La méditation en entreprise : une clé pour le bien-être et l’efficacité ?

par La rédaction

 

De Google à Sony en passant par Apple, les entreprises les plus emblématiques de notre époque utilisent la méditation au cœur de leur entité et auprès de leurs salariés pour optimiser leur productivité. A l’occasion de la conférence « la méditation en entreprise : une clé pour le bien-être et l'efficacité ? », organisée le 15 octobre prochain au Gaumont Pathé Opéra, rencontre avec Eric Neumand, fondateur d’Akayogi, à l’initiative de cet événement.

 

Pouvez-vous nous donner une définition précise de ce qu'est la méditation, et comment doit-elle ou peut-elle se pratiquer ?

Si l’on se réfère à Jon Kabat Zinn, professeur émérite de médecine et fondateur de la Clinique de réduction du stress (Stress Reduction Clinic) et du Centre pour la pleine conscience en médecine (Center for Mindfulness in Medicine, Health Care, and Society) de l’université médicale du Massachusetts, la méditation de pleine conscience consiste à diriger son attention de façon délibérée, au moment voulu et sans jugement de valeur. Pour la pratiquer, il faut être assis ou allongé et se concentrer sur sa respiration, car elle est l’une des formes principales de l’ancrage de l’attention. La méditation est un entraînement de l’esprit et peut se pratiquer seul ou guidé par un instructeur. Les débutants préfèrent souvent être guidés car ils sont surpris de découvrir que, méditer, n’est pas si simple ! En ce sens, Jon Kabat Zinn a développé un protocole baptisé MBSR (Mindfulness-Based Stress Reduction) qui s’articule autour d’un programme de 8 séances de 2h30 chacune.

 

Quel regard portent les chefs d'entreprises que vous rencontrez sur cette pratique ?

Les chefs d’entreprises sont curieux de la couverture médiatique grandissante qui se fait autour de la mindfulness et s’ouvrent de plus en plus à l’idée d’introduire cette pratique dans leur entreprise. Aujourd’hui, nous observons que les dirigeants d’entreprises sont davantage intéressés à former leurs cadres supérieurs et dirigeants à cette pratique. En effet, étant eux-mêmes sous pression, ils sont conscients des enjeux humains auxquels l’entreprise doit faire face et comprennent à quel point il est important d’inviter leurs collaborateurs à tourner leur regard vers l’intérieur pour se régénérer en profondeur.

 

Que peut apporter la méditation en entreprise ?

Méditer améliore le bien-être des collaborateurs en réduisant le niveau de stress. Prendre un moment pour soi pendant les heures de travail permet de souffler. Par ailleurs elle renforce le système immunitaire et améliore le sommeil. La méditation permet de s’endormir plus facilement et de mieux lutter contre l’insomnie. Méditer en groupe au bureau a de nombreuses conséquences positives sur les relations humaines au sein des équipes. Le partage de l’expérience permet à chacun de mieux se connaître et rapproche les participants. Cela réduit aussi les risques psycho-sociaux. D’ailleurs des études ont prouvé que la méditation a un effet préventif et fait chuter le taux de burn-out et de dépression. Cela améliore sensiblement les compétences cognitives, telles que la concentration, la mémorisation mais aussi la créativité comme l’ont également montré les neurosciences. Si de nombreuses situations professionnelles provoquent une réaction, une tension émotionnelle qui peut nuire à l’entreprise, méditer permet de prendre du recul et d’éviter de prendre une décision “à chaud”. Tous ces bienfaits sont de véritables clés de réussite pour l’entreprise. Aussi cette pratique n’est pas une perte de temps mais bien un investissement bénéfique aussi bien sur le plan personnel que sur le plan professionnel.

 

Comment intégrer cette pratique dans la vie de l'entreprise ?

La pratique doit être intégrée par des programmes de méditation à l’instar du protocole MBSR bien que sa durée (séance de 2h30) représente dans certains cas un véritable obstacle à sa mise en place. C’est pourquoi de nouveaux protocoles adaptés du MBSR plus flexibles voient le jour afin d’être en adéquation avec l'écosystème de l'entreprise.

 

Cette pratique a-t-elle déjà fait ses preuves dans l'entreprise, avez-vous des retours concrets, des exemples ?

Cette pratique a largement fait ses preuves dans les pays anglo-saxon où un nombre croissant d’entreprises et d’institutions utilise la mindfulness : Google, Sony, Apple, LinKedin, l’Ecole de Management de Grenoble, Facebook, Twitter, Cisco… En France de plus en plus de grands groupes mettent en place des programmes de mindfulness pour leurs équipes dirigeantes mais n’osent pas encore communiquer sur leur engagement tant la pensée cartésienne prévaut.

 

 

Gérald Dudouet 

 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire