Le lancement de la réforme de la formation professionnelle !

par La rédaction

La certification professionnelle ainsi que les besoins en compétences sont au cœur des dernières discussions mais également du premier projet d’accord patronal sur la formation professionnelle. On constate que les éléments de la précédente réforme votée en 2014 sont actuellement repris dans la dernière. Que contient-elle ? Explications !

Les changements en perspective

La formation professionnelle est l’un des chantiers prioritaire pour cette année 2018. En tous les cas, cela a été présenté comme tel par le Président de la République car ce dernier jugeait le système actuel inefficace mais surtout complexe.

Notez-le : il convient de rappeler que les débats autour de cette réforme ont débuté en novembre 2017.

Au niveau des discussions, le gouvernement souhaitent plusieurs choses. Dans un premier temps, il est question de fusionner le Congé Individuel de Formation (CIF) avec le Compte Personnel de Formation (CPF) dans l’unique but d’avoir un seul droit personnel pour les personnes.
D’ailleurs, en ce qui concerne le CPF, le but de cette réforme est de rendre le site beaucoup plus fonctionnel. En effet, à l’heure actuelle, la plateforme est très peu utilisée car il est complexe de trouver des formations par région. Bonne initiative !

Aussi, il y aurait d’ici 2019, ce qui se fait appeler le plan d’investissement des compétences (PIC) destinés à former les chômeurs peu qualifiés et les jeunes décrocheurs sous la forme d’un prélèvement pouvant atteindre 0.3% de la masse salariale.

Aussi, le Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) se verrait bénéficier d’investissement supplémentaire afin de devenir plus efficace mais également plus utilisé. En effet, en 2017, il a été constaté une faible utilisation de ce dispositif d’accompagnement gratuit et personnalisé.

Par ailleurs, une sorte de « référent » de l’apprentissage sera créé pour simplifier la voie de l’alternance et notamment pour renforcer le système de l’apprentissage. Encore une bonne nouvelle !

De plus, le gouvernement souhaite aussi simplifier le dispositif de certification pour gagner en efficacité et en qualité. En effet, dans le rapport, il est précisé que « les certifications devront privilégier une approche par blocs de compétences pouvant générer une certification intermédiaire ». Aussi, le but étant d’avoir une seule référence : celle du Répertoire National des Certifications Professionnelles dans un but de simplification.

Notez-le : le projet d’accord prévoit une refonte du système de la certification !

« La formation est vitale pour la compétitivité » : ce sont les propos de Monsieur Emmanuel MACRON à propos de cette réforme. L’objectif premier étant d’améliorer la formation professionnelle.

Les attentes du service RH sur la formation professionnelle !

Ce qui est certain aujourd’hui est que les ressources humaines souhaitent une évolution rapide et radicale de la formation à tous les niveaux.
Ces derniers veulent dans un premier temps « l’identification d’un public prioritaire et des objectifs clairs, ainsi que la désignation de la branche comme principal pilote pour porter la formation professionnelle et l’alternance ». Ils veulent focaliser leurs investissements sur la formation
Cela supposera de la part des RH un meilleur suivi en ce qui concerne les formations suivies par les collaborateurs.
D’une manière générale, les attentes aussi bien des DRH que des collaborateurs sont énormes !

La fin des négociations est prévue pour le 16 février 2018. Affaire à suivre donc !

Yasmine BELHO

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire