Distribuer des "kiffs", la solution pour valoriser les soft skills des salariés !

par La rédaction

En 2016, Faustine Duriez quitte son poste de consultante en conduite du changement chez Axa pour créer Cocoworker. Cette jeune entreprise propose une solution nommée “Kiffs” pour valoriser et développer les soft skills des salariés. L’objectif, outre le développement des compétences transversales, est de permettre aux salariés d’être plus engagés avec un esprit collaboratif accru. La start-up n’est d’ailleurs pas en reste en matière de solutions de reconnaissance au travail.

Distribution de kiffs pour tout le monde

Cocoworker part du constat suivant : il y a un décalage entre les valeurs affichées par l’entreprise et ce qui est vécu en interne. Il y a également un désengagement croissant et une résistance aux règles chez les salariés. En effet, d’après une étude menée par la start-up, 55% des collaborateurs estiment qu’il y a une perte de sens au travail. Pour 52%, c’est un problème de collaboration. Enfin, 57% des jeunes diplômés souhaitent un management qui soit plus bienveillant à l’égard des salariés. Ainsi, Cocoworker propose une solution digitale pour favoriser la collaboration et développer les soft skills des salariés.
L’outil appelé Kiffs repose sur 3 leviers de motivation : le sens, l’impact et le potentiel développement personnel et professionnel. Chaque mois, les collaborateurs se voient créditer d’un nombre de kiffs limité qu’ils doivent attribuer à leurs collègues. L’objectif est de reconnaître les compétences transversales de chacun mais aussi les comportements positifs et l’engagement. Ce sont des signes de reconnaissance positifs très efficaces. Ils permettent notamment d’analyser ses points forts et de mettre en avant certains comportements. En s’envoyant des kiffs, les salariés améliorent leur collaboration et leur entente avec une reconnaissance accrue.

Des open-badges pour développer les soft skills

Outre l’envoi de kiffs, Cocoworker propose également une solution digitale appelée open-badges. Ce dispositif donne des symboles d’apprentissage informels. En effet, ces badges offrent aux salariés une certification de leurs compétences transversales acquises dans l’entreprise et en dehors. L’objectif de ces badges est de faciliter la collaboration et la reconnaissance en créant une émulation inspirante.
L’outil permet à l’entreprise de réellement aligner la culture d’entreprise aux valeurs affichées. Il est d’ailleurs possible de partager ces badges sur les réseaux sociaux. L’impact des open badges est important puisque 57 des utilisateurs constatent plus de reconnaissance, 61% remarquent une plus grande collaboration et 60% voient le développement de compétences transversales et de soft skills. En complément, la start-up organise dans le cadre d’un partenariat avec Lavazza, des ateliers soft skills à faire gagner aux entreprises grâce à des concours. Il vous suffit pour cela d’envoyer une photo d’équipe représentant l’un des 6 soft skills suivants : leadership, communication, créativité, adaptabilité, efficacité, collectif. Vous aussi racontez l’histoire de votre équipe et distribuez des kiffs pour un management bienveillant.

L’équipe de myRHline

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire