La mobilité professionnelle pendant la crise sanitaire

par La rédaction

La mobilité professionnelle a le vent en poupe. D’après une récente étude de l’acteur digital de l’emploi HelloWork, réalisée en septembre 2020, 76% des travailleurs Franciliens s’intéresseraient à un poste en dehors de l’Ile de France.

Dans cette étude et grâce à l’analyse des plateformes RegionsJobs et ParisJobs, HelloWork nous informe sur les envies professionnelles des Français. Quelles régions intéressent le plus les Français ? Quelles régions parviennent à fidéliser les travailleurs ? Retour sur quelques chiffres clés de l’étude HelloWork.

La mobilité professionnelle des Français : les Franciliens ont des envies d’ailleurs

Les Franciliens surtout, sont de plus en plus nombreux à chercher un travail dans d’autres régions que l’Ile de France. D’après l’étude HelloWork, ils sont 41% à consulter des offres d’emploi “uniquement dans d’autres régions”, alors qu’ils ne sont que 14% à regarder ailleurs dans les Pays de la Loire et 13% en Bretagne.

En revanche, les travailleurs d’Occitanie (30%) et de Franche-Comté (25%), tout comme leurs compatriotes Franciliens, semblent avoir des envies d’expériences professionnelles nouvelles sur un autre territoire.

C’est en Auvergne (12%), dans les Hauts-de-France (12%) et dans le Pays de la Loire (11%) que souhaiteraient partir les Franciliens, des localisations populaires grâce aux industries et aux réseaux importants de transports. Ce top 3 est suivi de près par la Bretagne et le Grand Est. A contrario, 9% seulement des Franciliens ont regardé des offres d’emploi en Aquitaine et 6% seulement en Bourgogne Franche Comté, alors que Bordeaux faisait beaucoup parler d’elle il y a encore peu de temps.

Focus sur la mobilité professionnelle par région

Si nous nous concentrons sur la localisation des offres d’emploi consultées par les candidats, dans chaque région, l’Ile de France attire particulièrement les actifs d’Auvergne Rhône Alpes, Hauts-de-France, Normandie et Centre Val de Loire.

En Bretagne, la préférence va aux Pays de la Loire et à la Normandie et dans les Pays de la Loire, les candidats s’intéressent surtout à la Bretagne et la Nouvelle Aquitaine, régions voisines.

Trois points à retenir de cette étude HelloWork :

  • 7 Franciliens sur 10 cherchent un emploi dans une autre région
  • Les Pays de la Loire et la Bretagne semblent fidéliser leurs talents puisque peu s’intéressent à une offre d’emploi ailleurs
  • Les Franciliens sont surtout attirés par les Hauts-de-France, la métropole lyonnaise et les Pays de la Loire

Philippine Sander

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire