Quelles sont les villes dans le monde où il fait bon travailler ?

par La rédaction

La société américaine Kisi spécialisée dans la sécurité a réalisé une étude sur les villes du monde où il fait bon travailler. En effet, elle a obtenu un classement de 40 villes par rapport à leur équilibre entre travail et vie personnelle. Kisi a donc pris plusieurs indicateurs en compte. Parmi eux, l’intensité de travail, le niveau d’égalité ou encore le confort de vie.
 

Quels sont les indicateurs utilisés ?

La société Kisi qui s’est appuyée sur plusieurs études statistiques fiables, regroupe plusieurs indicateurs en trois groupes :

  • L’intensité de travail
  • La société et les institutions
  • Le confort de vie

Concernant l’intensité de travail. On retrouve des indicateurs tels que l’heure d’arrivée au travail, le nombre d’heures effectuées, le minimum de vacances offertes, le chômage, les congés parentaux ou la durée des trajets.
Pour la société et les institutions il s’agit des indicateurs de dépenses sociales, des systèmes de santé, de l’accès aux soins mentaux, de l’égalité des genres et de la communauté LBGT+.
Enfin, pour le confort de vie, les indicateurs choisis sont la sécurité, le niveau de bonheur, le niveau de stress ressenti en ville, un score des espaces extérieurs, le niveau de pollution, le bien-être et la remise en forme et la pratique de loisirs.
 

Les villes nordiques en tête, Paris bien positionné !

Top 5 des villes avec le meilleur équilibre entre travail et vie personnelle en 2019 :

Helsinki Munich Oslo Hambourg Stockholm

Top 5 des villes où l’on est le plus surmené :

Tokyo Singapour Washington Kuala Lumpur Houston

Dans ce classement, Paris fait partie du Top 10 en se positionnant à la 9e place mondiale, devant Londres 12e, et derrière Barcelone 8e ou encore Berlin 6e. Paris est notamment reconnue pour le nombre de jours de congés offerts à ses salariés. Mais aussi pour le respect de l’égalité des genres et de la communauté LGBT+ dans le monde du travail. De plus, Paris présente l’avantage d’offrir de nombreux loisirs et d’être une ville sportive.
Enfin, les mauvais élèves se trouvent aux Etats-Unis et en Asie. En effet, parmi les 20 dernières de ce classement, 15 villes sont américaines. Les 5 villes où l’équilibre travail et vie personnelle est le plus mauvais sont Hong Kong (35e), Houston (36e), Atlanta (37e), Buenos Aires (38e), Tokyo (39e) et Kuala Lumpur (40e). Par ailleurs, la société kisi compte ajouter prochainement de nouvelles villes à ce classement. Pour retrouver l’ensemble des données de ce classement, rendez-vous sur le site https://www.getkisi.com
 
Timothée DECAUDIN

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire