Managers trop sous pression, quelles en sont les raisons ?

par La rédaction

D’après une étude réalisée par l’IFOP et la SFL, les managers sont les salariés les plus soumis à la pression en entreprise. En effet, 22% des managers se disent hypersollicités contre 10% pour le reste des salariés. Ces chiffres records ne cessent de se creuser. Plusieurs raisons peuvent expliquer ce phénomène.
 

La peur du licenciement est plus forte

Les managers sont soumis à une pression de résultats très forte et ont peur pour leur emploi. En effet, ils sont les premiers à être pointé du doigt lorsqu’un échec se produit au cours d’un projet.
Cette crainte du licenciement se traduit par un niveau de stress très important chez les managers. Ainsi, ils sont 24% à avoir peur du licenciement contre 9% des autres salariés. De plus, 84% sont particulièrement stressés au travail.
 

Salaire et stress, destins (non) liés

Les salariés de l’entreprise se disent souvent que le salaire élevé de leurs managers devrait pouvoir les rassurer. Ceci est un préjugé très courant en entreprise.
Le niveau de salaire a très peu d’incidence sur le bien-être au travail et plusieurs études le prouvent. Parfois, un salarié est plus heureux dans son travail et moins stressé malgré une rémunération plus faible qu’un manager.
 

Les managers sont au coeur des conflits

Ils sont ceux qui concentrent les tensions en entreprise. En effet, les managers sont deux fois plus souvent au centre de discussions sous tension avec leurs collègues que le reste des salariés. Pourtant, les managers sont aussi ceux qui doivent assurer les meilleures relations au sein de leurs équipes.
La faute à un manque de bienveillance ? peut-être. En tout cas, dès qu’un salarié est insatisfait, c’est le manager qui se voit chahuter. Même chose quand la direction a des reproches sur la qualité du travail effectué ou sur les résultats. Le manager est au coeur des tensions et son bien-être en pâtit.
 

Une hyper connexion qui met sous pression

Les managers sont certainement les salariés les plus connectés de l’entreprise. Tantôt sur leur boîte mail, tantôt sur les supports de communication ou les logiciels de gestion d’équipe, les supports numériques prennent une place importante du travail des managers.
Cette sollicitation extrême se ressent même dans la vie privée et crée une augmentation du stress chez les managers. Ces derniers ont d’ailleurs l’impression de ne plus réaliser le coeur de leur travail et d’être sans cesse sur les supports numériques. Un manager soumis au stress est un manager moins performant. Souvent sous le feu des critiques, la fonction managériale doit connaître une rapide mutation pour ne pas disparaître.
 
L’équipe de myRHLine

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire