Comment Renault attire les jeunes talents

par La rédaction

 

Le samedi 4 juin, Renault a participé à la 8ème édition du Challenge du Monde des Grandes Ecoles et Universités au Stade Charlety, à Paris. Il combine, au cours d’une journée, une compétition sportive, un Forum des Métiers et des ateliers de sensibilisation au handicap. Le point avec Tristan Lormeau, le DRH de Renault.

 

Pourquoi vouloir recruter via le Challenge du Monde des Grandes Ecoles et Universités ?

 
C’est notre deuxième participation au challenge. Avec  7 000 étudiants et jeunes diplômés de plus de 250 écoles de commerce, d’ingénieurs et d’universités de toute la France, c’est l’évènement idéal pour provoquer une rencontre entre les talents que nous recherchons et l’entreprise. Cette année, nous avons décidé d’en faire une vraie journée de recrutement ! Début mai, nous avons présélectionné une centaine de candidats pour des entretiens en speed-dating le jour J.  Et à en croire les jeunes diplômés, c’est beaucoup plus facile de discuter avec un recruteur en T-shirt au stade Charléty que dans un bureau « feutré » !

 

Quels sont les profils que vous recrutez ?

Nous recrutons 1 000 personnes en CDI et 1000 apprentis, sur tous types de métiers et de tous niveaux. Avec un focus particulier sur les compétences techniques dans les « nouveaux » domaines que sont la téléphonie, la connectivité, le multimédia, le digital, les énergies alternatives … Nous recherchons par exemple des ingénieurs en simulation numérique, des concepteurs applicatifs experts en big data, des chefs de projet digital … Sans oublier les profils commerciaux et financiers. Et la majeure partie de nos postes sont ouverts aux jeunes diplômés.

 

Quelles sont les qualités que vous recherchez chez les étudiants ?

Nous recherchons des candidats enthousiastes, impliqués et passionnés ! Le Groupe évolue dans un environnement multiculturel grâce à l’Alliance avec Nissan et à notre partenariat avec Daimler. Nos futurs collaborateurs doivent posséder une capacité d’ouverture sur les autres et sur l’international ; la maitrise de l’anglais est également une condition sine qua non pour les profils Bac +5. Les étudiants qui souhaitent nous rejoindre doivent également aimer travailler en équipe : la conception et fabrication d’un véhicule impliquent l’interaction avec des interlocuteurs de métiers très différents et de nationalités et cultures différentes.

 

Et quel bilan tirez-vous de cette édition 2016 ?

L’édition 2016 a été très positive : sur le stand, nos salariés ambassadeurs ont recueilli plus de 400 CV pour pourvoir nos postes en CDI et 150 CV  pour des missions en apprentissage et stage. Nous avions pré-sélectionné une centaine de candidats en amont de l'événement sur des critères métiers et formation pour nos offres ingénierie produit, ingénierie process et IS/IT, dont plus de la moitié ont passé avec brio l'étape du speed-dating! Cet évènement va sans conteste nous aider à réussir notre plan de recrutement !

Avez-vous participé aux épreuves sportives ? 

Bien sûr ! Et je peux vous dire que nos équipes internes se sont dépassées, elles ont même décroché 3 médailles ! L’aspect sportif, ludique et festif est une bonne manière de montrer que l’entreprise peut aussi s’avérer un lieu dans lequel on prend du plaisir.  Le dépassement de soi, l’esprit d’équipe, la rigueur, la discipline, l’engagement personnel en vue du succès collectif sont autant de qualités indéniables pour rejoindre le monde automobile.

 

De quelle manière les aidez-vous à trouver la voie professionnelle qui leur correspond ?

Avec 120 000 collaborateurs répartis dans 125 pays, 36 sites de fabrication, une cinquantaine de métiers,  une Alliance avec Nissan, Renault offre une grande richesse des parcours de carrière motivants, et la possibilité de changer de métier. Tout cela dans un contexte très stimulant, en France comme à l’international.

 

 

Comment postuler : https://group.renault.com/travailler-chez-renault

 

Tristan Lormeau

Né en 1964, diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et de l’Ecole Supérieure des Sciences Economiques et Commerciales, Tristan Lormeau rejoint le groupe Renault en 1990. Il a exercé de nombreuses responsabilités au sein des fonctions ressources humaines de Renault et de Nissan, en France (où il a notamment été DRH de l’usine de Flins), en Espagne et au Japon, en tant que DRH région pour Nissan. En décembre 2007, Tristan Lormeau devient Directeur de la rémunération, puis Directeur ressources et compétences du Groupe en décembre 2011. Au 1er avril 2015, il prend le poste de Directeur des Ressources et Compétences Alliance et Directeur des Ressources Humaines Corporate Renault. Le 15 mars 2016, il est nommé DRH France pour le Groupe Renault.

 

 

 

Margot Cadier

 

Crédits photo: 4ventsgroup

 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire