Avis d’experts : Les tendances 2019 du recrutement

par La rédaction

Au cœur d’un marché en croissance mais incertain, comment les cabinets de recrutement envisagent-ils l’année 2019 ?
Nous avons recueilli pour vous les propos de Damien Créquer, associé et dirigeant du cabinet de conseil en recrutement TASTE et Adrien Vedovelli directeur au sein de l’agence Les Nouveaux Héritiers.
 

A quelles grandes évolutions devez-vous faire face dans le secteur du recrutement en 2019 ?

Damien Créquer Cabinet TASTE
 
« Notre premier constat en tant qu’experts du recrutement, c’est que la guerre des talents s’est accentuée. Le succès des entreprises repose sur leur capacité à trouver des experts pour accompagner les transformations liées à l’innovation.
 
Les entreprises cherchent des collaborateurs capables de les accompagner sur l’appropriation des technologies innovantes pour pérenniser leur activité.
 
Dans cette course aux talents, le nombre de personnes approchées pour chaque mission ne cesse d’augmenter. Ce constat a une incidence sur nos métiers.
 
D’abord sur notre rémunération car nous nous rémunérons au pourcentage du salaire du talent placé et le temps investi pour chacune des missions augmente.
 
Parallèlement, on assiste à une nette progression du niveau des missions demandées, qui requièrent des compétences clés et rares. Ainsi donc, le talent se paie de plus en plus cher, notamment parce qu’on doit affronter un marché national en forte concurrence mais également parce que ce même marché est désormais ouvert à l’international.
 
La guerre des talents doit également son existence à l’exigence croissante des individus qui la composent. Il n’est pas rare qu’un candidat abandonne à la fin du processus de recrutement parce qu’il a eu une meilleure opportunité ailleurs. Aujourd’hui, 14% des propositions font face à un refus, c’est une réalité que l’on doit affronter. Cette plus forte volatilité génère une perte de temps et une hausse des coûts car elle nous oblige à reprendre le processus depuis le début. »
 
Adrien Vedovelli Cabinet LNH :
 
« Pour comprendre le marché, il faut évoquer son historique. Après une longue période de récession durant laquelle les entreprises n’avaient pas beaucoup de visibilité et préféraient enchaîner les contrats courts, le marché est à nouveau en croissance.
 
En période de croissance, le schéma est bien différent. Par conséquent, les méthodes de recrutement le sont aussi. On évolue désormais au cœur d’un marché plein d’opportunités pour les candidats, avec un faible taux de chômage chez les cadres, les experts et les Bacs +5
Dans ce contexte, les entreprises doivent retravailler leurs processus de recrutement et se poser les bonnes questions pour attirer, donner de la visibilité , de la lisibilité et fidéliser les collaborateurs afin d’optimiser les recrutements et de limiter le turn-over.
 
Les cabinets doivent alors se réinventer en revoyant leurs offres. Les entreprises veulent désormais investir sur des collaborateurs prêts à porter leurs projets et à s’investir sur des cycles plus longs. »
 

Dans votre contexte, quels outils de recrutement sont inévitables pour capter les talents ?

Damien Créquer Cabinet TASTE :
 
«  Nous avons développé des outils pour travailler avec le client sur l’expérience candidat. L’idée principale étant d’optimiser les processus de recrutement pour les rendre plus courts et plus cohérents.
 
Nous élaborons également une deuxième offre de design thinking pour travailler avec nos clients sur la partie offre employeur. Dans ce cadre, nous poussons l’entreprise cliente à se poser les bonnes questions : Quel est le marketing de mon offre RH en tant qu’entreprise ? Quelle est la valeur ajoutée pour le candidat, mon savoir-faire différenciateur ? En quoi mon entreprise est-elle différente ?
 
Selon nous, pour optimiser le succès de ses recrutements, il faut que l’entreprise parvienne à aligner l’expérience et l’offre. L’objectif au fond, c’est de pousser les clients à avoir une meilleure communication auprès de leurs candidats pour attirer les talents à même de mener les transformations.
 
L’idée étant pour nous d’analyser et de décortiquer leur image de marque. Nous leur faisons ensuite un retour honnête et objectif de la perception que peuvent avoir leurs candidats sur leur marque employeur.
 
Puis, nous formons les entreprises sur la partie social recruteur, car selon nous, la clé de la réussite repose d’abord sur les éléments de langage, la charte, le contenu mais aussi sur la capacité des RH à animer la position de l’entreprise vis à vis de l’interne et de l’externe. »
 
Adrien Vedovelli Cabinet LNH :
 
« Aujourd’hui, l’expérience candidat est essentielle à l’établissement d’un climat de confiance. Nous avons donc du retravailler notre organisation en interne pour chacune des étapes du processus de l’échange avec le candidat.
 
Nous avons revu l’aménagement de nos locaux pour favoriser une relation propice à l’échange à la proximité, au bien être.
 
Nous avons également créé une plateforme talents qui tient compte de l’expérience candidats et client interne. L’idée étant de créer un lien fort et immédiat avec lui, puis de capitaliser sur les échanges pour entretenir la relation.
 
Le candidat a par ailleurs besoin d’une expertise marché. Nous sommes aussi là pour l’accompagner dans ce cadre. Ainsi considéré et écouté, il est plus attentif et confiant quant à notre expertise. Nous developpons des offres d’accompagnements et de conseil pour les talents en recherche d’opportunités.
 
Pour nous il est primordial, nous d’ être porteur de sens pour le candidat, dans le cas contraire, nous n’avons pas de raison d’être. En ce sens, notre connaissance du client doit également être précise et aboutie, de manière à mettre en relations des individus partageant les mêmes valeurs pour une collaboration réussie et durable.
 
En interne, nous avons aussi fait le choix de scinder nos process en trois métiers : le sourcing, la pré-qualification et l’entretien. Nous avons par ailleurs beaucoup investit sur la formation, reflet de la qualité de notre process.
 
Pour compléter notre offre et être plus transverse, nous offrons également à nos clients des conseils d’expert sur leur manière d’onboarder, de former et de fidéliser les talents en interne.
 
Pour répondre aux attentes du marché, nous misons sur une offre optimale et plus globale dans une relation de confiance. »
 

Comment envisagez vous l’année à venir ?

 Damien Créquer Cabinet TASTE
 
« D’une façon générale, notre cabinet connaît une vitalité et des projets de développement qui connaissent un accueil très favorable. Nous venons de lancer le French Talent Studio, un écosystème de collaboration, qui s’intéresse à faire croître le niveau des talents en France. Nous sommes donc confiants pour l’année 2019. »
 
Adrien Vedovelli Cabinet LNH :
Nous persistons dans nos convictions d’humanisme et continuons à développer des offres transverses à forte valeur.
Il nous tient à cœur d’accompagner avec agilité nos clients face à un marché particulièrement tendu. Nous lançons des événements, des ateliers à l’attention des candidats, et lançons des partenariats pour enrichir notre ecosysteme. L’année 2019 s’annonce pleine de promesses »
 
 
Camille MOUCHOT

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire