Le temps de la pause-déjeuner est-il voué à disparaître ?

par La rédaction

D’après une étude Yougov, 16% des salariés utilisent leur pause-déjeuner pour avancer dans leur travail. Un chiffre inquiétant d’autant que le temps de la pause-déjeuner diminue d’année en année. Si certains utilisent cette pause pour effectuer des démarches personnelles ou surfer sur les réseaux sociaux, d’autres privilégient l’avancement dans leur travail pour plusieurs raisons.
 

La pause-déjeuner : un moment encore très important pour les salariés Français

Tout d’abord, il faut noter que le temps de la pause-déjeuner reste particulièrement important pour les salariés Français. En effet, 83% des sondés considèrent qu’il s’agit d’un moment important dans la journée. Ce temps de pause est encore très apprécié par les salariés car elle permet de faire une coupure dans le travail. De plus, c’est un temps qui permet de nouer des liens forts dans une équipe et renforce l’esprit d’équipe. Le hic est que ce temps de pause se réduit considérablement ces dernières années.
Aujourd’hui, les salariés prennent en moyenne 38 minutes de pause le midi. La pause-déjeuner tend à se réduire, d’autant que désormais, les salariés ne profitent plus de ce temps pour discuter ou faire du sport. Ils privilégient de nouvelles pratiques et tentent de rentabiliser cette pause.
 

Le temps de pause passe au second plan

Les chiffres de Yougov montrent au moins une chose. Les salariés n’utilisent pas ou très peu leur smartphone durant la journée de travail. En effet, 30% des sondés utilisent la pause-déjeuner pour surfer sur les réseaux sociaux. Une donnée intéressante qui montre que les salariés parviennent à se déconnecter. Néanmoins, l’utilisation des réseaux sociaux durant la pause du midi coupe les salariés des discussions avec les collègues et individualise ce temps. Nous parlons de pause-déjeuner et vous n’avez toujours pas vu un mot sur le repas des salariés. Évidemment, les salariés profitent de la pause-déjeuner pour prendre un repas avec les collègues.
Mais la proportion de salariés utilisant ce temps pour autre chose grandit fortement. 21% des sondés utilisent la pause pour faire une sieste ou se reposer et 21% pour réaliser des tâches personnelles. Des chiffres conséquents qui prouvent la volonté des salariés de ne pas s’ouvrir aux autres. Un individualisme à mettre entre parenthèses mais qui gagne du terrain en entreprise. Enfin, donnée plus inquiétante, 16% des salariés Français utilisent la pause-déjeuner pour continuer de travailler. La recherche incessante de la performance et l’augmentation des objectifs donnés par les managers poussent les salariés à supprimer ce temps de pause pour s’avancer dans le travail. La peur de devoir finir plus tard ou de ne pas réussir à remplir ses objectifs pousse les salariés à reléguer la pause-déjeuner au second plan. Pourtant, ce moment est essentiel pour le bien-être des salariés mais aussi pour leur santé. Il renforce l’esprit d’équipe et la cohésion dans un groupe.
 
Timothée DECAUDIN

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire