Institut Randstad et l'Administration Pénitentiaire pour le retour à l’emploi d’anciennes détenues

par La rédaction

L’Institut Randstad pour l’Egalité des Chances et le Développement Durable remettra mardi 19 avril une bourse à six anciennes détenues de la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis, issues de quartiers défavorisés, afin de faciliter leur retour à l’emploi. D’un montant de 500 euros, ces bourses doivent les aider à réaliser leur projet de réinsertion professionnelle. Remises en présence du Directeur de l’Administration Pénitentiaire, Monsieur Jean-Amédée Lathoud, elles traduisent la volonté du ministère de la Justice et de l’Institut Randstad de récompenser la motivation de femmes déterminées à se réinsérer par l’emploi. 

 

 
Ce dispositif est le fruit d’un programme de réinsertion par l’emploi, baptisé « Passeport pour l’emploi », lancé fin septembre 2010 conjointement par l’Administration pénitentiaire et l’Institut Randstad pour l’Egalité des Chances et le Développement Durable dans la cadre d’un partenariat public – privé.
 
Ce partenariat, inédit et renouvelé, se donne pour objectif de créer une synergie « dedans /dehors » afin que le temps d’incarcération soit profitable à ces femmes placées sous main de justice. Il permet ainsi à la fois de lutter contre la récidive et de favoriser l’insertion professionnelle une fois leur liberté recouvrée.
 
« Dans le cadre du partenariat public – privé élaboré avec le Ministère de la Justice et l’Administration pénitentiaire, nous avons mis en place, pour la deuxième fois, un dispositif fondé sur l’anticipation des parcours en sortie de détention et tourné vers la réinsertion professionnelle. Les six femmes à qui nous remettons mardi 19 avril une bourse incarnent cette volonté de s’en sortir, après un accident de la vie, par le biais d’un retour vers un parcours professionnel banalisé », déclare Abdel Aïssou, Directeur Général du groupe Randstad France.
 
« Le partenariat construit avec le groupe Randstad, qui s’inscrit désormais dans la durée, est exemplaire.  Cette démarche d’insertion professionnelle conduite avec plusieurs femmes participe des actions d’insertion que nous souhaitons développer. Cette remise de bourse par notre partenaire constitue  un temps fort dans le parcours d’insertion de ces femmes, c’est une reconnaissance importante de leur motivation, de leurs efforts et de leur travail », ajoute Jean-Amédée Lathoud, Directeur de l’Administration pénitentiaire.
 
Pour sa deuxième édition, l’opération «  Passeport pour l’emploi » a plus précisément permis à une vingtaine de détenues en fin de peine ou susceptibles de bénéficier d’un aménagement de peine, de présenter, sur la base du volontariat, leur projet de réinsertion professionnelle à des responsables d’agences Randstad. Au terme d’entretiens individuels menés au cours de l’automne 2010, six femmes, âgées de 27 à 45 ans, sont allées au bout de leur projet.
 
La bourse récompense leur motivation et une implication exemplaire, ces femmes ayant fait preuve d’une grande proactivité dans leur démarche visant à trouver un emploi. Cette volonté de se réinsérer s’est ainsi traduite par de nombreux rendez-vous pris avec les agences Randstad partenaires et une recherche constante d’information. Une attitude payante : à titre d’exemple, une des six récipiendaires de la bourse a d’ores et déjà retrouvé du travail, comme préparatrice de commandes dans une société industrielle de pièces détachées.
 
L’Institut Randstad s’engage de son côté à les accompagner dans la durée, les responsables d’agences demeurant leur tuteur au-delà de leur sortie de prison. Cet accompagnement prend la forme de l’apport d’une expertise en matière de ressources humaines : connaissance du terrain, du marché de l’emploi, des métiers en tension, aide à l’orientation professionnelle…l’Institut Randstad mobilise les compétences du Groupe Randstad France au service de la réinsertion professionnelle de ces femmes.
 
En 2009, lors de la première édition de l’opération « Passeport pour l’emploi », pas moins de 17 bourses de 500 euros chacune avaient été remises à des jeunes hommes en phase de réinsertion après avoir été placés sous main de justice dans les établissements pénitenciers de Villepinte et Fleury-Mérogis.
 
 
 
La remise de bourses aura lieu le 19 avril à 10h30
au siège du Groupe Randstad France en présence de :
 
Monsieur Jean-Amédée Lathoud, Directeur de l’Administration Pénitentiaire
Monsieur Abdel Aïssou,Directeur Général du Groupe Randstad France
 

 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire