qui prend la main, en attendant de pouvoir intégrer les nouveaux arrivants dans les séminaires d’accueil post confinement. Isabelle Chopat explique “Nous avons voulu tenir nos engagements vis-à-vis des nouvelles embauches, car la plupart ont quitté un emploi pour venir chez nous. Cette situation inédite a fait que les nouveaux arrivants ont eu un onboarding particulier. Ils ont pu rencontrer leurs nouveaux collègues via la vidéo. Nous avons lancé des cercles de parole plusieurs fois par semaine pour tous les employés, afin de leur permettre d’échanger et de partager leurs sentiments durant ce confinement à travers des météos notamment. Cet espace a permis aux nouveaux arrivants de socialiser avec les autres. Nous nous sommes rendus compte que l’intégration peut parfaitement se passer même derrière un écran, l’écran n’est pas une barrière au contraire en période de confinement nous rentrons dans la maison/appartement des collaborateurs donc les barrières tombent” 

Adapter les process d’onboarding et offboarding à toutes les situations

Ce passage forcé au tout digital vécu par de très nombreuses entreprises ouvre la porte à considérer la possibilité de travailler régulièrement avec des recrues à distance. Qui dit situation inédite, dit création de nouveaux processus ou adaptation des processus existants, pour inclure une nouvelle réalité.

D’autres entreprises ont déjà pris le virage du onboarding numérique, comme Capgemini, qui a indiqué honorer les 8,000 promesses d’embauches faites avant la crise du Covid-19. L’onboarding numérique chez Capgemini peut être entièrement numérique. Il comprend un processus de formalités en ligne, y intègre l’humain et des solutions d’automatisation.

Pour les entreprises, à l’heure du confinement et où de plus en plus d’employés travaillent de façon “remote”, adapter les processus d’onboarding et d’offboarding à la réalité d’une présence physique réduite est un devenu un défi de premier plan.

La rédaction

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire