L’activité physique et sportive en entreprise légalisée

par La rédaction

Le nouveau décret n° 2021-680, exonérant de cotisations et contributions sociales les employeurs qui proposent de l’activité physique et sportive en entreprise est paru le 28 mai 2021. Ce décret était attendu depuis plusieurs années par les entreprises offrant des salles, des cours ou les deux à leurs collaborateurs.

L’activité physique et sportive en entreprise exempté de contributions sociales

Afin de favoriser le développement du sport en entreprise, la LFSS 2021 (la loi de financement de la sécurité sociale) exclut certains avantages de l’assiette des cotisations sociales. Deux types d’avantages sont concernés :

  • Le financement par l’employeur de cours de sport, d’évènements sportifs ou compétitions. Cependant une limite annuelle est fixée : maximum 5 % du PMSS (plafond mensuel de la sécurité sociale) multiplié par l’effectif de l’entreprise, soit 171,40 € / an / salarié en 2021.
  • La mise en disposition par l’entreprise ou l’employeur d’équipements à usage collectif, dédiés à la pratique d’activités physiques et sportives (salle de sport ou espace géré par l’entreprise).

L’activité physique et sportive en entreprise n’est plus considéré comme un avantage en nature. De plus l’employeur a l’obligation de les proposer à tous les salariés de l’entreprise, quelle que soient la nature et la durée de leur contrat de travail. 

 

Les bienfaits de la pratique d’activités physiques et sportives en entreprise 

L’activité physique et sportive en entreprise est une solution gagnant-gagnant, pour l’entreprise et les salariés.

Des bienfaits pour l’entreprise

Le sport en entreprise permet certains bienfaits pour l’entreprise :

  • Réduire l’absentéisme : l’absentéisme au travail est en constante augmentation : un phénomène préoccupant. Un collaborateur est absent en moyenne 18.6 jours par an. Le décret veut donc tenter de répondre à cette augmentation de l’absentéisme au travail en France. La pratique d’activités physiques et sportives en entreprise permet de réduire considérablement le stress, les accidents du travail et l’absentéisme. En effet, les activités physiques et sportives en milieu professionnel diminueraient de 32 % les arrêts de travail (soit une économie de 42 milliards d’euros potentiels par an).
  • Renforcer la cohésion de groupe : réunir l’ensemble des salariés, en laissant de côté la hiérarchie permet de rapprocher les équipes. Les sports collectifs mobilisent des qualités telles que l’échange, l’écoute et l’esprit d’équipe. Résultat : des salariés engagés.
  • Rétention des talents : le bien être au travail est de plus important pour les nouvelles générations. Le sport a tendance à attirer et conserver les talents. Cela permet de donner une image dynamique et un aspect humain et moderne  à l’entreprise.

Des bienfaits pour les salariés

Selon une enquête réalisée par Harris Interactive, 42% des français ne pratiquent pas d’activité sportive régulière. La sédentarité est le 4ème facteur le plus important de risque de mortalité. Inciter les salariés à faire de l’activité physique en leur donnant les clés pour lutter contre leur sédentarité. De plus, le sport en entreprise réduirait les troubles musculo-squelettiques et augmenterait même la productivité de 12 %.

Pratiquer une activité physique, en entreprise comme dans sa vie personnelle, permet d’évacuer toutes tensions inutiles.  Un activité physique et sportive régulière permet une meilleure gestion du stress. Au-delà de la santé mentale, le sport permet la prévention des maladies cardio-vasculaires, l’amélioration du sommeil, la réduction du risque de diabète, de dépression, d’hypertension, etc. Avec un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle, la part de créativité des collaborateurs peut augmenter de 55%.

Margaux Fusilier

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire