Les entretiens d’embauche difficiles font-ils des employés heureux ?

par La rédaction

 

Depuis quelques années, l’écosystème RH bruisse de rumeurs sur des entretiens d’embauche exceptionnellement difficiles. Chez Google par exemple, mais également d’autres entreprises, de toutes tailles et dans toutes les industries, les recruteurs ont développé des stratégies singulières pour trouver – et recruter – les meilleurs talents. Calculs mathématiques épineux, questions de culture générale, énigmes ou encore tests de code sont désormais au programme de certains entretiens. Les recruteurs ne veulent plus seulement tester les capacités ou l’intelligence des candidats, ils veulent également appréhender au mieux leur compatibilité avec les valeurs de l’entreprise pour laquelle ils postulent. Quels sont les résultats de ces entretiens ? Ces difficultés portent-elles leurs fruits ?

Glassdoor, la communauté en ligne dédiée à l’emploi et à la carrière, publie aujourd’hui son rapport « Les entretiens d’embauche difficiles font-ils des employés heureux ? ».
 

Ce que révèle l’étude : 

  • Plus l’entretien d’embauche a été jugé difficile par le candidat, plus il sera heureux dans son job. Et ces résultats sont valables dans les 6 pays étudiés (US, Canada, Australie, Allemagne, UK et France), 
  • En moyenne, quand l’entretien d’embauche est jugé 10% plus difficile que la moyenne, l’employé sera 2,6% plus heureux dans son poste. 
  • Ce lien statistique existe dans les 6 pays. Il est très élevé en Australie avec 3,6% mais atteint quand même 1,5% dans l’Hexagone. 
  • Sur une échelle de 1 à 5, l’entretien d’embauche qui mène à la plus grande satisfaction une fois en poste est évalué à 4 sur 5 ( 1 étant la note attribuée à un entretien « très facile », et 5 « très difficile »).

 

La méthodologie 

Glassdoor est une communauté en ligne dédiée à l’emploi et à la carrière. Le site est un espace de liberté et de communication entre les employeurs et leurs employés : les entreprises communiquent sur la vie entre leurs murs afin d’améliorer leur visibilité et leur réputation, tandis que les salariés (et anciens salariés) déposent leurs impressions et partagent leurs expériences.

Pour cette étude, les experts de Glassdoor ont comparé les évaluations sur les entretiens d’embauche avec les commentaires des employés, pour y trouver un lien. Dans les 6 pays, la corrélation est évidente : plus l’entretien a été difficile, plus la satisfaction de l’employé en poste sera grande. Pour autant, cette équation n’est pas sans limite, puisque les témoignages attestent qu’un entretien d’embauche trop difficile n’aura pas les mêmes effets.

Ce que nous apprend cette étude, c’est que plus un entretien d’embauche est complexe, plus il y a de chance que la correspondance entre l’entreprise et son futur salarié soit bonne. Et on le sait, c’est cette compatibilité qui fait les salariés heureux et les employeurs satisfaits ! A travers cette étude, Glassdoor a voulu documenter ce sujet, sur lequel il existe très peu d’informations. Grâce à ces 154 000 données étudiées, Glassdoor lève le voile sur une équation vertueuse : un bon recrutement est la promesse d’un employé satisfait, qui boostera la productivité de l’entreprise. A l’inverse, un entretien mal mené, trop facile ou excessivement difficile, augmentera le risque d’un mauvais recrutement, qui ne bénéficiera à personne.

 

À propos de Glassdoor 
Glassdoor, la plateforme dédiée à l’emploi et la carrière la plus transparente du marché, transforme la façon qu’ont les gens de chercher leur emploi et dont les entreprises recrutent leurs meilleurs talents. Glassdoor combine avis gratuits et anonymes, évaluations d’entreprises, rapports d’entretiens et informations salariales avec des offres d’emploi, pour aider les chercheurs d’emploi, à trouver rapidement les meilleures offres et à se préparer au processus d’embauche. Pour les employeurs, Glassdoor offre des solutions de recrutement et de développement de marque employeur pour attirer les meilleurs candidats à une fraction du coût des autres biais de recrutement. Glassdoor compte près de 30 millions de membres, inscrits dans 190 pays à travers le monde et propose des applications populaires sur Android et iOS. Lancée en 2008, la société a levé environ 160 millions de dollars auprès de Google Capital, Tiger Global Benchmarck, Battery Ventures, Sutter Colline Ventures, DAG Ventures, Dragoneer Investment Group et d’autres.

 

 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire