Prise de fonction d'un Dirigeant : les 10 premiers jours décisifs!

par La rédaction

Elodie Loing, Directrice Générale de transition, est membre d'Amadeus-Dirigeants, un groupement de 40 dirigeants expérimentés. Après avoir vécu elle-même plusieurs débuts de mission et de prises de fonctions, elle nous livre ses recommandations destinées à vivre au mieux les « 10 premiers jours décisifs » au sein d'une nouvelle entreprise.

Dans le tempo actuel, quel employeur accepterait de « payer pour voir » pendant plus de 3 mois. En réalité, en moins de 2 semaines, vous êtes estampillé «Go» ou « No Go». L'enjeu des « 100 premiers jours » qui a longtemps fait référence, est aujourd'hui une notion dépassée.

Voici 10 recommandations pour jouer vos meilleures cartes sur les 10 jours qui déterminent le succès de votre intégration:

 

1. Soyez vous-même, ne cherchez pas à impressionner, gardez votre naturel…mais, n'oubliez pas, vous avez été recruté pour votre savoir-faire autant que sur le pari d'une immersion rapide de votre part dans un nouvel environnement professionnel. Lors des premiers échanges, choisissez la prudence en préférant un langage sobre et une posture neutre. Ne cherchez pas à impressionner ! Il sera toujours temps, par la suite, d'ajuster votre ton au contexte. Avant d'atteindre votre zone de confort, montrez-vous accessible, humble et confiant tout en restant sûr de vous.

 

2. Mettez en scène votre première présentation, soyez-vous même convaincu et vous serez convaincant ! : Votre arrivée suscite souvent une certaine curiosité, lorsque ce n'est pas de la défiance. Anticipez les messages clés à délivrer et choisissez avec soin un vocabulaire qui vous ressemble pour exprimer vos idées dans le registre le plus proche de vos valeurs profondes.

Adaptez la forme de votre communication à la taille de l'entreprise et à l'étendue de vos responsabilités.  Soyez rassurant en exprimant sans ambiguïté votre engagement ferme et votre volonté d'accompagner vos collaborateurs à chaque étape du chemin à parcourir! Enfin et surtout, prenez du plaisir à ce premier échange!

 

3. Revêtez la « couleur locale »: Tel le caméléon, fondez-vous dans votre nouvel environnement. Alignez-vous sur les codes culturels et notamment vestimentaires locaux.  Constituez-vous un lexique des termes distinctifs et spécifiques à l'entreprise.

J'ai moi-même intégré une multinationale dont la culture du spectacle était si forte que son vocabulaire en reprenait fidèlement le jargon. Dans tous les magasins de la marque, les réserves étaient « le backstage », les surfaces de vente « le floor » et les clients des «Guests».   En choisissant mes mots dans ce répertoire décalé, je fus spontanément reconnue par les équipes comme « l'une des leurs ».

 

4. Observez les comportements, écoutez le ronronnement de l'entreprise et prenez des notes. Dans les jours suivant votre arrivée, vous consignerez soigneusement chacune de vos observations dans un rapport aussi détaillé que possible, à usage exclusivement personnel. L'heure n'est pas encore à rectifier le tir. Certaines habitudes, à première vue  banales, sont profondément inscrites dans le tissu culturel de l'entreprise. Y mettre fin trop brutalement pourrait engendrer des tensions internes. Prenez votre temps et attendez qu'une opportunité se présente pour les déprogrammer. Il faut choisir ses batailles et le moment opportun pour les livrer !

 

5. Ne courez pas, mais partez à point : Vitesse et précipitation ne font jamais bon ménage et vous pourriez commettre une ou plusieurs erreurs fatales. Ne cédez donc pas à une telle tentation. Vous devez, certes, produire rapidement des résultats mais, de grâce, ne cédez pas aux préjugés hâtifs et ne vous dérobez pas sous de fausses « bonnes décisions ». Un effet d'annonce prématuré vous discréditerait à jamais!

 

6. Humez le climat social : Dès les premiers jours, consultez les comptes rendus des Délégués du Personnel et les Procès-Verbaux de diverses assemblées sur les six mois écoulés. Parfois fastidieuse cette lecture est instructive. Relevez la dynamique du dialogue social et les non-dits exprimés entre les lignes. Ce sont de bons baromètres de la maturité et de l'émotivité des parties prenantes.

Le ton et les sujets d'échanges entre les salariés sont rarement anodins. Sans tirer de conclusions hâtives, déployez vos antennes et soyez intuitif.

 

7. Rassurez votre patron : S'il a validé votre recrutement, c'est qu'il croit en vous. Vous devez le rassurer et faciliter l'atteinte de ses objectifs. Faites un point avec lui dès votre arrivée et clarifiez bien ses attentes vous concernant. Reformulez-les par écrit, en utilisant pourquoi pas, un outil de mind mapping qui en une page, synthétise sous forme d'arborescence, les objectifs fixés.  Convenez de points d'étapes. Détectez le niveau d'autonomie qu'il vous accorde et alignez-vous.

 

8. Cartographiez les acteurs influents de l'entreprise : Rencontrez individuellement les membres du comité de direction. Cela vous permettra de glaner une multitude d'informations sur la santé économique et sociale et sur l'actualité de l'entreprise. Mais restez  tout autant à l'écoute de vos collaborateurs.

Dès mon arrivée sur ma dernière mission, je fus accueillie par une assistante de direction qui était en poste depuis plus de 15 ans. C'était une femme timide et effacée qui avait accompagné 7 présidents successifs. Connaissant sur le bout des doigts tous les écueils à éviter, elle me fit gagner un temps précieux.

 

9. Soyez à l'affut des signaux faibles : Posez une même question ouverte à plusieurs interlocuteurs dans l'entreprise ainsi qu'à des parties prenantes externes: « Selon vous, pourquoi l'entreprise en est-elle arrivée là ? » ou « Quelle pourrait être mon action selon vous pour atteindre les objectifs fixés? ». Notez la cohérence ou les dissonances des réponses obtenues et notez leur récurrence. Les salariés mettent-t-ils en avant des défaillances techniques ou se plaignent-ils d'une carence d'écoute ou d'un défaut d'information ? Subissent-ils les effets directs ou indirects d'une nouvelle règlementation, l'arrivée d'un concurrent sur le marché ?

 

10. (Last but not least) Quand vous déciderez d'agir, marquez votre empreinte : De velours ou conquérants, vos premiers pas dans l'entreprise doivent dévoiler clairement vos intentions. Ils vous démarqueront, qu'ils soient rassurants ou qu'ils laissent dans votre sillage une tension palpable. Soyez clairvoyant afin d'anticiper les réactions conscientes et/ou inconscientes de votre entourage. Qui sait, cela peut parfois vous réserver de bonnes surprises.

En conclusion, 10 jours suffisent à vous cataloguer. C'est une vérité qui ne doit pas vous retenir de profiter de chaque minute de la nouvelle expérience qui s'offre à vous : Restez-vous même, observez, tendez l'oreille et fondez-vous dans votre nouvel environnement avant de passer à l'action. Et quand vous êtes fin prêt, foncez !