Les éco gestes numériques pour un été durable

par La rédaction

Même si depuis le 1er juillet, le droit à la déconnexion est devenu un… droit pour les salariés, 42% des français vont consulter leurs mails pro pendant les vacances dont 62% une fois par jour. Alors quitte à surfer, autant naviguer durable en réduisant au maximum son empreinte carbone. 4 conseils pour se connecter sans trop consommer de C02.

 

Raccourcissez votre message d’absence

Pour limiter le nombre de mails qui vont s’échoir dans votre messagerie durant vos vacances, vous devez évidemment rédiger un message d’absence. Cela devrait au moins dissuader vos interlocuteurs de vous mettre dans une boucle vertigineuse d’échanges (tous plus intéressants les uns que les autres, surtout une fois en maillot sur la plage ou en tong au musée). Moins de mails non lus, donc moins de tentation de relever vos messages. Et donc plus de chances de réellement déconnecter durant les vacances. Mais pas seulement. « Sachez que plus votre email d’absence est court moins il est polluant. Eh oui, un email de 1 Mo émet 20 g de CO2 », estime-t-on chez Newmanity.

 

Dépoussiérez votre messagerie avant de partir : là encore, il s’agit de limiter la tentation de le faire durant vos heures perdues de vacances (genre tranquillou autour de la piscine au lieu de vous lancez dans un 25 mètres en dos crawlé), mais aussi de réduire votre empreinte carbone. 30 mails archivés et donc à télécharger à chaque lancement de la messagerie, consomment autant qu’une ampoule allumée durant 24 heures. Donc avant de partir, faites le tri, vider votre corbeille et votre dossier spam. Vous n’en serez qu’un vacancier plus responsable !

 

Naviguez malin : plutôt que de passer par un moteur de recherche pour trouver le lien vers la page des résas Air France, de TripAdvisor and co… , là aussi très gourmand en CO2, entrez directement l’adresse du site dans la barre de recherche et constituez-vous une liste de favoris. Vous gagnerez en efficacité, en impact carbone et en temps pour vos prochaines recherches.

 

Laissez les infos venir à vous : « pour ne rien manquer des nouvelles de votre secteur au retour des vacances, automatisez votre veille avec des flux RSS, cela vous évitera d’utiliser un moteur de recherche », recommande Newmanity. Ou comment être un informé durable !

 

Sylvie Laidet

 

 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire