Vous avez dit : « Louer un étudiant » ?!

par La rédaction

A même pas trente ans Guillaume Truttmann est comme on dit aujourd’hui « un serial entrepreneur ». De ceux qui n’hésitent pas, armés de leur petite vingtaine, à prendre leur envol entrepreneurial au mépris des conventions générationnelles qui établissent à injuste titre, qu’un entrepreneur crédible est tout sauf…jeune. Ils sont nombreux dans ce cas et sûrement bien plus qu’on ne l’imagine. Ils sont le fruit de cette nouvelle génération dite « Y », éprise de liberté, biberonnée à l’autonomie et soucieuse d’évoluer dans un système « win-win » où l’entreprenariat est roi. En lançant en janvier dernier, une market place baptisée LouerUnEtudiant.com, Guillaume Truttmann envoie un message fort aux recruteurs et confirme l’avènement d’un nouveau lien entre l’entreprise et la future génération d’actifs. Entretien

 

LouerUnEtudiant.com, c’est un concept un peu surprenant ?

 

Ce projet est né de notre volonté à apporter une première expérience professionnelle pertinente à tous les étudiants de France, particulièrement aux universitaires moins favorisés que les étudiants des grandes écoles en matière d’insertion sur le marché de l’emploi. LouerUnEtudiant.com surfe donc sur une vraie lame de fond issue de la volonté de la Génération Y à être libre et surtout à entreprendre. Les jeunes veulent désormais développer leurs compétences afin de progresser rapidement professionnellement. Cette market-place d’un nouveau genre a pour objectif de mettre en relation ces étudiants très qualifiés avec des entreprises qui leur confient des missions de courte durée.

 

Dès sa première année d’activité, LouerUnEtudiant.com a rencontré un vif succès en France avec plus de 2M€ de missions déposées en moins d’un an. A quoi attribuez-vous cela ?

 

Notre market-place offre aux étudiants l’opportunité de se réaliser tout en poursuivant leur cursus universitaire. Une mission est rémunérée environ 800 euros et dure en moyenne 15 jours. C’est une chance lorsque l’on est étudiant de pouvoir non seulement gagner de l’argent tout en montant en compétences et en construisant ainsi un CV pertinent. Plus de 10 000 étudiants français ont déjà saisi cette opportunité en s’inscrivant sur notre plate-forme où près de 2 000 entreprises leur confient des missions de conseil, graphisme, marketing, communication,…

 

Et les entreprises font donc confiance aux étudiants ?

 

Les PME et TPE ont des besoins auxquels elles ne sont pas toujours en mesure de répondre en interne. Grâce à LouerUnEtudiant.com elles peuvent non seulement externaliser leurs besoins mais également former un étudiant. C’est un système « win-win » qui s’appuie sur un lien paternaliste revisité. Certains étudiants ont même été embauchés à la suite d’une mission !

 

Quelle est la différence avec un joboard ?

 

Il s’agit d’une market-place plus que d’un joboard. La différence tient à la notion de mise en relation. Et les annonces postées par les entreprises ne sont pas payantes. Un détail non-négligeable…

 

Comment choisissez-vous les entreprises et les étudiants présents sur la plate-forme?

 

Il y a un vrai droit de regard et un devoir de transparence garantis par notre équipe qui s’engage à contacter toutes les entreprises qui souhaitent mettre en ligne une annonce. Le profil de chaque étudiant – issus aussi bien des universités, des grandes écoles que de formation technique type BTS/IUT – est également soigneusement vérifié. Il y a une véritable sécurité juridique pour chacune des parties.

 

Fort de votre succès, vous avez lancé il y a trois mois la version américaine, baptisée RentAStudent.com. Comment le marché américain a-t-il réagi ?

 

Le site a déjà enregistré l’inscription de plus de 1 000 étudiants pour 300 missions en à peine trois mois. Cela s’explique notamment par la dimension plus qualitative que les américains donne au job étudiant, quand ce dernier reste souvent perçu comme alimentaire en France. Le marché est plus réceptif car les étudiants américains doivent faire face aux coûts élevés des universités. Il est d’ailleurs fort probable que la tarification des grandes écoles françaises évolue à la hausse dans les prochaines années.  

 

C’est à ce moment précis qu’une plate-forme comme LouerUnEtudiant.com prendra tout son sens en permettant aux étudiants de s’autofinancer tout en développant leurs compétences afin de faciliter leur insertion sur un marché de l’emploi où l’expérience s’impose, plus que jamais, comme le sésame magique pour décrocher un premier job.

 

 

 

Emilie Vidaud

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire