Quand l’hypnose facilite l’apprentissage

par La rédaction

L’hypnose est aujourd’hui utilisée dans une large variété de domaines, notamment le développement personnel, la modification de comportements comme l’arrêt de la cigarette, le traitement des phobies ou encore la gestion de la douleur. Induisant un état de concentration intense, l’hypnose peut aussi être utilisée comme un moyen d’acquérir des compétences. Nous avons rencontré Julien Micheau, co-fondateur d’Hypnoledge, une solution de cours de langues audio 100% digitaux qui a recours à l’hypnose. 

L’hypnose, qu’est-ce que c’est ?

Nous sommes aujourd’hui loin des émissions de télévision qui montrent des volontaires sous hypnose réaliser des prouesses ou se tourner en ridicule devant un auditoire mi-amusé, mi-inquiet. À vrai dire, l’hypnose telle qu’elle est pratiquée aujourd’hui n’a rien d’une science occulte et ne s’apparente plus à ces clichés. Utilisée dans un contexte thérapeutique ou professionnel, elle a pour objectif d’optimiser les capacités de la conscience humaine. L’Hypnose va agir sur du multi dimensionnel (cognitif, émotionnel, bien-être, neurologique) et aide le cerveau notamment à atteindre un point d’hyper-concentration.

C’est pour cela que l’état d’hypnose est aussi idéal dans un contexte d’acquisition des compétences. C’est sur cette théorie que repose tout le travail d’Hypnoledge. Cette solution digitale s’adresse aux entreprises et aux apprenants et propose d’apprendre les langues en utilisant l’Hypnose. “On favorise cet état d’hyper-concentration qui va permettre de vraiment rentrer dans une bulle. La mémorisation est facilitée, comme l’assimilation des données qui sont écoutées”, explique Julien Micheau, cofondateur d’Hypnoledge. 

D’un point de vue neurologique, l’hypnose permet à l’inconscient de mémoriser des sonorités, des constructions de phrases et même des mots. “L’hypnose favorise la création de nouvelles voies neurologiques propres à l’apprentissage et qui vont le rendre plus automatique et plus facile”, souligne Julien Micheau.

Enfin l’hypnose, comme d’autres pratiques, permet tout simplement de se relaxer. Une vingtaine de minutes sans être parasité, concentré sur une seule tâche calme est un excellent moyen de ressentir du bien-être. “On apprend dans un état de profond relâchement, illustre Julien Micheau. On passe un moment agréable, dans une bulle. Cela nous fait du bien”.

Coup de pouce ou formule magique ?

L’hypnose procure la sensation d’un apprentissage facile. Sous hypnose on dépasse la pensée critique consciente qui contient toutes les croyances limitantes, l’apprenant sous hypnose va avoir des réflexions internes comme « c’est facile, j’ai des éléments qui se réactivent tout seul », c’est agréable ». Ceci va recréer dans son système interne tout une nouvelle réalité beaucoup plus aidante et donc en conséquence, il va gagner en confiance et en motivation.

Elle permet donc à l’apprenant de gagner en confiance. Ce n’est tout de même pas une formule magique pour acquérir des compétences. Dans ce domaine, rien de nouveau: il faut être assidu dans son apprentissage. L’hypnose est en fait un moyen d’optimisation des capacités. Travailler intensément permet d’acquérir des compétences plus facilement. Cependant, pas question de devenir bilingue en quelques jours. La vitesse d’apprentissage dépend de chacun, mais Julien Micheau estime tout de même qu’après 15 heures passées sous hypnose, un cap est passé. En effet, Hypnoledge a pu mesurer qu’au bout d’une quinzaine d’heures passées sous hypnose, l’utilisateur a un sentiment de plus d’aisance, d’automatisme dans la parole, une envie de parler , des tournures de phrases qui « viennent » plus facilement.

Efficace pour les softs skills

Cette mise en place d’automatismes, de sensations de confiance et d’aisance relève évidemment d’une pratique régulière et durable de l’hypnose dans le but d’acquérir des compétences. D’ailleurs, le cofondateur d’Hypnoledge assure que l’hypnose peut aider à l’apprentissage, mais pas que. “L’hypnose permet aussi de travailler sur toutes nos croyances, estime Julien Micheau. Certains pensent à tort qu’ils n’ont pas de mémoire, ou simplement qu’ils sont nuls en langues. L’hypnose leur permet de se prouver le contraire”.

Pour rendre l’expérience plus engageante, un système de gamification jalonne le parcours d’apprentissage. Le principe est simple: plus l’utilisateur va écouter les cours et réussir les exercices, plus il va gagner des points appelés Hypnokeys. Ceux-ci peuvent être utilisés pour réaliser des séances d’hypnose orientées vers le développement personnel. En plus de l’apprentissage de langue, l’hypnose va permettre de développer des soft skills indispensables au travers d’une quarantaine de séances. Parmi eux, gagner en confiance en soi, travailler l’estime de soi, prendre la parole en public, oser sortir d’une zone de confort.

Un cours sous hypnose, comment ça marche?

Dans le cadre d’une hypnose pour l’aider à dépasser ses limites, s’améliorer et acquérir des compétences, pas besoin de s’allonger sur un divan. Par exemple, les cours de langues 100% audio d’Hypnoledge sont préenregistrés, pour s’adapter au mieux à l’emploi du temps de chacun. Sur smartphone, tablette ou ordinateur, l’apprenant lance un cours audio adapté à son niveau. Durant une trentaine de minutes, il sera totalement concentré sur son cours d’anglais, allemand, italien, espagnol ou même français langue étrangère.

Adaptés au niveau de chacun, les cours d’Hypnoledge augmentent en difficulté et accompagnent la progression des apprenants. Vocabulaire, grammaire, compréhension de texte et même expression orale: rien n’est laissé au hasard. Les utilisateurs suivent d’ailleurs des leçons ancrées dans le réel et particulièrement sur des mises en situation professionnelles.

En 2020, Hypnoledge a attiré plus de 14 000 utilisateurs sur sa plateforme. Un succès qui a poussé l’entreprise à proposer une formule pour les entreprises. Elle semble porter ses fruits, puisque des grands groupes bancaires ou encore des équipes sportives à l’international l’ont déjà adoptée. 

En outre, ces cours de langues sous hypnose peuvent être financés dans le cadre du CPF (Compte personnel de formation) et permettre de passer des examens très demandés dans les milieux professionnels, comme le Toeic.

Elsa Taillandier

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire