Lexique iconoclaste de la formation : SoLoMo

par La rédaction

SoLoMo est le nouveau gimmick de la formation, toute pédagogie doit tenir compte du SoLoMo. De quoi s'agit-il au juste ? En quoi consiste la SoLoMo attitude en formation ? SoLoMo est un néologisme qui est la compression de trois mots : Social, Local, Mobile,… SoLoMo. Regardons cela de plus près.

 

Le social est ce qu'on appelle aussi le Web 2.0, dont l'illustration classique est Facebook. Les membres de la communauté sont en interaction, et chacun réagir en temps réel sur le sujet du moment. Cette réaction est en fait une surréaction tout particulièrement avec les outils de micro blogging, comme Twitter. Plusieurs options sont possibles. Soit le social se fait à la marge, face à une formation classique, les apprenants réagissent pour donner leur avis poser des questions créer de la vie dans une démarche bottom up, le meilleur exemple est la conférence en livetwit, les auditeurs interagissent en direct avec le conférencier. Soit la formation va plus loin, et le social devient le cœur de la formation, il s’agit d’écrire une formation directement en social learning, avec des techniques de zapping, de captation de l'attention autour de sujets chauds, d’animation communautaire. Dans ce cas le savoir doit être séquentialisé et événementialisé pour répondre à cette composante.

 

Le local est le lieu qui incarne la réalité de la formation. Traditionnellement, il s'agit du présentiel, savoir choisir un lieu qui corresponde à la formation. La montée en puissance des outdoors et des learning expeditions, montre que la créativité, à la marge, est possible sur le choix du lieu mais il ne s'agit pas que de faire spectacle mais de construire une ingénierie pédagogique ad hoc. Dans une salle quelconque, sans originalité de dispositions, l'animateur peut créer un univers formatif magique. Mais cela nécessite de transformer l’animation pour y intégré la dimension affective, savoir scénariser différemment la formation pour capter l’attention. Le formateur doit savoir faire son show, pour intégrer le fond et la forme de la formation dans ce que certains appelle déjà une néoformation.

 

Le mobile est particulièrement innovant avec le M learning (mobile learning) qui est particulièrement innovant grâce à la multiplication des supports dont les principaux sont les Smartphones et les tablettes, mais pas exclusivement la créativité est forte avec des supports aussi variés que les Google glass par exemple. Ce qui est révolutionnaire c’est d’être capable d’avoir l’information et la formation in live, au moment du besoin. Les supports mobiles assurent une mémoire externalisée supplémentaire qui transforme l’acte de formation mais ce support étant connecté, cela crée une distance nouvelle avec l’acte de formation, la formation stock laisse place à une formation flux et la nouveauté extrême est que le mobile peut prendre la main sur l’initiative de formation.

 

Toutes ces évolutions stratégiques ne doivent pas nous faire oublier qu'il ne s'agit pas tant d'être dans une ère messianique, où l'on attendrait le messie dans une attitude passive, cédant ainsi aux modes formatives, mais de renouer avec un militantisme formatif, où le responsable de formation interroge le SoLoMo pour définir sa stratégie formative et renouer avec une ambition sociale et sociétale. On est loin du simple gimmick, si on accepte de militer…

 

Stéphane DIEBOLD

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire