Retour sur la Table ronde « Digitaliser la fonction RH »

par La rédaction

Lors de la table ronde qui clôturait notre Matinale RH sur « Digitaliser la fonction RH pour optimiser votre offre de service » nous avons pu y voir plus clair sur les différents enjeux de la digitalisation en entreprise. 5 experts étaient présents : Gil Couyere, Président de NOV RH, Arnaud Michel, Fondateur de Temps d’Avance, Antoine Poiron, Directeur de Pixid, Patrice Poirier, Président de Sigma-RH et Ludovic Partika, Directeur Général de Primobox.
 

Comment le DRH peut-il coordonner son offre de service ?

Le premier conseil à donner à un DRH est d’uniformiser son offre de service d’après Antoine Poiron. Beaucoup de possibilités vont s’offrir aux DRH mais le plus important est de se concentrer sur la problématique du projet ainsi que sur les différentes étapes à suivre.
Gil Couyere, insiste sur la nuance entre offre de service et SIRH. L’entreprise doit se focus sur des questions comme « quel est mon rôle ? Ma mission ? Mon offre ? » et utiliser le SIRH comme un support. Il est important de l’utiliser en fonction de ses besoins et du contexte, comme nous l’explique Patrice Poirier.
En effet, le SIRH est l’un des outils à la disposition des RH pour favoriser la transformation digitale tout en restant en accord avec les valeurs et la culture de l’entreprise selon Arnaud Michel.
Toutefois, dans cette vague de digital, Ludovic Partika, nous rappelle que ces outils ne sont pas une fin en soi, mais une opportunité pour les RH d’être au cœur de l’humain. En effet, la dématérialisation est un processus qui va permettre au service des ressources humaines de gagner du temps et de se concentrer sur des missions plus humaines.
Pour le RH, le SIRH doit plutôt être vu comme une aide que comme un rival, l’humain au cœur de la société et ne peut pas être remplacé par ce genre d’outil. De plus, afin de mener à bien un tel projet, il est important que le DG et le RH travaillent ensemble.
 

Les DRH ne sont pas des DSI, comment s’assurer que les projets sont bien menés ?

De manière générale, lorsque l’on parle aux RH de l’informatique la réaction générale n’est pas très enthousiaste… Par exemple, comme le disent Gil Couyere et Antoine Poiron, un projet va mieux se dérouler lorsqu’il y a de l’accompagnement et de l’échange d’informations. Une relation cordiale avec la DSI va permettre un réel gain de temps pour ce type de projet.
Un autre point important à ne pas négliger, c’est de donner du sens à l’outil et c’est le DRH qui doit en être le moteur, souligne Ludovic Partika
 
L’équipe myRHline

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire