Recrutement : le groupe Casino croit en l’expérience acquise en Service Civique

par La rédaction

Il y a un an, le groupe Casino était la première entreprise à signer la charte de valorisation du Service Civique en entreprise. Son engagement : valoriser ce dispositif auprès de ses équipes de recrutement, faire connaître ses métiers auprès des jeunes en Service Civique et relayer les campagnes de d’information de celui-ci. Un pari à long terme donc pour le groupe qui reste persuadé que les compétences acquises pendant les missions de Service Civique sont adaptées aux attentes de l’entreprise.

 

Le Service Civique permet aux jeunes de seize à vingt-cinq ans de s’engager, pour une période de six à douze mois, dans une mission d’intérêt général au sein d’une association ou d’une collectivité en France ou à l’international. Ils pourront y acquérir des compétences dans neuf domaines d’interventions reconnus prioritaires (solidarité, santé, éducation pour tous, culture et loisirs, sport, environnement, mémoire et citoyenneté, développement international et action humanitaire, intervention d’urgence).

Pour Martin Hirsch, président de l’Agence du Service Civique, « durant leurs missions, les jeunes développent une maturité et une ouverture qui les aident à définir leurs projets professionnels ». Les résultats d’une enquête TNS-Sofres montrent aussi que dans l’esprit des jeunes diplômés, c’est un moyen d’acquérir de l’expérience qui pourra les aider pour s’insérer dans la vie professionnelle. En 2011, près de 15 000 jeunes ont ainsi effectué une mission de Service Civique, on en attend 25 000 d’ici la fin de l’année

 

Premier signataire de la charte de valorisation du Service Civique en entreprise

En signant la charte de valorisation du Service Civique en entreprise en mars 2011, le groupe Casino apporte son soutien à ces missions et montre clairement qu’il croit en l’expérience acquise par les jeunes en Service Civique.

 

Il s’est ainsi engagé à valoriser leur expérience, mais aussi à favoriser leur insertion professionnelle et contribuer à les rapprocher du monde de l’entreprise. Et si le groupe était d’ailleurs la première entreprise à signer cet acte l’an dernier, il a vite été rejoint par d’autres sociétés comme EDF ou Axa France.

 

« Ce projet a été mené sous l’impulsion du DRH groupe, rappelle Matthieu Riché, directeur RSE du groupe Casino, d’une volonté de valoriser un dispositif existant et d’un constat évident que les jeunes engagés en Service Civique avaient beaucoup de choses à apporter à des entreprises comme la nôtre. »

 

Une expérience valorisante dans le CV

Ce partenariat a pris alors une double forme. D’un côté, le groupe a mis en place une stratégie offensive – campagne de communication interne, insertion sur les supports d’information, rencontres avec l’Agence du Service Civique… – pour présenter le dispositif aux équipes de recrutement. L’ambition ?

« Leur définir clairement ce que signifie ce dispositif et leur expliquer ce qu’on pouvait attendre d’un candidat qui présentait une telle expérience dans son CV ». D’un autre côté, le groupe Casino a déployé des actions de communication dans ses magasins pour partir à la rencontre du grand public et valoriser le dispositif. Plus récemment, dans la continuité de ces actions de promotion et de rapprochement avec les jeunes, le groupe Casino a reçu cent volontaires au sein de son siège.

« L’occasion pour notre groupe, précise Matthieu Riché, de discuter avec eux des attentes des entreprises et de tisser des liens entre les volontaires et notre groupe. »

 

A un an de la signature de la charte, Casino n’a pas encore de visibilité sur les recrutements qui ont découlé de ce dispositif mais, pour le directeur RSE, « les jeunes rencontrés ont sans aucun doute démontré leur capacité à travailler en équipe, à être en adéquation avec nos métiers de services et à se positionner dans des environnements hétérogènes, comme ceux dans lesquels se trouvent nos magasins. »

 

Audrey CAUDRON VAILLANT

 

Articles RH relatifs

Laisser un commentaire